Grantchester, saison 3 : une série policière en pleine crise existentielle

Depuis que j’ai découverte la série policière Grantchester, je suis devenue complètement fan ! C’est tout ce que j’aime réuni en une seule série : d’abord ça se passe en Angleterre dans les années 1050, ensuite il y a des intrigues policières à résoudre, des personnages attachants et hauts en couleur, de très belles reconstitutions historiques, et en plus ça ne ressemble pas trop à ce qu’on peut trouver par ailleurs. Un enthousiasme d’autant plus fort que la série est très supérieure aux livres dont elle est tirée : et ça, en tant que lectrice, je suis obligée de dire que c’est un sacré tour de force ! Bien que la troisième saison soit encore inédite en France, nos voisins belges ont eu la chance d’une diffusion ainsi que les abonnés Netflix. Du coup, j’ai pu profiter de cette nouvelle saison pour suivre les aventures du prêtre/enquêteur Sydney Chambers !

Rien ne va plus pour Sydney Chambers : tiraillé entre son amour pour la belle (et bientôt divorcée) Amanda et sa foi envers l’église, il ne sait plus comment faire pour se montrer à la hauteur de ce qu’on attend de lui. Une crise existentielle d’autant plus pesante que Sydney se rend compte que plusieurs de ses proches traversent eux aussi des crises dans leurs vies : Leonard, le jeune prêtre qui accompagne Sydney dans ses devoirs et qui est secrètement attiré par des hommes, tente de se lancer dans une relation romantique avec une jeune femme afin de faire ce que l’église attend de lui : se marier et fonder une famille. Malheureusement, la vraie nature de Leonard risque de nuire à ce futur bonheur conjugal. Dans le même temps, c’est l’inspecteur Keating qui se pose des questions sur son mariage alors qu’il a entamé une liaison avec sa secrétaire. Le pire advient le jour où le mari disparu de madame McGuire refait surface alors que tous le croyaient mort. Confronté à tant de crises personnelles, Sydney n’a presque plus le temps de mener l’enquête pour résoudre des crimes avec l’inspecteur Keating !

Cette nouvelle saison de Grantchester est très différente des deux précédentes, et elle assume pleinement sa différence ! Alors que les deux premières étaient principalement axées sur les intrigues policières et ménageaient assez peu de place aux histoires personnelles des personnages, on assiste ici à un retournement complet : ce sont désormais les histoires personnelles qui occupent le devant de la scène, et les histoires policières deviennent presque anecdotiques. Les fans d’intrigues policières seront peut-être déçus, mais ce qu’on perd en suspens on le gagne en originalité.

Avec cette troisième saison placée sous le signe de la crise existentielle, les scénaristes abordent de nouveaux sujets, sous un angle à la fois dramatique et réaliste. On est au plus près des personnages, ce qui permet d’explorer leurs conflits intérieurs. Et si par moment la série lorgne un peu du côté des soap operas, on a au moins la chance de suivre les péripéties domestiques de ces personnages qu’on adore, ce qui permet de pousser un peu plus loin que l’habituelle psychologie de façade que les séries tv nous servent. De fait, les conflits intérieurs des personnages sont tous différents et tous réalistes. On ne s’attache qu’encore plus à nos personnages car on aimerait pouvoir les aider, les consoler et les sortir de leurs problèmes. Ce registre sensible, très bien dosé, permet d’offrir une gravité toute nouvelle aux histoires.

Je n’ai pas la moindre idée de ce qui nous attend dans la future saison 4 de Grantchester, mais cette troisième saison a vraiment été une belle surprise. Je m’attendais à une répétition des deux premières saisons mais en fait les créateurs du show ont eu la bonne idée d’explorer une nouvelle direction et c’est rafraichissant. Ne vous inquiétez pas : il y a toujours des enquêtes ! Mais le nouvel équilibre trouvé entre intrigues policières et introspection des personnages est bien trouvé et fonctionne à merveille au fil des épisodes. Vivement la suite !

Publicités
Cet article a été publié dans Séries télé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour Grantchester, saison 3 : une série policière en pleine crise existentielle

  1. J’aime beaucoup cette série aussi, et les romans également.

    J'aime

  2. MrsTurner dit :

    Tiens, je commence tout juste cette série. Pour l’instant j’aime beaucoup.

    J'aime

  3. Lectures Gourmandes dit :

    Hâte de voir la saison 3 !!! 🙂

    Aimé par 1 personne

Vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s