Les figures de l’ombre : découvrez le livre qui a inspiré le film

Une fois n’est pas coutume, je vais devoir publier un erratum sur ce blog. Il y a quelques moi, lorsque le film Les figures de l’ombre est sorti sur les écrans français (dans l’indifférence générale si on en juge par le très petit nombre de salles dans lesquelles il était distribué), j’avais écrit un article sur le film en précisant qu’il était tiré d’un livre qui n’était malheureusement pas disponible en français. Mea Culpa. Mea Culpissima même car c’est faux. Je viens de découvrir il y a quelques jours qu’une maison d’édition l’a en fait traduit et publié en début d’année… justement en prévision de la sortie du film. Etant passablement mortifiée par mon atroce erreur, j’ai décidé de rectifier le tir en vous parlant de ce livre et, qui sait, je pourrais peut-être vous donner envie de le lire pendant vos vacances ?En premier lieu, il faut savoir que le livre de Margot Lee Shetterly, Les figures de l’ombre, est tiré d’une histoire vraie et que les trois femmes mathématiciennes afro-américaines ont réellement existé. Pour mettre à jour leur histoire, l’auteure a dû se lancer dans un colossal travail de recherche afin de faire découvrir au monde le rôle que ces femmes ont tenu au sein de la NASA. A l’époque, dans les années 1950-1960, la ségrégation bat son plein aux Etats-Unis. Mais c’est aussi l’époque de la conquête spaciale, de la « nouvelle frontière » vantée par le président Kennedy. Et même s’ils ne sont pas mis en valeur pour leur travail, des afro-américains font partie de l’aventure spatiale. Plusieurs femmes notamment sont engagées comme mathématiciennes pour travailler sur les missions et le succès du programme spacial de la NASA leur doit beaucoup. Evidemment, le fait qu’elles soient noires et qu’elles soient des femmes pose problème à l’époque et elles n’auront jamais leur place dans les livres d’histoire. Enfin jusqu’à ce qu’une auteure passionnée rectifie le récit officiel de cette époque passionnante, et c’est justement le propos du livre de Margot Lee Shetterly.

« Les « ordinateurs de couleur ». Tel était le descriptif de poste des mathématiciennes afro-américaines Dorothy Vaughan, Mary Jackson, Katherine Johnson et Christine Darden, employées à la NASA dans les années soixante. Armées de simples crayons, règles et calculatrices, très loin des ordinateurs hyper performants que nous connaissons aujourd’hui, ces quatre scientifiques ont permis la réussite de la mission de John Glenn en 1962 : il fut le premier astronaute américain en orbite, dix mois seulement après Youri Gagarine. Grâce à ces femmes, les Etats-Unis devaient prendre la tête de la course à la conquête spatiale. Pourtant, leurs noms sont restés inconnus du grand public pendant plus de cinquante ans. Dans une Amérique des années soixante rongée par la ségrégation raciale (à la NASA, Blancs et Noirs de déjeunaient pas à la même table), sans compter le sexisme auquel elles devaient faire face, leurs carrières ont été pour ainsi dire oblitérées. »

Ce livre qui s’annonce passionnant est disponible aux éditions Harper Collins France en grand format.

Publicités
Cet article a été publié dans Les Parutions. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Les figures de l’ombre : découvrez le livre qui a inspiré le film

  1. Catherine dit :

    J’ai entendu du bien du film j’ai bien envie de le voir même si le livre est sans doute mieux, je manque de temps!

    J'aime

Vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s