Les lendemains avaient un goût de miel, roman de Marlène Schiappa

Livre chroniqué par Julie.

Nouvellement nommée secrétaire d’Etat chargée de l’égalité entre les hommes et les femmes et entrepreneuse connue pour son blog et son réseau de mères actives, Marlène Schiappa est également une romancière avec plusieurs ouvrages à son actif. Après avoir entendu parler de la jeune femme de manière assez régulière ces dernières semaines, j’ai eu envie de me plonger dans son dernier opus en date, Les lendemains avaient un goût de miel. Plus romancé que ses précédents livres, ce dernier reste cependant en partie autobiographique, comme les autres.

Justine, bloggeuse à la mode, se retrouve dans un train pour Paris avec ses filles et ses deux sœurs, suite à la succession de leur arrière-grand-mère à Milan. Alors que ses dernières ont hérité de demeures magnifiques et autres biens luxueux, Justine ne reçoit qu’une vieille boîte abîmée et remplie de choses sans intérêt. Au fond, pourtant, un carnet griffonné par son aïeule lui permettra de se plonger le temps de son voyage dans le passé de Jolie Rose, de son enfance à ses fiançailles épiques avec un diplomate et aristocrate italien. La jeune femme arrivera-t-elle à comprendre le sens de cet héritage ? Quel message son arrière-grand-mère cherchait-elle à lui passer ? L’espace de quelques heures, Justine profitera de cette parenthèse enchantée pour se remettre en question et découvrir le vrai sens de sa vie.

Je dois avouer que je suis restée très partagée sur ce livre et son contenu. Marlène Schiappa nous livre de manière assez élégante une histoire mêlant celle de plusieurs de ses arrière-grands-mères, dévoilant des souvenirs intimes et passionnants, mais on reste vraiment sur notre faim. La jeune femme passe littéralement à côté de son sujet, livrant un opus qui ne va pas au bout des choses.

Trop court, Les lendemains avaient un goût de miel nous empêche de nous attacher vraiment aux personnages, en particulier à Justine ou à ses sœurs. Marlène Schiappa ne fait que survoler l’ensemble, sans rentrer vraiment dans le vif du sujet. L’écriture est pourtant agréable et fraîche, et le sujet très prometteur. En arrivant à la fin, j’ai eu l’impression de manquer de plusieurs centaines de pages, d’avoir été un peu « arnaquée » sur l’ensemble. D’autant plus que la fin est loin d’être la meilleure de la littérature française, bien au contraire !

Pas désagréable, le nouveau livre de Marlène Schiappa pourra peut-être séduire certains amateurs de nouvelles, mais ne restera certainement pas dans les annales. Véritable déception, il est une vraie promesse qui ne s’est malheureusement pas réalisée. Malheureusement, Justine et Jolie Rose n’ont pas fait battre mon cœur comme je l’aurais souhaité.

Publicités
Cet article a été publié dans Littérature française. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour Les lendemains avaient un goût de miel, roman de Marlène Schiappa

  1. Félicitation pour l’Exploit…..

    J'aime

Vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s