Métronome 2, de Lorant Deutsch

metronome-2C’était la bonne nouvelle du mois d’octobre : Lorant Deutsch publiait la suite de son célèbre Métronome, un livre de vulgarisation historique qui m’avait beaucoup enthousiasmé quand je l’avais lu. Du coup, ce nouveau tome m’avait fait trépigné d’impatience, mais noyée sous la déferlante de la rentrée littéraire 2016, j’ai finalement dû reporter ma lecture au mois de novembre. C’est donc avec un gros retard que je vous livre aujourd’hui ma chronique de ce livre bien sympathique qui m’a fait arpenter Paris dans l’espace mais aussi dans le temps. Car Métronome 2 se démarque de son grand frère en ce sens qu’il ne traite pas de toute l’histoire de France, juste de celle de la ville de Paris… et il y a déjà matière à raconter de belles choses !

Paris est un vaisseau presque hors d’âge qui a fait voyager de très nombreuses générations de parisiens. Des premiers celtes qui se sont installés là aux parisiens 2.0 actuels en passant par les gallo-romains, les mérovingiens, les révolutionnaires et tant d’autres, l’histoire de la ville se découvre au fil des rues et des quartiers, où les habitants successifs ont tous laissé des traces de leur passage. Vestiges impressionnants ou plus discrets, ces marques de l’Homme dans le temps méritaient bien qu’un guide bienveillant nous les montre. Au fil des rues de Paris, Lorant Deutsch met donc sa casquette de guide touristique pour nous faire faire une balade improbable qui ressemble à un vrai voyage dans le temps. Il nous raconte Paris, ses habitants, ses évolutions, ses révolutions, et tout son patrimoine avec. Car c’est bien de cela qu’il est question : du patrimoine et de l’héritage culturel d’une ville qui n’en finit pas de nous faire rêver.

L’idée du livre est excellente… et ce n’est pas parce que je suis parisienne que je dis ça ! Le premier Métronome était centré sur l’histoire de France et il abordait déjà un peu l’histoire de Paris, mais ce Métronome 2 est beaucoup plus cohérent puisque son sujet est plus resserré. Ce qui donne un ouvrage passionnant et plus digeste que le premier, sans pour autant perdre de son charme ou de sa pertinence.

Le fil conducteur de ce Métronome 2 est très facile à suivre : Lorant Deutsch a découpé son livre en rues. Chaque chapitre est consacré à une rue en particulier, que l’on suit numéro par numéro pour nous arrêter à chaque niveau où il s’est passé quelque chose d’intéressant. Cette progression logique est très facile à suivre pour les lecteurs/touristes que nous sommes. Moi qui connaît plutôt bien Paris, j’avais vraiment l’impression de marcher à côté de Lorant Deutsch tandis qu’il me racontait tout plein d’anecdotes sur la vie du quartier. Une sensation très agréable ! Et pour les personnes qui ne connaissent pas ou très mal la capitale, ce système de repère est facile à suivre et évite de se perdre. Le seul reproche que je puisse faire, c’est qu’il y a seulement quelques cartes succinctes et pas de photos, ce qui est peut-être un handicap pour les lecteurs qui n’ont jamais eu la chance de visiter Paris.

Pour le reste, l’écriture du livre est enlevée, passionnante et souvent drôle. Lorant Deutsch est un formidable conteur doublé d’un passionné d’histoire. Alors je ne sombrerais pas dans la querelle des anciens et des modernes (des historiens sérieux mais visiblement jaloux lui reprochent de ne pas être un spécialiste et de manquer parfois de précision ; ils confondent les ouvrages d’érudition avec les livres de vulgarisation), et je me contenterais de souligner que ces deux qualités font de lui la personne idéale pour nous raconter Paris. Il nous fait pénétrer dans l’histoire par la petite fenêtre de l’anecdote et j’adore ça ! Pas besoin d’être hyper calé en histoire pour comprendre de quoi il parle : tout le monde est le bienvenu dans ce livre !

Au fil des pages, j’ai eu le grand plaisir d’aborder sous un oeil neuf des quartiers que je pensais pourtant bien connaître. Et j’ai développé une certaine curiosité pour d’autres quartiers vers lesquels je n’avais pas l’habitude d’aller me promener. J’ai aussi appris énormément de choses, notamment grâce aux encarts sur « Le petit métier du coin », « Le mot du quartier » ou « La légende des lieux » qui rythment les chapitres.

Au final, Métronome 2 tient toutes ses promesses. On passe un excellent moment dans les pages de ce livre en compagnie d’un guide de choix qui sait mettre à la portée de tous les éléments de la grande Histoire, en n’hésitant pas à y ajouter les petites histoires qui donnent toute la saveur de ses récits. On referme ce livre avec la furieuse envie d’aller se balader dans les rues de la capitale, le nez en l’air pour ne rien manquer de ce musée à ciel ouvert. C’est typiquement un livre qui mérite d’être offert à tous les curieux et les passionnés d’histoire.

Publicités
Cet article a été publié dans Essais & Documents. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour Métronome 2, de Lorant Deutsch

  1. CuriousCat dit :

    Bonsoir,
    Merci pour cette analyse enthousiasmante.
    En dépit de certaines critiques assez virulentes à l’encontre d’Arnaud Deutsh, lors de la sortie du tome 1, j’avais plutôt apprécié le premier opus et lirai donc volontiers le tome 2.
    Bonne fin de week-end.
    Cat

    J'aime

  2. CuriousCat dit :

    Oups, pas Arnaud mais Lorant, bien sûr ! 😉

    J'aime

Vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s