Comment avoir bien chaud quand on lit ?

C’est un problème de saison : comment avoir bien chaud quand on lit ? Si on lit au lit, les bras dépassent des couvertures, et on a froid. Si on lit sur un canapé ou dans un fauteuil, on peut se mettre un plaid sur les genoux, mais rebelote : les bras dépassent et on a froid. L’idéal serait de se pelotonner devant un bon feu de cheminée… Sauf que pour la majorité des lecteurs (notamment les personnes qui, comme moi, vivent en appartement) c’est dur d’avoir accès à une cheminée. Du coup, le fantasme de la lecture au coin du feu avec un chat sur les genoux prend du plomb dans l’aile ! Mais pas de panique, j’ai mes astuces pour avoir bien chaud, même quand je bouquine en hiver.

Restez couverts !

Pardon de commencer avec une recommandation simple, mais c’est vrai que c’est important de bien se couvrir en hiver. Surtout s’il s’agit de lire de façon confortable ! Le froid a tendance à ralentir la circulation sanguine, et ce phénomène touche en priorité les doigts. Or, pour manipuler votre livre, vous aurez besoin de la pleine capacité de votre motricité fine. On ne plaisante pas avec la santé ! Evidemment, vous pouvez toujours essayer de lire avec des moufles, mais tout le monde n’a pas envie de bouquiner façon Fort Boyard…

Personnellement, j’ai investi dans des vêtements adaptés. J’ai une grande collection de pyjamas en pilou. Je les ai presque tous acheté chez Primark (du temps où je voyageais encore à Londres, arghh !) et ils font barrage au froid de manière particulièrement efficace. Depuis que je vis au milieu des bois, je me suis rendue compte que j’avais besoin d’un peu plus de chaleur. L’année dernière, pour mon premier hiver dans mon nouvel appartement, le froid n’a pas été trop important… et pourtant j’avais déjà bien froid ! Du coup, cette année j’ai pris le taureau par les cornes. Et je suis désolée de devoir avouer que j’ai succomber à la mode du plaid/sweat à capuches.

plaid-capucheD’accord, en terme d’élégance on est loin du compte. Mais question confort et chaleur, c’est un peu la Rolls des lecteurs ! Comme c’est hyper ample, c’est très confortable, et on peut bien bouger les bras quand on change de position de lecture. Il y a une capuche qui ne me sert à rien… si ce n’est qu’en la roulant au niveau des cervicales elle me sert de cale-nuque hyper pratique. Mon modèle a une large poche ventrale dans laquelle le peux glisser mon marque-page, voir des M&M’s. Ultime détail : c’est un modèle licorne, donc oui, j’ai des oreilles et une petite corne de licorne mauve pailletée sur la tête. Mais je fais avec. Et même, certains jours ça fait mon bonheur !

Si vous n’êtes pas convaincu par ce vêtement très conceptuel, il y a d’autres alternatives. Côté pratique, le plaid à manches longues et un compromis intéressant. Ce n’est pas un vêtement à proprement parler, mais comme vous enfilez vos bras dans les manches, au moins vous n’avez jamais froid à vos membres en lisant. Si au contraire vous avez envie d’un truc vraiment extrême, il y a toujours les pyjamas combinaisons pour adultes. Mais là, je vous préviens, c’est un véritable tue-l’amour !

Une boisson chaude, ça ravigote !

Ce conseil va avoir l’air un peu bête, et pourtant un des meilleurs moyens pour faire remonter la température corporelle, c’est de boire quelque chose de chaud. Un thé, un café, un chocolat chaud, un grog… tout ce qui vous fait plaisir ! Le truc pratique, c’est que le simple fait de tenir dans vos mains un mug bien chaud (sans se brûler quand même !) permet déjà de réchauffer les mains. Et ça permet de décrisper les doigts qui tiennent votre livre.

L’hibernation

Attention, ceci n’est pas un exercice ! L’hibernation littéraire n’est pas à proprement parler un mode de vie socialement acceptable. Si vous dites à vos proches que vous prévoyez de passer tout un week-end au lit, sous la couette, à bouquiner au calme, ils risquent de penser que vous êtes dingues ! Et pourtant, c’est un excellent stratagème pour rester au chaud. Vous pouvez même hiberner où vous voulez : votre canapé, un gros fauteuil de lecture bien moelleux, votre baignoire remplie d’eau chaude… Pensez à gardez de la nourriture et de quoi boire à portée de main, histoire de ne pas dépérir. Par contre, je vous préviens que le dimanche soir, vous n’aurez pas envie de reprendre le chemin du bureau le lendemain matin ! Et évidemment, si vous avez des enfants, ça risque d’être compliquer de tenir vraiment 48 heures sans bouger.

Partir en Australie

Si vous avez le budget nécessaire, le vrai bon plan, c’est encore de tout plaquer direction le soleil. Au moment même où j’écris ses lignes, c’est bientôt l’été en Australie. Il fait beau, la température est agréable, et les plages sont toujours aussi belles. L’endroit rêvé pour installer sa serviette de plage et bouquiner au soleil, dans une chaleur aussi réconfortante que dépaysante. Rien que d’y penser, ça me donne envie de réserver un aller simple ! Deux problèmes : le prix et le fait de manquer les festivités de Noël dans notre bel hiver givré de l’hémisphère nord.

Les fausses bonnes idées

Attention, chers amis lecteurs ! Rechercher la chaleur à tout prix ne doit pas vous faire oublier quelques règles élémentaires. Veuillez donc éviter les solutions suivantes :

  • emporter votre livre dans un hammam : non seulement l’humidité détruira votre livre, mais de toute façon, avec la vapeur, vous ne verrez pas les lignes !
  • vous réfugier dans un chalet à la montagne pour profiter d’un bon feu de cheminée typique : ça commence toujours comme ça dans les thrillers, et à la fin non seulement vous n’aurez pas lu votre livre, mais un autochtone sociopathe vous aura probablement fait la peau !
  • augmenter la température de vos radiateurs au point de rivaliser avec le thermostat de l’enfer : EDF dit qu’on doit tous être responsables pour sauvegarder la planète (et ménager la santé de nos centrales nucléaires adorées).
  • se mettre au tricot pour réaliser vos propres plaids, pulls et bonnets : si vous avez une bonne coordination main/oeil tant mieux pour vous, mais pour les autres ça peut être dangereux !

Sur ces bonnes paroles, je vous souhaite une belle saison de lectures hivernales. Prenez soin de vous et merci de respecter les règles élémentaires de sécurité !

lecture-autmne

6 réflexions sur “Comment avoir bien chaud quand on lit ?

  1. Mario Thibault dit :

    J’ai trouvé très drôle ta chronique, et j’ai pensé à ma conjointe qui est un vrai glaçon ( pas dans le sens des sentiments mais dans le sens physique) , et même avec des couvertures, un gros pyjama et ma présence, et bien, c’est le pôle nord et sud combinés. Bon, moi, c’est le contraire, je suis un poêle ambulant, je dors en boxer et quasi sans couverture, alors imaginez quand je lis 😉 .

    Aimé par 1 personne

  2. L'ourse bibliophile dit :

    Tu m’as faut rire avec ton chalet à la montagne ! C’est vrai que le froid sur les bras, c’est toujours la galère ! Du coup, je m’entortille dans mes plaids. L’inconvénient, c’est qu’une fois installée, il ne faut plus me demander de bouger tellement je suis bien blottie dans mon cocon !

    Aimé par 2 personnes

Vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s