Qui prend la mouche

Qui prend la mouche, roman policier de M.C. Beaton

Après avoir déjà lu pas mal de romans policiers écrits par M.C. Beaton, j’étais forcément très curieuse de découvrir l’autre grande série policière de la romancière : Hamish MacBeth. Encore une fois, il s’agit d’une comédie policière portée par un personnage attachant. Je m’attendais à un personnage à la Agatha Raisin. Pas du tout ! Cette fois, c’est un jeune homme qui enquête, un bobby typiquement écossais. Et l’humour ainsi que le crime sont au rendez-vous. A croire qu’il n’y a que des meurtres dans la campagne anglaise !

Hamish MacBeth est le seul policier de Lochbudh, une paisible bourgade écossaise nichée sur la rive d’un loch réputé pour ses saumons. Et c’est justement le saumon que les membres d’un stage de pêche sont venus traquer. Malheureusement, rien ne se déroule comme prévu. L’une des participantes, une langue de vipère peu appréciée du groupe, est retrouvée assassinée. Hamish, qui n’apprécie pas qu’on trouble ainsi sa petite vie tranquille, se lance sur la piste du tueur. Et malgré son air insignifiant et un peu simplet, le jeune policier ne manque pas de perspicacité pour résoudre l’affaire.

Bienvenue dans les Highlands ! Climat humide, cuisine traditionnelle, pêche au saumon et crime sont au menu de cette découverte de l’Ecosse. Fidèle à sa réputation, M.C. Beaton nous embarque pour une visite guidée dans un petit coin de Grande-Bretagne qui sent bon le terroir. Un côté carte postale qu’on abandonne bien vite pour se consacrer à l’enquête de meurtre qui est au coeur de ce roman policier.

Pas de surprise : Qui prend la mouche reprend les mêmes ingrédients que la série policière des Agatha Raisin. Un humour acide qui fait la patte de l’auteure, une enquête bien ficelée, des personnages hauts en couleur, et des scènes cocasses pour faire sourire le lecteur. Si le style n’a donc rien d’original, il faut souligner en revanche que Hamish MacBeth est très différent d’Agatha. Avec son tempérament faussement mou, foncièrement gentil, Hamish est un peu l’anti-Agatha. C’est un jeune homme futé, même s’il préfère souvent se faire passer pour un type incompétent (pour ne pas dire carrément simplet) auprès de ses supérieur. Une stratégie pour en faire le moins possible !

Qui prend la moucheJe me suis rapidement attachée au personnage de Hamish, et j’ai du mérité : il n’apparaît quasiment pas dans la première partie du roman ! J’étais assez déçue, mais je pense que c’était volontaire de la part de l’auteure. L’enquête met un certain temps à démarrer, mais ça nous laisse plus de temps pour nous familiariser avec ceux qui vont devenir les suspects du crime. Le lecteur a donc une longueur d’avance pour mener sa propre enquête. Inutile de dire que je n’avais pas débusqué le coupable !

Qui prend la mouche est un livre que j’ai eu beaucoup de plaisir à découvrir, même si je dois bien avouer que ce n’est pas non plus un coup de coeur. Je pense lire le second tome de cette série pour voir comment les choses évoluent. Si le personnage de Hamish est plus présent, ce serait une bonne chose, parce que c’est vraiment le point fort du roman. Un enquêteur jeune, sympa, assez loin des clichés des enquêteurs habituels. Il donne un sacré coup de jeune au roman policier et dévoile un charme vraiment irrésistible.

Vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s