Femmes invisibles, de Caroline Criado Perez

Récemment, j’ai lu le livre de Caroline Criado-Perez : Femmes Invisibles. Une lecture qui m’a fait l’effet d’une claque tant ce livre m’a bouleversé. Caroline Criado-perez s’attaque à un sujet qui n’est pas nouveau. Ce qui est nouveau, c’est sa manière d’aborder les choses. Si vous n’avez jamais osé lire un bouquin féministe parce que vous aviez peur que ce soit indigeste, trop dur, trop théorique… bref, pas pour vous, alors lisez celui-ci. Femmes Invisibles est un livre très concret, qui regorge d’exemples pris dans la vie de tous les jours. Son propos est simple et clair : démontrer comment les femmes sont systématiquement les oubliées de la société, dans tous les aspects de la vie courante.

Sécurité routière, accessibilité aux transports, temps de travail (rémunéré et non rémunéré), recherche pharmaceutique, accès aux opportunités professionnelles, manque de reconnaissance des contributions dans le domaine des sciences ou des arts, absence de noms féminins dans les espaces publics (statues, billets de banque…)… Non ce n’est pas une vue de l’esprit : la société fait tout pour que les femmes demeurent invisibles. Et pour sortir de l’ombre et faire entendre sa voix, il faut commencer par bien mesurer le problème. Avec Femmes Invisibles, Caroline Cirado-Perez dresse une cartographie de la société occidentale. Son but : mettre en lumière toutes les femmes qui, encore aujourd’hui, rendent la vie des femmes plus difficile et véhiculent des inégalités de genres.

A la lecture de Femmes Invisibles, vous risquez d’avoir la même réaction indignée que moi. Comme une envie de prendre les armes pour faire la révolution. Non pas que l’autrice soit une dans une posture belliqueuse, loin de là. Mais quand on dresse le bilan et qu’on additionne TOUTES les inégalités dont sont victimes les femmes, on ne peut pas rester de marbre.

La parité est un sujet qui avance tellement lentement que c’en est devenu un gag. Mais quand on veut faire comprendre notre point de vue de femmes dans des discussions, c’est parfois difficile de bien cibler des exemples parlants pour se faire entendre de tout le monde. De quoi les femmes se plaignent ? Il y a désormais des lois pour les protéger, pauvres petites choses qu’elles sont. Et pourquoi ne peuvent-elles pas faire comme les hommes ? S’intégrer et faire des efforts ? La réponse est simple : les femmes ne sont pas des hommes. Et qu’elles le veuillent ou non, c’est une réalité. Ce qui ne veut pas dire qu’on ne doit pas lutter pour faire changer certaines choses.

J’ai halluciné en lisant ce livre parce qu’il utilise des exemples qui parlent à tout le monde. Et pas seulement dans le monde du travail ou la politique (les exemples les plus fréquemment cités pour aborder l’invisibilisation des femmes). Caroline Criado-Perez évoque notamment deux cas impressionnants : l’absence de recours à des mannequins femmes pour les tests de sécurité des véhicules mis sur le marché (notre morphologie nous condamne donc, en cas d’accident, à des séquelles plus graves que les hommes). Et la sous-représentation éhontée des femmes dans les groupes tests des laboratoires pharmaceutiques. Saviez-vous que le viagra avait un fort potentiel pour éradiquer les douleurs menstruelles ? Cette application n’a pas été suivie parce que le laboratoire propriétaire du brevet préfère gagner de l’argent facilement plutôt que payer des tests supplémentaires pour changer la vie de milliards de femmes dans le monde.

Je ne vais pas trop entrer dans les détails. Le principal, c’est vraiment que vous devez lire ce livre. Je n’aime par tomber dans l’injonction quand je parle de mes lectures. Je fais des recommandations de lectures. Ce blog n’est pas un espace totalitaire ! Mais là, je veux vraiment vous encourager à acheter et lire ce livre. C’est une question d’intérêt public. Il faudrait que tous les médias du monde, tous les blogs, toutes les femmes parlent de ce livre. C’est un ouvrage factuel, clair et facile à lire, qui propose, de façon ludique et sans équivoque, d’expliquer pourquoi les femmes sont la dernière roue du carrosse en matière sociale.

Un ouvrage indispensable qui risque de modifier en profondeur votre vision des choses. Que vous soyez une femme ou un homme, cette lecture est instructive et nécessaire. Je ne peux pas dire mieux : lisez-le, vous ne le regretterez pas !

2 réflexions sur “Femmes invisibles, de Caroline Criado Perez

  1. topobiblioteca dit :

    J’ai eu la même réaction que toi en lisant ce livre, j’ai aimé qu’elle nous donne des exemples de la vie quotidienne. Au départ on pense à une mauvaise blague tant c’est hallucinant qu’un médicament juste pour les femmes n’est pas testé sur nous ou que les voitures ne sont pas testées avec des mannequins femmes juste hommes… C’est fou et il faut que ça sorte !

    J'aime

    • Alivreouvert dit :

      Le côté positif, c’est qu’elle propose aussi des alternatives en montrant ce qui a pu être fait dans d’autres pays, ce qui marche et ne marche pas… Ce livre est vraiment un formidable outil pour s’informer et se faire une opinion.

      Aimé par 1 personne

Vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s