Dark Run, roman de Mike Brooks

Quand j’ai vu la parution de Dark Run, le roman de Mike Brooks, chez Pocket, j’ai tout de suite été curieuse. Il faut dire que l’accroche de ce roman de science-fiction a de quoi susciter l’intérêt. « Dans l’espace vous pouvez échapper à tout, sauf à votre passé. » Si en plus je vous précise que Dark Run est le premier tome d’une série de space opera à mi-chemin entre Star Wars et Les Gardiens de la galaxie, je pense que ça vous donne une assez bonne idée du divertissement qui vous attend. En gros, c’est simple : de l’aventure, de l’action et de l’humour. LE voyage vous tente ? Alors, on embarque !

Mon résumé du livre

Le capitaine Ichabod Drift dirige l’équipage le plus bigarré de la galaxie : une jeune hackeuse, un ancien chef de gang maori, un ancien tireur d’élite de l’armée hollandaise, une astro-pilote casse-cou, son frère jumeau mécanicien, et une femme tellement dangereuse qu’on se demande ce qu’elle a pu faire avant de faire partie de l’équipage ! Ils ne sont pas très doués pour obéir, mais ensemble, ils forment une redoutable équipe de mercenaires. Seul problème : leur prochain contrat risque de leur coûter la vie. Un ancien employeur d’Ichabod a retrouvé sa trace. Il menace de révéler les noirs secrets de son passé si le capitaine et son équipage n’accepte pas de remplir une mission pour lui. Voilà donc Ichabod et son équipage lancés dans la plus périlleuse des missions. Alors qu’ils tentent par tous les moyens de rester en vie, une course-poursuite s’engage qui va forcer Ichabod Drift à renouer avec son passé.

Mon avis sur Dark Run

Comme je ne lis pas beaucoup de science-fiction, je ne savais pas trop à quoi m’attendre avec Dark Run. Le roman de Mike Brooks est le premier space opera que je lis. Et j’ai adoré ! Je l’ai lu un peu comme un challenge personnel (dans le cadre de mon défi lecture science-fiction). Et c’est une bonne pioche parce que j’ai tout aimé dans ce livre.

Déjà, Mike Brooks tisse une histoire en parfait équilibre entre l’aventure et l’humour. On embarque dès les premières pages dans l’histoire. Et comme on ne s’ennuie pas une seconde, on ressent vite le besoin frénétique d’avancer dans la lecture. Une lecture facilitée par l’écriture très rythmée de Mike Brooks. Son style est efficace, il fait mouche, et son histoire est vraiment très divertissante.

Mike Brooks plante son intrigue dans le futur, à une époque où l’Humanité est parvenue à coloniser d’autres planètes de la galaxie. C’est dépaysant, un peu exotique, mais on ne verse pas trop dans la science-fiction pure et dure. Une fois que le décor est planté, Mike Brooks ne nous fait pas faire le tour du musée. Il reste focalisé sur son histoire, donc on ne se perd pas en cours de route dans des détails inutiles. Pas de longues descriptions de vaisseaux spatiaux. Pas de longues considérations sur l’humanité et la vie dans l’espace. Ce sont des éléments qu’on retrouve parfois dans les romans de science fiction et qui me font un peu fuir parce que souvent, je trouve ça plus ennuyeux que pertinent.

Le gros point fort de ce roman, ce sont les personnages. L’auteur nous présente une galerie de personnages pour le moins hauts en couleurs. Emmenés par leur capitaine charismatique, Ichabod Drift (un personnage dont le passé est dévoilé dans le livre), les membres de l’équipage sont tous intéressants. Qu’ils soient agaçants, attachants ou mystérieux, ils ont tous un petit quelque chose qui fait qu’on a envie d’en apprendre plus sur eux. Et ensemble, ils forment le pire équipage qu’on puisse imaginer ! Un genre de mission impossible dans l’espace ! Ils sont drôles, irrévérencieux, pas franchement honnêtes, mais j’ai adoré suivre leurs péripéties.

D’ailleurs, l’intrigue tient vraiment en haleine jusqu’à la fin. En cela, Dark Run tient vraiment bien ses promesses. Jusqu’aux toutes dernières pages, il y a des rebondissements, de l’action, du suspens et des révélations. L’histoire se termine avec une vraie fin. Et en même temps, elle laisse entrevoir une suite possible avec encore plus d’aventures pour l’équipage de Drift.

Dark Run : une idée lecture pour qui ?

Si vous êtes fans de science-fiction, vous allez forcément adorer Dark Run parce que c’est un concentré de tout le meilleur que le genre a à offrir. Et si vous n’avez jamais lu aucun roman de science-fiction, alors le livre de Mike Brooks est une très bonne porte d’entrée. Je n’avais jamais lu de space opera, et il me semble, à la lecture de Dark Run, que ce sous-genre est vraiment très accessible. C’est très axé sur l’aventure et l’humour, donc tous les lecteurs peuvent apprécier. En même temps, il y a de belles trouvailles sur le monde du futur, sans que ce soit jamais pesant.

Dark Run est une lecture fun, légère mais riche, très bien écrite et très bien menée. Si vous aimez les romans d’aventures et/ou les comédies, vous pouvez vous lancer sans risque. Je pense que le roman a tous les atouts pour séduire un large public. Et c’est l’occasion de laisser une chance à la science-fiction de vous démontrer qu’elle peut s’adresser à un lectorat très large.

Pour info, le second volume des aventures d’Ichabod Drift et de son équipage est paru cette année. Il s’intitule Dark Sky et il est disponible en grand format chez Fleuve Editions. Je ne l’ai pas encore lu, mais je sais déjà que je le lirai avec beaucoup de plaisir.

Dark Run

4 réflexions sur “Dark Run, roman de Mike Brooks

Vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s