Poldark : mon avis sur la saison 1

En matière de séries télé adaptées de livres, il faut reconnaître qu’on a de la chance parce qu’il y a vraiment l’embarras du choix ! Et ces dernières années, nos voisins anglo-saxons ont particulièrement puisé dans leur patrimoine littéraire pour produire des séries originales et hautement addictives. L’une des dernières en date est la série Poldark adaptée de la saga romanesques éponyme écrite par Winston Graham. Pour être tout à fait, il ne s’agit pas franchement d’une nouveauté puisque les livres datent des années 1940 et qu’une première adaptation avait déjà été réalisée dans les années 1970. Mais si la fraîcheur de l’idée n’est pas au rendez-vous, le contenu de cette nouvelle série ne manque pas d’intérêt et saura attirer les fans de sagas historiques teintées de romance, le tout dans des paysages sublimes et avec en prime un casting cinq étoiles. Alors, vous êtes tentés ?

En cette fin de XVIIIe siècle, l’Angleterre a bien du mal à faire face aux nombreuses difficultés qui l’affaiblissent. La guerre d’indépendance menée par les anciennes colonies américaines ne s’est pas soldée par la victoire escomptée. Pire, elle a coûté très cher et puisé dans les réserves de l’économie nationale. Mais le malheur des uns fait le bonheur des autres, et si les familles de la gendry traditionnelle ont bien du mal à faire face à leurs difficultés financières, d’autres en ont profité pour se bâtir une fortune. Pour le capitaine Ross Poldark, qui rentre chez lui en Cornouailles après des années passées à se battre aux Etats-Unis, rien n’est plus comme avant. Son père est mort, la mine familiale est au bord de la faillite, les affaires vont mal dans toute la région, et surtout la femme qu’il aimait est fiancée à son propre cousin ! Face à un monde qui menace de s’effondrer, Ross n’a pas d’autre choix que de relever ses manches et trouver un moyen de sauver son domaine ainsi que les personnes qui en dépendent pour vivre. Mais les anciens sentiments sont-ils éteints ?

Si vous aviez aimé Downton Abbey, alors vous allez certainement adorer Poldark ! Intrigues au long court, personnages à multiples facettes, histoires de cœur et intrigues financières forgent les ressorts narratifs d’une grande fresque historique à laquelle on ne peut pas résister. Même si la période historique abordée est un plus éloignée de nous, elle n’en reste pas moins fascinante et fait assez écho à ce que nous avons traversé ces dernières années à cause de la crise économique. Dans un monde en pleine mutation, les individus perdent leurs repères et sont obligés de s’inventer de nouvelles vies avec de nouveaux codes.

Au beau milieu de tout ça, c’est absolument impossible de résister au charme ravageur du capitaine Poldark. En vrai esprit progressif, il a tendance à n’en faire qu’à sa tête, ce qui ménage pas mal de rebondissements à l’histoire ! Doté d’un tempérament plutôt indocile, il ne manque pas de panache et ça fait du bien de suivre un héros qui a la effectivement la carrure d’un héros et choisit de se battre pour une juste cause… même si c’est parfois avec maladresse ! Contrairement aux émotions très lisses des habituelles saga historiques, Poldark s’investit complètement dans sa dimension historique pour montrer la misère et l’injustice, ce qui en fait une série vraiment très riche en terme de contenu.

Tous les personnages sont vraiment intéressants, avec souvent plusieurs facettes à découvrir au fil des épisodes, et c’est principalement en ça que la série me fait penser à Downton Abbey parce que tout l’intérêt de la série résidait justement dans la richesse de son casting. En revanche, ici on ne se situe pas seulement au niveau du soap car il y a une véritable histoire globale au-dessus des affaires de cœur des uns et des autres. D’ailleurs, souvent les histoires sentimentales viennent bousculer cette trame générale, et toute l’histoire n’en est que plus prenante.

Après avoir visionné la première saison de Poldark j’ai hâte de découvrir la saison 2. Si vous avez envie d’aller plus loin que la série, sachez que les deux premiers romans de la saga imaginée par Winston Graham sont disponibles en édition française chez Archipel.

Publicités
Cet article a été publié dans Séries télé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

6 commentaires pour Poldark : mon avis sur la saison 1

  1. angelakoala dit :

    J’ai découvert Poldark il y a peu grâce à Netflix, et j’ai vraiment adoré! Surtout le personnage de Demelza ou même George qui derrière son allure de grand méchant à je pense juste besoin d’amis et d’être intégré. Je viens à peine de commencer la deuxième saison. Par contre je trouve dommage qu’il se passe autant de temps durant un seul épisode. On à l’impression souvent que quelques jours se passent seulement alors que non c’est plutôt plusieurs semaines.

    J'aime

    • Alivreouvert dit :

      Oui il y a un vrai problème avec la temporalité et des fois c’est perturbant, on a l’impression d’avoir loupé un épisode entre deux ! Et sinon je te rejoins sur le personnage de Demelza que j’adore ! Et George est intéressant même s’il n’est pas « sympa » car on sent bien qu’il a un problème de confiance en lui. Ce n’est pas un méchant, c’est un personnage riche et complexe.

      J'aime

  2. juneandcie dit :

    Il faut que je le lise ou que je regarde la série mais je manque de temps….

    J'aime

  3. MrsTurner dit :

    J’ai dévoré cette série. Je n’ai pas manqué un épisode cet été.
    As tu testé les livres ?

    J'aime

    • Alivreouvert dit :

      Non je n’ai pas encore eu l’occasion de les lire, et pour tout dire j’hésite entre les lire en VO ou en VF. Seuls les 3 premiers tomes sont dispo en VF, mais il semble que la traduction ne soit pas du tout de bonne qualité, avec même des passages qui sautent… Bref, je pense que je lirais la VO, mais quand ??? pour l’instant je croule sous les livres de la rentrée littéraire !

      J'aime

Vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s