Terminus, d’Antoine Rault

Parmi les nouveautés de la rentrée littéraire 2018, j’ai été attiré par le nouveau livre d’Antoine Rault qui est paru fin août aux éditions Albin Michel. Oui je sais : ce n’est pas un roman, c’est du théâtre. Mais justement, je me suis dit que ce serait agréable de faire une micro-pause en plein cœur du chaos de la rentrée littéraire en lisant quelque chose de différente. Je sais que certains lecteurs ne sont pas fans de théâtre. C’est vrai que ce genre de textes demande à exister sur une scène. Mais d’un autre côté, lire du théâtre, c’est justement l’occasion d’être au plus près du texte, en faisant travailler son imagination plutôt qu’en s’en remettant à l’interprétation des acteurs. Si comme moi vous avez un esprit curieux, je pense que vous apprécierez donc de découvrir Terminus, la nouvelle pièce de théâtre d’Antoine Rault qui doit d’ailleurs être montée d’ici la fin du mois de septembre.

Georges Feydeau ne va pas fort. Enfermé dans un sanatorium de la région parisienne, l’auteur est bien loin de la gloire passée de ses pièces de théâtre qui faisaient rire tout Paris. Seul et isolé, il ne côtoie guère que le personnel soignant du sanatorium. Mais l’étroitesse des lieux et le manque de vie permettent aussi d’avoir plus de place pour l’imagination. Et l’esprit délirant de Georges Feydeau en profite pour errer : de souvenirs de sa vie passé en réminiscences de ses pièces de théâtre, voilà que Georges se perd et revit en accéléré les moments les plus importants de sa vie. Mais quelle est désormais la limite entre la réalité et la fiction ?

J’adore les pièces de théâtre de Feydeau ! En ce qui me concerne, je les trouve toujours aussi drôles, avec beaucoup de rythme, des personnages souvent hauts en couleurs et des répliques qui ne manquent jamais de mordant. C’est un peu tout ce que j’aime au théâtre. Pourtant, je ne sais absolument rien de la vie de Georges Feydeau. J’imagine que ça faisait de moi le public idéal pour découvrir Terminus, le texte de la nouvelle pièce de théâtre écrite par Antoine Rault.

Avec ce texte très facile à lire, Antoine Rault imbrique les éléments biographiques de la vie de Feydeau avec des éléments fictifs issus de son œuvre. Les personnages se métamorphosent ainsi, passant de membres de sa famille à des personnages de ses pièces de théâtre. L’ensemble souligne bien les délires dans lesquels l’auteur a été plongé à la fin de sa vie, à cause de ses problèmes de santé.

Mais la démarche propose surtout de mélanger réel et fiction pour questionner la relation entre les deux. La vie réelle est souvent le point de départ des œuvres de fiction, leur inspiration. Et dans le cas de Feydeau, l’auteur ne s’est jamais caché du fait qu’il puisait dans la vie nocturne parisienne l’inspiration pour ses histoires. Antoine Rault pousse donc la logique plus loin en utilisant des morceaux de pièces de théâtre pour éclairer la vraie vie de Feydeau, et comprendre comment quelqu’un qui faisait si bien rire ses contemporains était en fait un être profondément seul et plutôt malheureux.

Ce teste est relativement court, rythmé par des dialogues rapides et vifs qui collent bien au sujet de la pièce. On alterne les moments très drôles avec d’autres instants plus émouvants, ce qui fait de cette lecture un moment très plaisant. Objectivement, même des lecteurs qui ne sont pas habitués ou attirés par la lecture de pièces de théâtre passeront un bon moment avec ce livre. En ce qui me concerne, la prochaine étape sera de voir la pièce sur scène !

Publicités
Cet article a été publié dans Littérature française. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

5 commentaires pour Terminus, d’Antoine Rault

  1. lespagesdesam dit :

    C’est un excellent choix de lecture pour la rentrée littéraire. Je ne lis jamais de théâtre, c’est dommage. En lisant ton article j’ai le sentiment de passer à côté de beaux textes. J’adore quand les personnages ont du répondant et que leurs échanges sont comme des joutes. Belle découverte. Merci

    Aimé par 1 personne

Vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s