Les animaux fantastiques : la magie est-elle toujours au rendez-vous ?

fantastic-beasts

Ce week-end, en dépit de tout bon sens, je suis allée au cinéma pour voir le spinoff de l’univers Harry Potter : Les animaux fantastiques. Une idée saugrenue si on considère que c’était le premier week-end où le film était à l’affiche et qu’il pleuvait dehors. Tout ça pour dire qu’il y avait du monde au cinéma ! Fort heureusement, nous avons quand même réussi à nous glisser parmi les sièges pour trouver des places. Dans la salle, la magie Harry Potter est bel et bien de retour : presque plus d’adultes que d’enfants pour plonger dans la féerie d’un univers qui nous a tous fait rêver pendant presque une décennie. Mais ce nouvel opus est-il vraiment à la hauteur du reste de la saga ? La magie opère-t-elle toujours ? Voici mon avis sur ces Animaux fantastiques.

New York dans les années 1920 est un lieu magnifique mais où l’inquiétude gagne la population. De mystérieuses attaques se sont produites, détruisant des immeubles et faisant de sérieux dégâts dans plusieurs quartiers de la ville. Pour les autorités magiques, qui soupçonnent un sorcier d’avoir fait le coup, les choses sont de plus en plus dures à gérer, d’autant qu’elles doivent agir sans révéler leur présence aux non-maj (les non-magiques, équivalents des moldus anglais). Mais lorsque le jeune Norbert Dragonneau débarque à New-York, il n’a pas la moindre idée de ce qui se trame. Ce passionné d’animaux fantastiques est là pour une mission bien précise. Malheureusement pour lui, il se retrouve vite dans le pétrin quand des animaux s’évadent de sa valise. Il doit alors les retrouver avant les autorités pour veiller à ce qu’il n’arrive rien aux animaux et qu’ils ne fassent pas de dégâts en ville. Petit problème : un non-maj a tout vu et Norbert doit aussi s’occuper de lui !

En faisant l’exercice de résumer le film, je me rends bien compte de sa principale faiblesse : ce nouveau film est un peu trop décousu, et a priori ce n’est pas facile de faire le rapprochement avec l’univers connu de Harry Potter, surtout pour les gens qui ont seulement vu les films. Les Animaux Fantastiques est le premier film d’une nouvelle série qui comptera au total cinq films. Il n’est pas adapté d’un livre, mais son scénario a été écrit par J.K. Rowling. En terme de chronologie, on se trouve de nombreuses années avant Harry Potter… et pourtant il y a bien un lien.

L’idée de départ était simplement de poursuivre l’univers Potter en proposant une nouvelle histoire au public. Mais au lieu de faire un prequel ou un sequel (c’est-à-dire de raconter ce qui se passe avant ou après Harry Potter), J.K. Rowling a décidé de raconter un spinoff, c’est-à-dire une histoire dérivée. Pour cela, elle a décidé de raconter l’histoire de Norbert Dragonneau, auteur des livres sur les animaux magiques que Harry Potter et ses amis étudient à Poudlard. C’est malin, original, et ça présente l’avantage de laisser une grande marge de manoeuvre pour raconter l’histoire puisqu’on ne se soucie pas de personnages déjà connus.

Le hic, c’est que pour les fans qui s’attendent à trouver la même chose que dans Harry Potter, ils vont être assez déçus dans la mesure où ce nouveau est très différent de la saga. Déjà, les personnages principaux sont tous des adultes, ce qui influe tout de même beaucoup sur l’histoire. Ensuite, on repart à la case départ avec des gens qu’on ne connait pas : il faut donc prendre le temps de les connaître et de les apprécier. Enfin, toute naïveté a disparu de l’histoire pour laisser la place à une intrigue plus sérieuse, plus sombre aussi. Donc pour résumer, ce nouveau film ressemble tout à fait aux deux derniers Harry Potter, mais pas aux premiers films.

