Le Puits des histoires perdues

Le Puits des histoires perdues, roman de Jasper Fforde

Je poursuis avec délectation ma relecture des aventures de Thursday Next. Voici venir le temps de ce qui est peut-être mon tome préféré de la série : Le Puits des histoires perdues. Avec ce troisième roman de la série, Jasper Fforde nous plonge au cœur d’un monde imaginaire aussi fascinant que drôle. Une lecture d’une intelligence rare, qui met la lecture et l’imaginaire à l’honneur et nous fait vivre une aventure palpitante de bout en bout. Trouvailles brillantes et péripéties jubilatoires à chaque page !

Depuis que son mari a été éradiqué et qu’elle a découvert qu’elle était enceinte, Thursday Next essaye de faire profil bas. Et pour échapper à la redoutable organisation criminelle Goliath, elle a trouvé refuge à l’intérieur du monde des livres. Là-bas, elle s’installe dans un roman policier plutôt raté pour couler des jours paisibles… enfin, ça c’est qu’elle pensait. En fait de vie paisible, elle doit poursuivre sa formation au sein de la Jurifiction, la police des livres. Et le boulot ne manque pas : nourrir le minotaure, faire fuir des gramasites, diriger un séminaire de gestion de la colère dans Les Hauts de Hurlevent… Sans compter qu’elle doit partager son domicile de papier avec deux personnages de fiction eux-mêmes en formation. Et pour leur inculquer les bases d’une personnalité réaliste en nuances, il y a du boulot !

Le Puits des histoires perdues est l’une des plus grandes réussites de Jasper Fforde. Et pour cause, son roman s’affranchit totalement du monde réel pour nous faire plonger au cœur d’un monde imaginaire. Le romancier gallois nous invite à découvrir à quoi ressemble le monde des livres à l’intérieur. Le rêve pour n’importe quel lecteur !

Cette nouvelle histoire est très riche parce qu’il y a en fait trois intrigues dans le livre. D’abord le fil rouge : la formation de Thursday au sein de la Jurifiction. Elle a pour tutrice Miss Havisham, l’un des célèbres personnages de Dickens, mais disons que le sens de la diplomatie n’est pas son fort ! Seconde intrigue : les pertes de mémoires de Thursday qui ont un lien avec son passé et l’éradication de son mari. Et enfin, la troisième intrigue, c’est l’évasion spectaculaire du Minotaure, en lien avec les morts suspectes de plusieurs agents de la Jurifiction.

Le Puits des histoires perduesAvec autant de suspens, le roman est déjà très intéressant à lire, et il se passe quelque chose à chaque page. Mais ce qu’il y a d’encore plus fort, c’est le côté « carte postale » de l’histoire. Toute la vie au sein du monde des livres est passionnants. On trouve des boutiques qui vendent des procédés narratifs plus ou moins éculés (« Soudain, un coup de feu retentit ! » est mon préféré), des animaux mythologiques, on croise des personnages célèbres et dingos… Bref, tout est bizarre sauf Thursday, dont la normalité du coup fait un peu tâche dans le paysage !

Le Puits des histoires perdues est une franche réussite. C’est un livre qui fera mourir de rire n’importe quel lecteur, et le tiendra en haleine du début à la fin. Une lecture aussi divertissante qu’intelligente, qui multiplie les références littéraires avec une joyeuseté contagieuse. Loin d’être un exercice de style snob, il s’agit au contraire d’une démonstration hyper ludique. Quand on aime les livres, voilà comment on peut s’amuser avec eux !

Vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s