La Maison au bord de la nuit, roman de Catherine Banner

Livre chroniqué par Fanny.

Ma passion de la lecture m’a amené à vivre une nouvelle aventure dont vous faites partie, chers lecteurs. Grâce à Emilie, j’ai la chance de partager avec vous cette passion et de vous faire découvrir aujourd’hui un livre de Catherine Banner, La maison au bord de la nuit.

Castellamare est une petite île de Sicile où Amedeo Esposito, médecin de campagne, a trouvé son premier poste. Il y rencontre Carmela, femme mariée à Il Conte d’Isantu,le conte de l’Île, et entretient avec elle une relation secrète durant plusieurs mois avant de tomber amoureux de Pina Vella, veuve de l’instituteur du village. Quand Amedeo est appelé au chevet de Carmela pour des complications lors de son accouchement, celle-ci révèle que l’enfant est de lui. Au même moment, Pina, entre temps devenue sa femme, met au monde leur premier enfant. Les rumeurs vont bon train sur cette petite île où tout se sait en un temps record. Les deux familles, les d’Isantu et les Esposito, deviennent alors ennemies. Amedeo perd son poste de médecin de l’Île suite à la décision du conseil municipal où préside le conte. Il décide de reprendre le café Au Bord de la Nuit afin d’essayer d’offrir une vie confortable à son épouse qui donnera naissance à trois autres enfants, dont une petite fille, née prématurément, prénommée Maria-Grazia, qu’il chérira plus que tout au monde.

La Maison au Bord de la Nuit raconte l’histoire de la famille Esposito durant un siècle. Nous voyons naître mais aussi mourir les membres de cette famille, nous les voyons se disputer mais aussi se réconcilier, mais nous les voyons avant tout s’aimer. Le Café au Bord de la Nuit survivra à toutes les épreuves (la guerre, les séismes, la crise économique) grâce à cet amour et surtout grâce à la Sant’Agata, sainte patronne locale idolâtrée par tous les habitants de l’Île, qui saura accomplir quelques miracles.

Ce livre, de plus de 500 pages, se laisse lire facilement grâce à la légèreté de la plume de l’auteur. On arrive facilement à prendre notre place dans le récit et à s’imaginer cette petite Île et ses habitants, qui ont tous leur singularité et sont pour la plupart attachants. On a envie de découvrir ce petit rocher qui fait géographiquement partie de la Sicile mais qui est pourtant un petit monde bien à part.

Cette saga familiale sur fond historique plaira à tout lecteur qui aime les belles histoires. Il faut savoir qu’il n’y a pas vraiment de suspens, pas vraiment d’action, pas de chute inattendue non plus mais cette belle histoire mérite votre attention.

Publicités
Cet article a été publié dans Littérature étrangère. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour La Maison au bord de la nuit, roman de Catherine Banner

  1. Un livre parfait pour cet été je trouve ! =)

    J'aime

Vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s