Wildflower Bay, roman de Rachael Lucas

Wildflower Bay, roman de Rachael Lucas

L’année dernière, j’ai lu pour la première fois un roman de Rachael Lucas. J’avais beaucoup aimé son écriture, les sujets évoqués et l’ambiance générale de l’histoire. Du coup, j’ai décidé de retenter ma chance avec un autre livre de la romancière britannique. C’est comme ça que je me suis envolée, le temps d’une lecture, vers l’Ecosse et sa rive sauvage. Car avec Wildflower Bay, Rachael Lucas signe un roman vraiment dépaysant et rempli de bonnes ondes.

Mon résumé du roman

Isla est une des meilleurs coiffeuses-stylistes d’Edimbourg. L’ado complexée qu’elle était a laissé la place à une femme sophistiquée, qui mène une carrière de rêve au sein du salon le plus prestigieux de la capitale écossaise. Malheureusement, tout s’écroule après un licenciement expéditif. Comment rebondir ? Justement, sa tante, qui possède un petit salon de coiffure sur une île d’Auchenmor, au large de l’Ecosse, vient de se casser le poignet. Elle aurait bien besoin de quelqu’un pour la remplacer. Deux mois à faire des mises en plis pour des vieilles dames ? Ce n’est pas franchement ce qu’espérait Isla comme nouvelle opportunité professionnelle. Mais bon, c’est mieux que rien. La voici donc catapultée dans une petite bourgade, loin du glamour de la grande ville, avec en prime deux collègues peu efficaces. Pourtant la petite île ne manque pas de charme, tout comme Finn, le nouveau voisin d’Isla…

Mon avis sur Wildflower Bay

Je sais ce que vous pensez. Oh bon sang : encore l’histoire d’une fille qui change de vie en trouvant l’amour dans un patelin quelconque ?! Eh bien oui. Mais promis : le roman est top, et il mérite d’être découvert.

L’Ecosse, une île paradisiaque, la vie d’un petit salon de coiffure, une histoire d’amour et de secondes chances… Il ne m’en fallait pas plus pour donner sa chance à ce roman, et j’ai bien fait. Certes, le pitch de départ de Wildflower Bay ne rend pas franchement hommage à l’imagination de Rachael Lucas. Mais il faut faire l’effort de voir plus loin que les quelques clichés de départ.

J’ai adoré le personnage d’Isla, qui porte le roman avec énergie et détermination. C’est assez rare de dresser le portrait de femmes carriéristes dans les romans féminins. Isla conçoit sa carrière et sa réussite sociale comme une revanche contre les humiliations vécues à l’adolescence. Elle a conscience de sa propre insécurité affective, et elle fait l’effort de sortir de sa zone de confort pour surmonter ce problème. C’est une battante, et en plus elle est vraiment passionnée par son travail. Autant d’éléments que j’ai beaucoup apprécié.

La petite vie du salon de coiffure est à croquer ! Il y a les deux employées, les petites mamies avec leurs permanentes, mais aussi la future mariée un peu hystérique, la gentille voisine qui va devenir une amie… Une galerie de personnages féminins chaleureux, bien ancrés dans la réalité, qu’on pourrait croiser dans un vrai salon de coiffure.

Et qu’en est-il de l’histoire d’amour ? Bon : elle n’a rien d’extraordinaire. C’est la rencontre de deux personnes qui n’ont pas du tout les même priorités dans leurs vies. Finn a un petit côté ado attardé qui le rend charmant, mais qui ne fera certainement pas rêver beaucoup de lectrices. C’est un mec bien, qui se rend compte qu’il est temps de se comporter comme un adulte et de faire de vrais choix de vie, plutôt que de continuer à se laisser porter. La rencontre avec Isla fait des étincelles, mais je dois avouer qu’il n’y a pas non plus une alchimie très intense entre eux. C’est l’aspect de l’histoire qui est peut-être le moins réussi.

Wildflower Bay : une idée lecture pour qui ?

Malgré ça, Wildflower Bay est un joli roman, et Rachael Lucas nous offre un moment d’évasion qui fonctionne à merveille. C’est un livre feel-good, mais avec un personnage féminin qui a vraiment beaucoup de consistance. Si vous aimez ce genre de livres, vous y trouverez votre compte. Je pense notamment à toutes les personnes qui avaient aimé la série de La Petite Boulangerie du bout du monde, de Jenny Colgan.

Wildflower Bay, roman de Rachael Lucas

Vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s