Les Rivaux de Sherlock Holmes

Dans le domaine de l’adaptation des classiques de la littérature en films ou en séries télé, il faut reconnaître un mérite aux britanniques : ils ne manquent jamais d’idées ! En matière de créativité, ils sont réussi à nous transposer Sherlock Holmes au XXIe siècle sans que personne trouve ça bizarre, ils ont inventé un alien qui voyage dans le temps à bord d’une cabine téléphonique, ils ont réussi à rendre Guerre et Paix compréhensible dans un format de mini-série hyper glamour et ils ont même été capable de nous concocter une adaptation de tout l’univers Dickensien en mode Desperate Housewife. Non franchement, les anglais savent tout faire ! Et si on remonte un peu dans le temps, on peut rapidement dénicher de belles curiosités peu connues du grand public français. Ainsi, si les téléspectateurs de l’hexagone se souviennent assez bien de l’adaptation des aventures de Sherlock Holmes par la Granada avec Jeremy Brett dans le rôle titre, en revanche presque personne ne connait la tout aussi excellente série inspirée de l’œuvre de Conan Doyle et baptisée Les Rivaux de Sherlock Holmes.

En plein cœur de l’ère victorienne, Londres est plus que jamais la capitale du crime. Les criminels rôdent impunément dans la ville et les forces de police semblent avoir bien du mal à leur mettre la main dessus. Heureusement, tandis que les inspecteurs de Scotland Yard ne brillent pas par leur capacités intellectuelles, des fins limiers font eux aussi leur apparition. Véritables rivaux du grand Sherlock Holmes, ces détectives amateurs viennent ponctuellement en aide aux forces de police en élucidant à leur place les crimes les plus sordides et les plus énigmatiques. Professeur de médecine ou artiste au chômage, ou alors policier corrompu ou gentleman cambrioleur… Ces détectives amateurs viennent de partout et parviennent, au fil de leurs investigations, à résoudre les meurtres sans jamais se départir de leur flegme. De quoi faire de l’ombre au locataire du 221B Baker Street !

Personne ne sera surpris d’apprendre que la côté de popularité de Sherlock Holmes ne s’est jamais démentie auprès du public. Depuis sa première apparition de papier jusqu’à ses dernières aventures sur grand et petit écrans, en passant par le malencontreux incident de sa mort passagère, le public a toujours été friand de ses aventures. Alors évidemment, la télévision et le cinéma n’ont jamais voulu rester à l’écart de cet enthousiasme, et on ne compte plus les adaptations plus ou moins fantaisistes des histoires du détective privé.

Ce qui fait toute l’originalité des Rivaux de Sherlock Holmes, c’est que cette série des années 1970 a eu l’idée d’adapter la logique de l’univers fictif de Sherlock Holmes… sans pour autant mettre en scène le personnage central. On retrouve tous les codes de l’univers holmésien : le Londres d’époque, les fiacres tirés par des chevaux, les inspecteurs de police un peu benêts, des acolytes pas toujours très vifs d’esprit mais néanmoins utiles et surtout un culte à l’intelligence ainsi qu’à l’esprit d’observation et d’analyse.

Alors évidemment, la série est un peu datée. On s’en rend tout de suite compte : le style fait ouvertement rétro et parfois on aimerait bien un peu plus d’action. C’est que nous avons pris de mauvaises habitudes avec le Sherlock de la BBC ! Il faut quand même reconnaître que les intrigues de ces histoires sont très bien menées. Chaque nouvel épisode est une nouvelle enquête et il met en scène un nouveau détective (sachant que certains détectives ont quand même eu le droit de revenir dans des épisodes de la seconde saison). Et d’ailleurs du côté des détectives, on a droit à un casting prestigieux : Robert Stephens (qui a incarné le célèbre détective au cinéma dans le film de Billy Wilder La vie privée de Sherlock Holmes), Derek Jacobi (que les fans de la série Cadfael connaissent bien car il y incarnait le personnage principal), Peter Vaughan (mestre Aemon dans Game of Thrones, mais il n’a pas fait que ça !), Douglas Wilmer (qui a incarné Holmes dans la série de la BBC au milieu des années 1960 avant d’être remplacé par Peter Cushing), Charles Gray (le méchant qui se mesure à James Bond dans On ne vit que deux fois mais qui a aussi joué Mycroft Holmes dans la série télé Les aventures de Sherlock Holmes)… Bref j’arrête l’énumération là : vous avez compris l’idée !

Cette plongée originale dans l’univers holmésien sera particulièrement séduisante pour les fans de Sherlock Holmes car elle permet de bien comprendre les mécanismes de cet univers de fiction. En éloignant l’aura parfois écrasante du célèbre détective, on retrouve les éléments de base qui ont fait le succès de ses histoire, à savoir des intrigues soignées, un contexte historique qui sert à plante le décors et à faire sentir les tensions sociales dans un pays en pleine révolution industrielle, et bien sûr le rôle centrale de l’intelligence humaine pour déjouer toutes les énigmes.

Il n’y a eu que deux saisons de cette série mais on peut facilement la trouver, d’autant qu’elle est toujours éditée en coffrets DVD (version française incluse !). Après l’avoir découverte, je dois dire que je me suis prise à rêver que la BBC reprenne l’idée pour nous proposer un spin-off de Sherlock sur le même principe. D’autant que les britanniques ne manquent pas de formidables acteurs et actrices pour jouer les Rivaux de Sherlock Holmes : Tom Hiddleston (dont le nom a circulé dans le rôle d’un troisième frère Holmes potentiel) serait parfait pour le rôle, tout comme Aidan Turner, Rosamund Pike, Toby Stephens, Tom Hardy et bien d’autres… Croisons les doigts : avec un peu de chance un producteur exécutif de la BBD lit régulièrement mon blog et lancera le projet. ça nous permettrait de patienter en attendant la prochaine saison de Sherlock !

Publicités
Cet article a été publié dans Séries télé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Les Rivaux de Sherlock Holmes

  1. Bénédicte dit :

    Je ne connaissais pas cette série, il faudrait que je tente. Surtout que j’ai tendance à apprécier les « vieilles » séries.

    J'aime

Vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s