Underground Railroad, roman historique de Colson Whitehead

Livre chroniqué par Julie.

Attendu comme le loup blanc, le livre de Colson Whitehead, Underground Railroad, fait enfin son arrivée chez nous avec la rentrée littéraire. Récompensé du prix Pulitzer en 2017, le roman s’est également doté d’un ambassadeur de choix en la personne de l’ancien président américain, Barack Obama. L’auteur, né à New-York en 1969, a déjà fait ses preuves à travers de nombreux romans déjà publiés en France comme L’Intuitionniste ou Le Colosse de New-York. On le retrouve ici sur son sujet favori, l’histoire de l’Amérique et de ses mythologies pour un opus chargé d’un point de vue politique et racial. Pas de doute, j’en salive déjà !

Jeune esclave de seize ans, Cora fuit sa plantation de Géorgie d’avant la guerre de Sécession, en compagnie de Caesar, un esclave récemment arrivé. Aidés par les passeurs de la fameuse Underground Railroad, ils fuient de la Caroline du Sud à l’Indiana en espérant atteindre les Etats libres du Nord. A leurs trousses, toute la haine raciale des planteurs américains et un chasseur d’esclave particulièrement cruel.

Dire que Underground Railroad est un grand roman serait à coup sûr très réducteur. En quelques pages palpitantes et particulièrement puissantes, Colson Whitehead nous plonge dans certaines des heures les plus sombres de l’histoire américaine et de l’esclavage. On découvre avec émotion l’histoire de l’Underground Railroad, ce réseau ferroviaire clandestin d’aide aux esclaves en fuite.

L’auteur parvient à nous transporter dans une émotion certaine sans pour autant tomber dans la mièvrerie ou un pamphlet anti-blancs, restant toujours objectif dans son récit. On ne peut cependant s’empêcher de rester bouche-bée face à l’imagination débordante des Américains sur le sujet de la torture infligée aux esclaves et on peine à croire que des êtres humains puissent être aussi cruels avec leurs semblables.

Les personnages, tour à tour courageux, apeurés, effondrés ou optimistes, nous charment par leur humanité et par leurs failles. Cora semble être l’héroïne parfaite avec ses qualités et ses défauts, perdue dans une Amérique qui ne veut pas d’elle et qui fait son possible pour faire disparaître sa race. Impossible de rester insensible face au sort de ces millions d’hommes, de femmes et d’enfants qui n’aspirent qu’à la liberté et au bonheur.

Le roman de Coleson Whitehead séduira tous les types de lecteurs, des amoureux de l’histoire avec un grand H, aux passionnés de romans d’aventure, en passant par les amateurs de tranches de vie. Underground Railroad est sûrement l’une des meilleures lectures pour 2017, voire même de toute ma petite vie de lectrice. Comme vous l’imaginez je recommande plus que chaudement cette histoire à mettre dans toutes les mains, pour comprendre au mieux l’histoire de l’Amérique d’hier, d’aujourd’hui et de demain.

Publicités
Cet article a été publié dans Littérature étrangère. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

6 commentaires pour Underground Railroad, roman historique de Colson Whitehead

  1. Ping : Citation Underground Railroad | A livre ouvert

  2. Il me fait de l’oeil depuis sa sortie !

    J'aime

Vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s