Faites le plein de sagas romanesques chez J’Ai Lu !

En cette fin de mois de juin, les éditions J’Ai Lu inaugurent une collection consacrée aux sagas romanesques. Chine, Inde, Japon… quelle que soit la période historique, ces sagas ont été sélectionnées pour nous inviter au voyage. C’est aussi l’occasion pour la maison d’édition en format poche de revisiter le catalogue de ses classiques contemporains.

Parmi les premières parutions, on trouve notamment Adieu ma concubine, le grand roman de Lilian Lee. Un titre qui vous dit peut-être quelque chose car le livre a été adapté au cinéma en 1993. En ce qui me concerne, ce sera l’occasion d’une découverte complète puisque je n’ai pas lu ce livre et que je n’ai jamais vu le film.

Les trois autres premiers romans de la collection me font tout autant rêver. D’ailleurs, un gros effort a été fait au niveau des couvertures. C’est un peu bête à dire, mais franchement, quand je les vois, ça me donne effectivement envie d’ouvrir chacun des livres car les ambiances et les destinations semblent prometteuses.

  • Noces Indiennes, de Sharon Maas

« A Madras, Savitri, la fille du cuisinier, aime David, le fils des maîtres anglais. Cet amour saura-t-il résister au poids des traditions ? Nat est l’enfant adoptif d’un médecin blanc qui soigne les malades démunis d’une province indienne. Parti à Londres faire des études, parviendra-t-il à ne pas oublier d’où il vient ? Saroj vit une existence riante en Guyane britannique jusqu’au jour où son père lui impose un mari… »

  • Filles de Shangai, de Lisa See

« Chine, 1937. Shanghai est le joyau de l’Asie. C’est là que vivent les sœurs Chin, Pearl et May, magnifiques jeunes femmes, aisées et rebelles, aux tempéraments pourtant opposés. Mais l’insouciance s’arrête brutalement pour les deux sœurs le jour où leur père, ruiné, décide de les vendre à des Chinois de Californie, venus chercher des épouses en Chine. Alors que les bombes japonaises s’abattent sur leur ville natale, une nouvelle vie commence à Los Angeles pour les jeunes femmes… »

  • Adieu ma concubine, de Lilian Lee

« De 1920 à 1970, des amis d’enfance, membres de l’opéra de Pékin, vont s’aimer, se tromper, se trahir. Sur fond de bouleversements politiques, les acteurs Cheng Dieyi et Duan Xiaolou, avec la courtisane Juxian, rejouent le désir et la trahison dans cette épopée faite de soie, d’opium et de musique. »

  • Le Palanquin des larmes, de Chow Ching Lie

« Choisie pour son exceptionnelle beauté, Chow Ching Lie est contrainte d’épouser l’héritier d’une des plus grosses fortunes de Shanghaï. Elle incarne ainsi, sous le règne de Mao Tsé-Toung, le drame de la femme chinoise et de son asservissement séculaire. D’un bouleversement à l’autre, Chow Ching Lie est donc soumise à rude épreuve. Heureusement, son don pour la musique la sauve. Envers et contre tout, elle poursuit ses cours de piano et entre au Conservatoire. Artiste et virtuose, elle voit alors s’ouvrir à elle une carrière internationale. »

Alors, quels sont les romans qui vous tentent ? J’ai l’impression que chacun d’eux ferait une excellente lecture de vacances car ce sont, pour le coup, des histories vraiment dépaysantes.

Vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s