Comment soutenir les librairies pendant le confinement ?

C’est un sujet qui préoccupe beaucoup de lectrices et de lecteurs. Comment faire pour soutenir les librairies indépendantes pendant le confinement ? Classées dans la catégorie des commerces non-essentiels, les librairies ont dû fermer leurs portes. Alors que faire ? Engraisser le géant Amazon ? Que va-t-il arriver à nos chers libraires ? Et comment faire si on risque de tomber en panne de lecture ? Je réponds à toutes vos questions dans le billet du jour.

  • Librairies à demi closes

La première chose à savoir, c’est que nos librairies adorées ne sont pas fermées. En fait, elles n’ont pas le droit d’accueillir de clients à l’intérieur de la boutique. On ne peut pas se rendre dans une librairie et flâner dans les rayons. Pour autant, leurs activité se maintient… d’une autre façon. Autour de moi, je n’ai constaté aucune librairie totalement fermée. Elles se sont simplement adaptées, comme lors du premier confinement.

En parallèle, je précise que les maisons d’édition, cette fois-ci, ont prévu de ne pas décaler les parutions de leurs prochains livres. Seuls quelques rares ouvrages sont remis au début d’année 2021 (pour l’instant je n’ai vu passer qu’un seul décalage de parution parmi le large flot d’infos). Les grosses nouveautés de la fin d’année sont imprimées et disponible aux dépôts. Donc les libraires peuvent s’approvisionner normalement, vous n’avez pas de crainte à avoir.

  • Le Clic & Collect : comment ça marche ? Est-ce que ça fait mal ?

Malgré l’allitération pas très douce à l’oreille de cette expression anglo-saxonne, n’ayez crainte ! Le Clic & Collect est tout simplement une méthode d’achat à distance. Les librairies le pratiquent presque toutes désormais, mais pas toujours de la même façon.

Les librairies indépendantes qui ont leur propre site internet vous permettent de faire votre réservation via le site. Si elles n’ont pas le livre que vous voulez dans leur stock, elles le commandent. Votre libraire vous envoie un message dès que la commande est prête. Dans ma librairie, il faut prendre rendez-vous pour venir retirer sa commande en librairie. Je ne sais pas si c’est le cas partout.

Pour les librairies qui n’ont pas de sites internet, ou pas de site avec l’option de paiement en ligne, une autre solution se met en place. Il s’agit de la commande : vous commandez votre livre par le site de la librairie, par e-mail ou par téléphone (selon les librairies), et vous payez votre livre le jour du retrait en magasin. Là aussi, normalement on vous envoie un email avec un créneau horaire pour aller chercher votre commande.

  • Commandez vos livres par un site tiers

Afin d’offrir plus d’options de commandes et d’aider les librairies indépendantes qui n’ont pas de site internet commercial, une autre solution est possible. C’est de passer par un site commerçant tiers. La plateforme LesLibraires.fr ou encore LaLibrairie.com sont de bons exemples. Ils regroupent tous les deux des réseaux de librairies indépendantes (sur le second, vous pouvez même trouver des livres en VO).

L’un des avantages de ces sites, c’est que même si votre librairie habituelle n’a pas le livre que vous voulez, le site vous propose d’autres librairies qui l’ont en stock. Vous pouvez donc commander facilement et rapidement votre livre auprès de l’une ou l’autre des librairies indépendantes répertoriées.

Autre avantage : vous payez en ligne et vous recevez le livre chez vous sans avoir besoin de vous déplacer !

  • La livraison de livres est gratuite (ou presque !)

La très bonne nouvelle de ce reconfinement, c’est que le gouvernement français a enfin pris conscience du fait que les librairies étaient en danger. Or, les libraires ne demandent pas à ce qu’on leur fasse l’aumône ; ils réclament la possibilité de se battre à armes égales (enfin, on se comprend…) avec les géants du web. Sur Amazon, cela fait déjà plusieurs années que les frais de ports pour l’achat d’un livre sont réduits au minimum légal : 1 centime. Tarif imbattable !

L’état s’est engagé à permettre aux librairies indépendantes de facturer leurs frais de ports à 1 centime également. Cet alignement sur le tarif d’envoie est un argument très attractif pour nous autres lecteurs. Pas besoin de se demander si on va se déplacer pour un retrait en magasin ou se faire livrer. 1 centime en plus sur le prix d’un livre, même un format poche, c’est très correct. Et soit dit en passant, ça fait belle lurette que la décision aurait dû être prise pour soutenir l’activité des libraires.

  • Comment soutenir mon libraire ? En ne lui criant pas dessus !

Commander dans les libraires indépendantes, c’est bien. Ils en ont besoin, et le maintien d’un minimum de chiffre d’affaires est crucial si on ne veut pas voir les librairies fermer les unes après les autres. Certaines libraires, comme la formidable Shakespeare & Co à Paris, ont lancé des appels à l’aide pour dire dans quelle situation précaire elles se trouvaient. Le hic, c’est que suite à cet appel, largement relayé sur les réseaux sociaux, la mobilisation massive des lecteurs a entraîne une panne du site de la librairie !