Ce qui ne veut pas dire que ces Animaux Fantastiques n’ont pas de sérieux atouts pour séduire le public. Déjà, j’ai adoré l’ambiance américaine des années 1920. Cela offre un certain cachet au film et ça colle très bien à l’ambiance de magie. Les costumes et les décors sont fabuleux et il y a de belles trouvailles visuelles. Autre point fort du film : ses personnages. J’ai beaucoup aimé Norbert, un personnage très attachant qui incarne à lui seul la gentillesse de Harry Potter, l’intelligence de Hermione et le côté sympathiquement gaffeur de Ron. Impossible de ne pas tomber sous le charme de ce type un peu rêveur qui est plus à l’aise avec les animaux magiques étranges (comme Hagrid !) qu’avec ses semblables.

animaux-fantastiques-Norbert

Du côté des personnages secondaires, j’ai eu beaucoup de plaisir à retrouver Colin Farrell qui fait son retour au cinéma dans un rôle sombre et très ambivalent. Son personnage est fascinant à suivre. Du côté de la bande d’amis de Norbert, Jacob Kowalsky (le moldu qui se lie d’amitié avec Norbert) est un super ajout tant il est drôle. Les filles sont bien aussi, à commencer par Queenie qui est irrésistible de drôlerie.

L’intrigue en elle-même a un côté un peu décousu, mais je pense que c’est parce que c’est le premier film et qu’il faut poser les bases de ce nouvel univers. Pour ceux qui ont lu les livres, on se retrouve à l’époque où Grindewald terrorisait les sorciers et tentait de déclencher une guerre avec les moldus. Cette toile de fond est présente mais vite balayée par l’histoire des animaux de Norbert, sur laquelle se juxtapose le problème des attaques à New-York. Autant d’éléments qui finissent par s’emboîter à la fin du film mais qui donnent parfois l’impression que le film a du mal à suivre la bonne direction.

Je voudrais aussi souligner que ce film offre de belles trouvailles. On croyait tout savoir de l’univers magiques, et bien non. On découvre encore de nouvelles choses et il y a plusieurs parallèles très judicieux qui sont faits entre la culture américaine de l’époque et le monde magique, notamment avec la peine de mort et la ségrégation, deux sujets qui sont amenés avec beaucoup d’inventivité et de justesse dans ce film. De plus, les animaux magiques présentés sont vraiment surprenants et même attachants. Je voudrais d’ailleurs bien adopter un niffler, ce petit ornithorynque chapardeur qui n’arrête pas d’attirer des problèmes à Norbet. Il est adorable et je pense que tous les gens dans la salle de cinéma ont craqué pour lui !

niffler

Pour résumer, ce film n’a pas le même souffle que les Harry Potter mais il ne s’agit que du premier opus qui installe la saga donc il mérite qu’on fasse preuve de clémence à son égard. Il n’en reste pas moins un excellent divertissement qui laisse présager de très bonnes choses pour la suite. Par ailleurs, à mon avis il ne faut pas trop chercher à faire de comparaison entre les deux sagas car ces Animaux Fantastiques sont appelés à suivre leur propre chemin, et franchement j’aime mieux ça. Je n’ai pas envie de voir une redite des Harry Potter ; j’ai envie d’être surprise par une nouvelle histoire. Fort heureusement, j’ai la sensation que J.K. Rowling et moi sommes sur la même longueur d’onde !

Publicités
Cet article a été publié dans Films. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour Les animaux fantastiques : la magie est-elle toujours au rendez-vous ?

  1. J’ai hâte de le voir =)

    J'aime

  2. J’ai lu plusieurs critiques qui parlaient comme toi du côté un peu décousu de l’histoire … Toutefois, tout le monde est d’accord pour dire qu’on retrouve la magie que l’on a tant aimé dans Harry Potter! J’ai hâte de le voir 😉

    J'aime

    • Alivreouvert dit :

      C’est un parfait résumé ! Je pense que les quelques maladresses sont dues au fait que c’est le premier film de cette nouvelle saga. Il faut poser les bases de l’histoire et trouver sa propre identité. A mon avis les prochains films vont être hyper intéressants. Bonne séance si tu vas voir le film !!

      Aimé par 1 personne

Vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s