En roue libre, roman de Lisa Owens

C’est peut-être pour des raisons autobiographiques que je m’intéresse autant aux romans sur des personnages qui changent de vie. Moi qui ai quitté mon emploi en CDI pour me lancer à mon compte il y a déjà un peu plus de deux ans, je ne peux pas m’empêcher d’être attirée par toutes les histoires qui parlent de reconstruire sa vie, d’essayer de trouver du sens, de remettre de l’ordre dans le quotidien parfois chaotique et désespérant de la routine métro-boulot-dodo. Du coup, le roman de Lisa Owens, En roue libre, paru le mois dernier chez Belfond tombait à point nommé vu qu’il parle exactement de ça : une fille plaque son boulot pour essayer de se lancer dans quelque chose qui lui plait vraiment. Evidemment, changer de vie, ce n’est pas de tout repos !

Claire voudrait bien trouver sa voie, sa VRAIE voie. Elle a quitté un boulot en CDI dans une agence de « communication créative » car elle en avait assez de ce qu’elle faisait. Maintenant qu’elle a retrouvé sa liberté, elle veut prendre le temps de trouver un travail qui lui permette de s’exprimer et de faire quelque chose d’utile. Mais pour ses proches ,ce choix de vie professionnelle est assez dur à comprendre. Son petit-ami, neurochirurgien de talent, essaye de la comprendre et de la soutenir, mais il a parfois du mal à suivre le rythme ; ses parents ne comprennent pas du tout ce qu’elle traverse (d’autant que suite à un malentendu lors de funérailles familiales, Claire et sa mère ne s’adressent plus la parole) ; et ses amis ne se posent pas ce genre de questions sur sa vie professionnelle… Ne reste que sa grand-mère qui pense qu’à l’âge de Claire, une fille devrait être mariée et avoir des enfants. Autant dire que la vie quotidienne d’une fille entre-deux emplois n’a rien de simple à gérer.

Avec son roman En roue libre, Lisa Owens s’attaque de front à une question devenue générationnelle. De plus en plus de trentenaires, dégoûtés de la vie en entreprise, décident de tout plaquer pour partir faire autre chose ailleurs. Oui, mais comment décider de cette « autre chose » ? Lisa Owens insiste bien sur ce point : c’est facile de trouver un travail pragmatique qu’on n’aime pas mais qui paye les factures. En revanche, trouver sa voie et le boulot de ses rêves, c’est une autre paire de manches. Il ne s’agit plus que de la vie professionnelle, mais il s’agit aussi de se poser de sérieuses questions sur la vie qu’on veut vivre et sur la personne qu’on est réellement. Autant de questions que les conseillers d’orientation ne nous ont jamais posé quand on était encore au lycée !

Avec un sujet aussi palpitant, Lisa Owens se devait de trouver un angle d’attaque incisif. Elle a choisi de raconter son histoire à la première personne, sous la forme d’un journal qui rappelle un peu (beaucoup !) Le Journal de Bridget Jones. Au début, j’étais un peu frustrée car du coup je trouvais que l’histoire ne décollait pas vite : on restait toujours dans la subjectivité. Mais au fil des pages, je me suis prise au jeu parce que Claire a un grand sens de l’humour, à sa manière. Elle porte un regard très décalé sur tout ce qui l’entoure, et elle est même un peu à côté de la plaque parfois. Pour le lecteur, certains passages sont donc hyper savoureux !

Chose surprenante : malgré l’usage de la première personne tout au long du récit, on saisit facilement la plupart des personnages secondaires. On a d’ailleurs droit à une galerie de portraits hilarante : la grand-mère est formidable d’humour, les parents sont un peu indignes sur les bords, le remplaçant de Claire au bureau (un jeune carriériste hyper à l’aise avec les nouvelles technologies mais doté d’un cœur de pierre) est aussi très réussi. Je n’ai été frustrée que par le personnage de Luke, le petit-ami, car beaucoup de choses restent irrésolues en ce qui concerne sa relation avec Claire. La fin du roman est d’ailleurs très ouverte, ce qui est intéressant vu le sujet traité, mais j’aurais aimé que Lisa Owens prenne plus de risque et offre à ses lecteurs une fin plus tranchée.

Dans l’ensemble, En roue libre est donc un bon roman avec lequel on passe un excellent moment. C’est drôle, complètement dans l’air du temps, le personnage principal est très sympa, et je pense que le thème abordé fera écho à beaucoup de choses de la vie professionnelle des lecteurs.

Publicités
Cet article a été publié dans Chick lit. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour En roue libre, roman de Lisa Owens

  1. Fanny dit :

    Oh ce livre est pour moi! Une idée de livre à acheter pour partir en vacances cet été 🙂

    Aimé par 1 personne

Vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s