Dans les faits, certaines librairies ont un peu de mal à faire face au pic d’activité. Donc soyez sympas avec vos libraires. Si votre commande met un peu de temps à être traitée, ne les appelez pas pour les incendier. Et si l’expédition de votre commande prend du retard, ne décrochez pas votre téléphone pour les enguirlander. Ils font ce qu’ils peuvent et n’ont pas la possibilité de recruter des temps partiels pour les aider en cette période. Soyons compréhensifs, patients et bienveillants.

J’en profite aussi pour dire qu’il importe peu de savoir combien de livres vous comptez acheter. Même s’il ne s’agit que de commander un livre de poche qui coûte 7 euros, les libraires sont contents. On ne vous demande pas de vous mettre à découvert pour relancer l’économie du livre en France ! Chaque livre et chaque euro compte ; pas besoin d’en faire trop !

  • Et si je commande sur Amazon, vais-je griller en enfer ?

Un antagonisme assez violent est en train de s’ancrer dans le paysage médiatique français. Tout le monde tape sur les doigts d’Amazon. Les consommateurs et les responsables politiques sont-ils en train de découvrir le problème ?! Comme je l’évoquais avec le tarif des frais de port, ça fait longtemps que le combat inégal dure, et que les mobilisations sont timides. C’est d’abord notre responsabilité, en tant que citoyens consommateurs, qui peut permettre d’inverser la tendance. Et rappelons aussi que selon les zones géographiques où vous vivez en France, vous n’avez pas forcément accès à des librairies indépendantes par chez vous. Amazon est une option comme une autre, et leurs entrepôts emploient des centaines de personnes sur notre territoire.  Le problème de la concurrence déloyale entre Amazon et les librairies mérite mieux que des jugements à l’emporte-pièce.

Je ne suis pas exemplaire en la matière. J’achète mes livres, au maximum, dans des libraires indépendantes. Parfois j’en achète en grande surface, quand je fais mes courses et que je traverse les rayons des livres par curiosité. Mais quand je veux acheter des livres en anglais, j’avoue que j’utilise Amazon. Pourquoi ? Parce que maintenant que j’ai déménagé loin de Paris, je n’ai plus de librairie anglaise par chez moi. Maintenant que j’ai vu que LaLibrairie.com proposait des ouvrages en VO, je vais essayer de passer par eux plutôt.

Mais l’idée générale, c’est qu’à mon avis ce n’est pas en culpabilisant les gens qu’on obtiendra un meilleur résultat. Il vaut mieux sensibiliser les personnes qui sont encore peu renseignées sur la situation des librairies indépendantes. Faire valoir les frais de port diminués et les possibilités de commande en ligne. Ce n’est que comme ça que notre mobilisation portera ses fruits. Parce que l’accès aux livres est un pilier de notre modèle culturel et de l’égalité des chances en matière d’éducation.

Belle journée à tous et bon courage à tous les libraires de France et d’ailleurs !

8 réflexions sur “Comment soutenir les librairies pendant le confinement ?

  1. Light And Smell dit :

    Je partage entièrement ton avis sur Amazon et l’inutilité, voire le côté contre-productif, de tenter de culpabiliser…
    Quant à la réduction des frais de port, c’est clairement quelque chose qu’on attendait tous et qui aurait, comme tu le soulignes, dû être proposée il y a longtemps.
    En tout cas, je trouve chouette la mobilisation des librairies et les articles comme le tien qui permettent de les soutenir.

    Aimé par 2 personnes

  2. Hyaline - Au bonheur des lettres dit :

    Je suis d’accord avec toi ! Je commande peu chez Amazon, mais ça m’arrive, peut-être une à deux fois dans l’année.

    Pour ma part, j’ai fait une razzia chez mon libraire indépendant un jour avant le confinement, et je referai une commande en click and collect dès que j’aurai eu ma paie ! Je ne veux pas acheter mes mangas ailleurs de toute manière.

    Aimé par 1 personne

  3. topobiblioteca dit :

    Merci de cet article..
    Je suis librairie confinée car en intérim et pas encore titulaire la ou je bosse… Je suis dans la crainte de ne pas pouvoir reprendre mon poste immédiatement et c’est difficile. Alors oui chaque euros compte même juste un achat fait plaisir tant il montre votre soutien et c’est important pour le moral et l’économie. Merci à tous..

    Aimé par 2 personnes

  4. arzon44Bussiere dit :

    Je suis allé chez mon libraire juste la veille pour 2 livres choisis en flânant chez lui et commandé 2 autres depuis pour 1 centime de frais de livraison. J’en profite pour recommander « Paris-Venise » de Florent Oiseau chez Pocket. Un humour qui déconfine le cerveau et « Thée, sa vie nouvelle » de Camille de Toledo, beaucoup plus intellectuel et que je suis content d’avoir lu, même s’il faut parfois s’accrocher pour suivre !
    Allez, nous allons bien avoir une liberté conditionnelle !

    Aimé par 1 personne

Vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s