Luke Skywalker et l’ombre de Mindor, roman de Matthew Stover

Star Wars, c’est un peu ma madeleine de Proust. Dès que je vois l’un des films de la trilogie originelle, je retombe en enfance. Comme beaucoup de personnes de ma génération, j’ai vraiment grandi avec ces films et ils ont une place particulière dans mon cœur… ainsi que dans mon imaginaire. Je connais les films par cœur, en revanche je n’avais jamais eu l’occasion de lire l’un des romans de l’univers étendu de la saga jusqu’à très récemment (la semaine dernière en fait). Et cette découverte, je la dois aux éditions Pocket qui éditent (ou rééditent, je ne sais pas trop sir les romans ont été accessibles aux lecteurs français par le passé ?) les différentes ouvrages de cet univers étendu. L’histoire est simple : les romans suivent les aventures de Luke Skywalker et nos autres personnages fétiches après la fin de l’épisode VI. Les livres ont été écrits par des auteurs fans de Star Wars et plutôt versés dans la science-fiction, mais toujours dans l’idée d’être fidèle à l’esprit des films. Luke Skywalker et l’ombre de Mindor est ainsi paru en France le mois dernier et j’ai sauté sur l’occasion de voir enfin ce que valait cet univers littéraire inspiré de la saga cinématographique. Je ne vais pas faire durer inutilement le suspens : j’ai adore !

Luke Skywalker ne se faisait pas d’idées : il savait bien qu’avec la fin de la guerre, il devrait trouver sa place dans la galaxie et choisir entre épouser son destin de Jedi ou rester dans les rangs de l’armée. Car même si les rebelles ont gagné et tentent de construire une nouvelle République, la galaxie n’est pas pour autant pacifiée. Des combats continuent un peu partout, là où les forces restantes de l’Empire ont trouvé refuge pour continuer à mener le combat malgré la mort de l’empereur. La plus grande menace vient de Shaddowspawn et ses stormtroopers noirs dont la base se trouve sur Mindor. Luke, qui a pris la tête d’une flotte de la République, part en mission sur Mindor pour faire plier l’ennemi. Mais rien ne le préparer à ce qu’il va trouver sur place, et il va rapidement sembler impossible de s’extraire du piège. Pour le sauver, il faudra toute l’ingéniosité et le courage de Leia, de Han, de Chewie et des droïdes, sans compter le reste de la flotte de la République qui obéit désormais aux ordres du général Lando Calrissian. Tous ensemble, ils espèrent sauver Luke des ténèbres qui se répandent sur Mindor.

Il y a bien longtemps, dans une galaxie lointaine… A priori, la majorité d’entre vous êtes familiers avec l’univers de Star Wars, je ne vais donc pas revenir sur l’intrigue principale : les gentils essayaient de chasser les méchants pour restaurer la paix et la justice dans la galaxie. Normalement, ça c’est acquis ! Ce qui l’est un peu moins, c’est l’idée globale de George Lucas avait au départ, quand il a conçu la trame narrative de son univers.

Star Wars, ce n’est pas une simple histoire, c’est une véritable galaxie, un monde en soi comme Tolkien avait pu en concevoir avec Le Seigneur des Anneaux. Il y a de nombreuses portes d’entrée et l’univers est tellement riche et fascinant qu’on n’a forcément qu’une envie : prendre le temps de faire le tour du musée. Et ça tombe bien parce qu’au fil des décennies, c’est plus d’une cinquantaine de romans qui ont ainsi vu le jour pour raconter la suite des aventures de Luke, Leia, Han et tous les autres.

En ce qui concerne plus précisément Luke Skywalker et l’ombre de Mindor, j’ai été très agréablement surprise de replonger aussi facilement dans l’histoire des films, avec la sensation d’être pour la première fois à l’intérieur de l’image. Comme c’était le premier livre de la saga que je lisais, j’avais un peu peur d’être perdue, mais finalement pas du tout. Puisque je connaissais bien les films, je me suis tout de suite sentie chez moi. On prend d’autant plus facilement ses repères que les personnages principaux nous sont tout de suite familiers et qu’ils font référence à des événements survenus dans les films.

Le gros point fort de ce roman, c’est de présenter une plus grande richesse encore que les films. Là où l’histoire de départ pouvait sembler un peu trop manichéenne, il y a ici une vraie réflexion sur les limites entre le bien et le mal, notamment à travers le personnage de Luke qui se pose beaucoup de questions sur son avenir et son utilité au sein de la nouvelle République. On a aussi le plaisir de découvrir un tout nouveau rapport de force entre les deux camps : puisque la rébellion a gagné, c’est désormais elle qui « règne » sur la galaxie alors que ce sont les milices issues de l’Empire qui forment des poches de résistance. Il y a donc un tout nouveau rapport de force qui nous permet de découvrir l’histoire sous un nouvel angle.

Autre point fort du livre : il respecte parfaitement l’esprit des films. On retrouve avec plaisir l’humour, l’action et surtout le sens de l’aventure et du suspens qui ont fait le succès des films d’origine. Les personnages sont fidèles à eux-mêmes, particulièrement Han Solo qui est parfaitement identique aux films (on peut voir le visage de Harrison Ford et entendre sa voix rien qu’en lisant ses lignes de dialogue !). Le personnage de Luke a beaucoup évolué, mais c’est assez logique vu tout ce qu’il a traversé, et il avait déjà amorcé une transition émotionnelle très forte dans l’épisode VI. Mention spéciale à l’auteur pour les passages qui concernent Chewbacca et R2. Les lignes de dialogues de Chewie sont à mourir de rires, et les quelques passages où la narration est centré sur R2 sont bourrés d’humour ainsi que de tendresse. Ils dénotent surtout le soucis de l’auteur de faire preuve de créativité pour retranscrire les personnalités de ces personnages complètement à part et si populaires.

Au final, le rendu littéraire de la saga Star Wars est un vrai bonheur de lecteur. On retrouve avec plaisirs tous les ingrédients qui ont fait le succès des films ainsi que des nouveautés qui confèrent au roman une grande richesse. Si vous êtes fans de Star Wars, n’hésitez pas car ce livre est une excellente surprise. Vous passerez un très bon moment et vous aurez le plaisir de savoir ce qui s’est passé après la fin de l’épisode VI. En ce qui me concerne, je lirais avec bonheur d’autres romans de cet univers étendu !

Publicités
Cet article a été publié dans Littérature étrangère. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s