Expo Tolkien à la BFN : Voyage en Terre du Milieu

Grève oblige, ça n’a pas été facile de programmer ma visite de l’expo Tolkien, inaugurée en octobre dernier à la BNF. Je pensais laisser passer la fin d’année pour m’y rendre tranquillement début janvier. Et puis j’ai eu peur que ma traversée de Paris ressemble à un parcours du combattant. J’ai finalement pris mon courage à deux mains et j’y suis allée cette semaine (mardi, si vous voulez tout savoir). Et finalement, à part un peu de givre qui avait rendu les planches de bois de l’esplanade glissantes, tout c’est très bien passé ! Certes, il a quand même fallu plus d’une heure et demie pour atteindre enfin la Terre du Milieu, mais ça en valait tellement la peine que même la durée du trajet n’a pas refroidi mon enthousiasme. Et puis une grève des transports, ce n’est rien comparé à un dragon ou une horde d’orques !

L’exposition Tolkien à la BNF nous invite donc à effectuer un « Voyage en Terre du Milieu ». Et elle représente un événement pour plusieurs raisons. D’abord, c’est la première fois qu’une aussi vaste exposition est consacrée en France à l’œuvre de Tolkien (et même je crois à toute œuvre de littérature fantastique). Ensuite, parce qu’elle rassemble de nombreux documents qui, d’habitude, ne quittent pas leurs musées et bibliothèques respectifs. Je ne parle même pas des archives de la famille Tolkien qui a prêté plusieurs pages de notes, manuscrits, tapuscrits, ainsi que le bureau et la pipe de l’auteur !

Le parti pris de cette exposition est de partir de la géographie pour faire découvrir le monde inventé par Tolkien. Un choix qui vient tout simplement du fait que Tolkien lui-même a procédé comme ça pour tout imaginer : il a d’abord eu l’idée d’un continent, et l’histoire et les personnages sont venus ensuite. Du coup, les salles d’exposition se suivent et le visiteur effectue un parcours comparable à celui de Frodon : on part de la Comté pour finalement atteindre le Mordor. Au passage, on (re)découvre toute la complexité de cette saga, ses sources d’inspiration, la manière dont Tolkien a travaillé à l’écriture de son histoire, la création de ses personnages…

Ce cheminement est très plaisant et rend l’exposition accessible à tous, même ceux qui n’ont pas forcément lu les livres ou vu les films. En cela, l’exposition s’adresse à un très large public, et c’est hyper agréable. Après, si vous êtes surtout fans des films, gardez à l’esprit que vous êtes à la BNF : l’expo ne traite absolument pas des adaptations de l’œuvre, et aucun élément n’est là pour rappeler les films.

C’est une exposition très livresque, vraiment centrée sur la chose écrite, sur le travail minutieux de Tolkien pendant toutes les années de création du Hobbit, puis plus tard du Seigneur des Anneaux. Il y a une grande richesse de pages et d’illustrations à découvrir. La BNF a aussi mis les petits plats dans les grands en sortant plusieurs manuscrits anciens illuminés de ses réserves pour évoquer la tradition des quêtes dans la littérature occidentale.

J’ai adoré cette exposition parce qu’il y a beaucoup de choses à voir, et qu’elle jette un éclairage très intéressant et pertinent sur l’œuvre de Tolkien. Et surtout, elle nous permet de pénétrer dans l’intimité de l’auteur, au cœur de ses années d’écriture, ce qui est un privilège rare, rendu possible grâce aux nombreuses archives conservées par ses héritiers.

En revanche, il manque selon moi un aspect complémentaire à cette expo : elle ne s’intéresse pas du tout à la découverte du Seigneur des Anneaux en France. C’était l’occasion de revenir sur l’histoire des littératures fantastiques en France, de souligner que la condescendance longtemps (toujours ?) entretenue en France à l’égard des littératures de divertissement a empêché les lecteurs français de découvrir Tolkien plus tôt. Alors que le public anglo-saxon a tout de suite adopté cette histoire sans se demander si elle s’adressait à des enfants, des adolescents ou des adultes, en France, elle est restée cantonnée au rayon enfance, comme si les histoires d’elfes et de bagues magiques n’avaient rien à dire de pertinent sur notre monde. C’est dommage que la BNF ne se soit pas penchée sur cet aspect de l’œuvre, mais peut-être est-ce un peu hors sujet par rapport à l’angle adopté.

Quoiqu’il en soit, l’expo Tolkien fermera ses portes le 16 février prochain. Donc si vous voulez la voir, courrez-y ! J’y suis allée en pleine semaine et j’avais acheté mon billet en ligne pour ne pas faire la queue. Il n’y avait de toute façon pas de queue et le nombre de visiteurs était très correct, dont j’ai découvert l’expo dans de très bonnes conditions. Je pense que pendant le Week-end, c’est plus compliqué de circuler de façon fluide.

Si vous êtes fan de Tolkien ou simplement curieux, cette expo devrait vous plaire. Je ne pense pas qu’elle soit adaptée à un jeune public par contre, parce qu’elle n’est pas très ludique. En revanche, si vous ne connaissez pas du tout Tolkien mais que vous n’avez rien contre une visite à l’aveugle, cette expo peut être le bon moyen de découvrir cet univers fantastique, extrêmement riche, qui s’inscrit dans une tradition littéraire longue et foisonnante.

En rentrant chez moi le soir, évidemment je n’ai pas résisté : j’ai entamé mon millionième visionnage du Seigneur des Anneaux ! C’est la véritable magie des bonnes histoires : on ne les épuise jamais !!

3 réflexions sur “Expo Tolkien à la BFN : Voyage en Terre du Milieu

  1. L'ourse bibliophile dit :

    Merci pour cet article qui m’a fait revivre cette superbe expo. Je l’ai vraiment trouvée géniale. Mon amie et moi y avons passé des heures à tout lire, à tout examiner. C’est vrai que l’aspect que tu soulignes aurait pu être évoqué, mais ça ne m’a pas dérangée : pour être honnête, je n’y avais pas pensé. Et il y avait tellement de choses dans cette expo, j’en suis sortie tellement crevée et comblée que je n’ai pas pensé aux manques.
    Nous avons aussi été étonnées du peu de monde (on y est allé un vendredi après-midi), globalement on a toujours eu la place et le temps de rester autant qu’on le voulait devant les vitrines. On s’attendait à une expo plus encombrée, donc c’était vraiment agréable !

    Aimé par 1 personne

Vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s