Raison et Châtiments, comédie policière de M.C. Beaton

Moitié comédie, moitié roman policier et moitié romance historique. C’est dur de bien décrire Raison et Châtiments, le livre de M.C Beaton. Mais c’est aussi la raison pour laquelle j’ai craqué pour cette série des Enquêtes de Lady Rose. il s’agit d’une série de quatre romans jubilatoires, dont on sent clairement que l’auteure a pris beaucoup de plaisir à les écrire. Une fois qu’on commence à les lire, on ne se soucie plus du tout de savoir à quel genre littéraire ils appartiennent. On se fait plaisir, tout simplement.

Mon résumé du livre

Lady Rose pensait avoir tout prévu. Après une énième menace de la part de ses parents de l’envoyer en Inde pour trouver un gentil mari missionnaire ou militaire en poste dans l’Empire, elle a annoncé ses fiançailles avec le capitaine Harry Cathcart, un fils de noble ancien militaire reconverti en détective privé pour la haute société. Des fiançailles qui ne sont qu’une façade. Mais lorsque le faux promis pause un nouveau lapin à Rose, cette dernière décide qu’après tout rien ne l’empêche de flirter dans les soirées avec d’autres messieurs. Sauf que l’attention des beaux partis est captivée par une nouvelle venue dans la saison londonienne : la jeune et charmante Dolly. Une jeune fille de la campagne avec laquelle Rose ne tarde pas à lier connaissance. Hélas, leur amitié naissante tourne vite court : un beau matin, Rose retrouve Dolly morte assassinée dans le parc ! Encore une fois liée à un scandale, Rose doit encore une fois subir la colère parentale. Mais surtout, elle se rend compte que quelqu’un la prend désormais pour cible. Après avoir échappé à deux tentatives d’assassinat, il faut bien se rendre à l’évidence : le meurtrier de Dolly pense que Rose sait quelque chose. Et pendant que Harry tente de protéger la jeune lady, de son côté Rose décidé de mener sa propre enquête. Car après tout, est-il possible que Dolly lui ait livré un indice sans qu’elle s’en aperçoive ?

Mon avis sur Raison et Châtiments

Dans les deux premiers tomes de la série, on avait fait connaissance avec Rose, la jeune fille de bonne famille à tendance suffragette, Harry, le détective privé, ainsi que leurs « adjoints » : une dame de compagnie ancienne meneuse de revue et un valet de pied pour le moins flegmatique. Entre romances croisées et enquêtes, tout ce petit monde vit de nombreuses péripéties. Et leurs histoires reposent systématiquement sur un équilibre entre intrigue policière et romance. Un mélange qui fonctionne vraiment bien grâce au sens du rythme et de l’humour de M.C. Beaton.

Dans ce troisième roman, on avance peu sur la romance entre Rose et Harry. Ces deux-là sont comme chien et chat. Un coup ils s’entendent bien, et la scène d’après ils se détestent. Les revirements de situation sont particulièrement drôles car on est loin des clichés romantiques sirupeux. Au contraire, on sent bien que M.C. Beaton s’amuse énormément à confronter deux têtes de mules et à les pousser à bout par n’importe quel moyen.

Evidemment, le coeur de l’histoire, c’est l’enquête sur la mort de Dolly. Et je dois dire que cette enquête met un peu de temps à se lancer à mon goût. Après un début en fanfare, l’histoire diverge beaucoup pour se focaliser sur Lady Rose. Et je trouve que ça casse pas mal le suspens de l’histoire. Heureusement, dans la seconde moitié du roman, on se recentre vraiment sur l’intrigue. C’est plus prenant et moins décousu. Par ailleurs, le mécanisme du meurtre est assez bien trouvé puisqu’il y a des rebondissements jusqu’à la toute fin du livre… dont certains qu’on ne voit pas venir du tout !

Raison et Châtiments : une idée lecture pour qui ?

Si vous aimez les comédies policières, alors je pense que vous allez prendre beaucoup de plaisir avec Raison et Châtiments. M.C. Beaton s’amuse à imaginer ce qui se passe quand une débutante ne respecte pas les règles du jeu. Comme un miroir déformant des romances historiques, elle démolit les clichés romanesques pour bien montrer à quel point la vie des jeunes filles ne tient littéralement qu’à un fil.

Et pour habiller son histoire policière, elle imagine encore une fois des rebondissements particulièrement cocasses pour nous tenir en haleine en ce qui concerne la romance entre Rose et Harry. Ces deux-là vont-ils vraiment finir ensemble ? Plus j’avance dans ma lecture de la série, plus j’ai de doutes. Il ne me reste plus que le quatrième tome à lire, et j’aurai le fin mot de l’histoire !

Raison-Châtiments

Une réflexion sur “Raison et Châtiments, comédie policière de M.C. Beaton

Vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s