La Momie : Anne Rice abandonne les vampires

Vendredi dernier, j’ai profité du soleil pour m’évader un peu et aller passer du temps dans le plus bel endroit du monde : une librairie. Après avoir terminé mon travail de la semaine, j’ai donc jeté mon chapeau par-dessus les moulins et je suis allée faire un tour dans la librairie indépendante de mon quartier histoire de fureter en prévision de mes lectures de vacances. Au fil des rayons, je suis tombée par hasard sur un roman d’Anne Rice dont je n’avais jamais entendu parler : La Momie. Incroyable mais vrai : de toute évidence Anne Rice n’a pas toujours écrit QUE des histoires de vampires, elle s’est aussi intéressée aux créatures égyptiennes ! Une diversité qui mérite d’autant plus d’être saluée que le livre était entouré d’un bandeau « Le livre qui a inspiré le film ». Pour une fois, je suis donc en plein dans l’actu !

« Dans l’Angleterre et l’Egypte du début siècle, deux momies reviennent à la vie. Idylle, jalousie et meurtres… Amours modernes et amours antiques ne font souvent pas très bon ménage ! Il fut autrefois le plus grand de tous les pharaons. Mais, ayant bu l’élixir de vie, il est aujourd’hui devenu Ramsès le Damné. Ressuscité dans l’Angleterre du début du siècle, il se cache sous l’identité du Dr Ramsey, spécialiste en égyptologie, et ne tarde pas à s’éprendre de Julie, fille de l’archéologue qui a découvert son tombeau. Mais un amour vieux de plusieurs millénaires ne cesse de le hanter et va le pousser à commettre un acte qui menace ses amis mortels du plus terrifiant des dangers. »

Il faut bien le dire, ce résumé me vend du rêve puisque j’y retrouve une bonne partie des éléments qui m’attirent vers un livre : une intrigue qui s’annonce passionnante, un soupçon d’aventure, une touche de romance et beaucoup d’exotisme, le tout dans une période temporelle différente de la mienne. Autre argument en faveur de ce roman : son auteure évidemment. Anne Rice est l’une des romancières les plus acclamées de sa génération et elle avait remis les vampires à la mode bien avant que la saga Twilight passe par là. Souvenez-vous : Entretien avec un vampire, c’est elle. A la suite du succès de ce livre, elle a écrit plusieurs romans mettant en scène différents protagonistes de la saga. Mon tome préféré est Lestat le vampire qui était particulièrement abouti et intéressant.

Voici donc un roman qui me fait rêver et que j’ai très envie d’embarquer dans la valise de mes vacances. Je crois que ça fait vraiment longtemps que je n’ai pas lu un livre d’Anne Rice (peut-être une dizaine d’années !), donc ce sera l’occasion d’une redécouverte. En revanche, je suis très sceptique sur l’argument du « Le livre qui a inspiré le film ». Je ne vois par le rapport car j’ai vu le film avec Tom Cruise (que j’ai bien aimé soit dit en passant) et ce n’est pas du tout, mais alors pas du tout du tout la même histoire. Mais même sans argument hollywoodien à l’appuie, je crois que La Momie est un roman d’aventure qui peut séduire pas mal de lecteurs. Je ne sais pas si ce sera comme avec ses histoires de vampire, mais Anne Rice a l’habitude de privilégier l’intrigue et la psychologie des personnages ; ce n’est pas trop le genre à verser dans le récit d’horreur. Donc si vous cherchez un bon roman d’aventure pour lire à la plage, ce livre pourrait bien être une bonne pioche.

Publicités
Cet article a été publié dans Les Parutions. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

9 commentaires pour La Momie : Anne Rice abandonne les vampires

  1. Comme toi il y a bien des années et des années que je n’ai pas lu du Anne Rice. Habituée à la voir dans les vampires, j’ai été étonnée de voir qu’elle avait écrit ce bouquin il y a quelques mois.

    J'aime

  2. il a peut-être inspiré le premier film de la série de la momie, lorsque Imothep est ressuscité, et veut ressusciter aussi sa belle.

    J'aime

  3. Bénédicte dit :

    Je ne savais pas qu’Anne Rice avait écrit un tel livre, je lirai ton avis avec beaucoup de curiosité lorsque tu l’auras lu !

    J'aime

  4. Darkvernon dit :

    Lu à sa première sortie en français chez Presses Pocket.
    Excellent, au demeurant, dans la droite lignée des romans de vampires qui ont popularisé Ann Rice (il souffre aussi des mêmes défauts. Le schéma narratif est calqué comme toujours sur sa série de Vampires et sur la série des Sorcières Mayfair. Même le gigantesque « Sortilège de Babylone » — dans lequel elle s’intéresse aux démons — a ce « défaut »), il n’ absolument AUCUN rapport avec les films d’Universal (que ce soit ceux Sommerson avec Brendan Fraser, ou le récent avec Cruise). Ces films sont de remakes des grands classiques des années 20/30/40, que ce soit d’Universal ou de la Hammer. En soit, la mention de Pocket est une publicité mensongère.

    Le livre en lui-même reste une lecture particulièrement agréable…

    J'aime

    • Alivreouvert dit :

      Merci beaucoup pour ce commentaire. je cherchais des infos pour tirer au clair cette relation entre livre et film et je ne comprenais pas en quoi le film était lié au livre. Et du coup, ça me donne envie de découvrir ce roman. Merci !

      J'aime

Vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s