Meurtres et charlotte aux fraises, roman policier

Meurtres et charlotte aux fraises, roman policier de Joanne Fluke

Joanne Fluke nous invite à déguster la deuxième histoire des Enquêtes d’Hannah Swensen ! Meurtres et charlotte aux fraises se déroule dans la même petite ville américaine de Lake Eden. Un endroit charmant, avec ses habitants, sa pâtisserie locale… et ses meurtres bien sûr ! La série a connu un énorme succès aux Etats-Unis, et cette année, Le Cherche-Midi a commencé à éditer ces romans policiers en France. Les deux premiers tomes sont parus il y a deux mois maintenant. Et pour moi qui suis à la fois fan de cozy mysteries et de pâtisserie, c’est un vrai pêcher mignon !

Mon résumé du livre

Hannah vient tout juste de se remettre d’avoir été mêlée à sa première affaire de meurtre. Heureusement, elle peut compter sur son travail pour lui changer les idées. Sa pâtisserie fonctionne bien, à tel point qu’elle a été contactée par une chaine de télévision locale. Elle participe en tant que juré à un concours de pâtisserie. Tout se passe bien, jusqu’au jour où le prof de sport du lycée, marié à Danielle, une amie d’Hannah, est découvert mort dans son garage. La seule autre personne présente dans la maison n’était autre que Danielle. Alors que cette dernière est suspectée par la police du meurtre de son mari, Hannah décide à nouveau d’utiliser ses talents d’observations pour innocenter son amie… et aider les forces de l’ordre à traquer le meurtrier qui se balade en ville.

Mon avis sur Meurtres et charlotte aux fraises

Un peu comme dans Les Détectives du yorkshire, Son Espionne royale ou encore les enquêtes d’Agatha Raisin, les Enquêtes d’Hannah Swensen se suivent les unes les autres. Il ne se passe que quelques semaines entre la fin du premier tome et le début du second. Je trouve ça très agréable. On a l’impression de revenir après avoir fait une simple pause. Et tout de suite, j’ai retrouvé mes marques dans l’histoire, avec la ville et ses personnages.

Du coup, l’histoire commence sur les chapeaux de roues. Hannah, qui n’est après tout qu’un détective amateur, est tiraillée entre son envie de rester en retrait des événements et sa curiosité naturelle. Son envie d’aider les autres l’emporte finalement, ce qui permet à Joanne Fluke de lancer son personnage sur la piste d’un nouveau meurtrier. C’est futé parce qu’on voit bien le côté réaliste de l’histoire. Comme n’importe qui finalement, Hannah veut connaître le fin mot de l’histoire. La différence entre elle et moi, c’est qu’elle n’a pas peur de partir à l’aventure !

Avec Meurtres et charlotte aux fraises, Joanne Fluke précise encore un peu plus le personnage d’Hannah. C’est une fille forte, vive d’esprit, courageuse et généreuse. On ne peut que l’apprécier. En plus, elle un sens de l’humour assez sarcastique qui détonne dans sa petite ville bien tranquille.

Autour d’elle, on retrouve les personnages secondaire rencontrés dans le premier roman, à commencer par sa sœur Andréa, très présente dans cette histoire. J’ai beaucoup apprécié cette idée du tandem de sœurs enquêtrices. Andrea est un personnage hyper drôle, même si elle est parfois un peu agaçante, mais c’est justement ce qui la rend intéressante.

La bonne trouvaille, c’est que la victime du meurtre avait déjà été présentée dans le premier tome. Un personnage assez détestable qui battait sa femme. Il y a donc un lien original entre les deux tomes : le personnage détestable du premier livre devient la victime et le point de départ de cette suite. C’est une bonne idée parce que c’est surprenant. Au début du livre, on ne s’attend pas à ça. Ensuite, toute l’intrigue joue autour des secrets des petites villes. C’est la toile de fond habituelle des cozy mysteries, mais c’est justement cet aspect de la psychologie des gens que j’apprécie de retrouver dans ce genre d’histoire. Joanne Fluke y parvient parfaitement, jonglant habilement entre l’enquête qui dévoile la part d’ombre de chacun, et l’aspect plus divertissant de la vie locale.

Meurtres et charlotte aux fraises : une idée lecture pour qui ?

Si vous êtes fan de cozy mysteries, vous pouvez foncer pour lire ce livre. Avec ce nouveau roman policier, Joanne Fluke installe une série chaleureuse et très agréable à suivre. Son intrigue policière est intéressante, et surtout le cadre est top. Le personnage d’Hannah, une épicurienne qui joue les Sherlock Holmes, est une excellente trouvaille. Et autour d’elle tous les personnages sont sympathiques et attachants.

Je trouve aussi qu’un des points forts du livre, c’est la générosité qu’on sent dans l’écriture de Joanne Fluke. C’est un détail tout bête, mais j’aime bien retrouver ses recettes de gâteaux entre les chapitres. Je trouve que ça va bien avec l’histoire et sa dimension conviviale, accueillante. On n’est pas dans un thriller froid et impersonnel. Il s’agit bel et bien d’un roman policier soft, qu’on lit pour se faire plaisir, avec une tasse de café à portée de main, et une assiette de cookies en équilibre sur les genoux. C’est tout bête, mais quand je sens la chaleur humaine de l’auteur entre les lignes, ça me donne encore plus envie de lire la suite d’un livre. Et ici, c’est vraiment le cas !

Meurtres et charlotte aux fraises

Vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s