Les Divins Secrets des petites Ya-Ya : nouvelle édition chez Charleston

divins-secretsC’est indéniablement la meilleure nouvelle du mois (si on ne compte pas la parution du nouveau Harry Potter chez Gallimard) : les éditions Charleston proposent une nouvelle édition poche du merveilleux roman de Rebecca Wells, Les Divins Secrets des Petites Ya-Ya. Un roman qui sent bon l’été, la joie de vivre mais aussi la nostalgie et l’indéfectible amitié féminine. Une plongée réussie et envoûtante au coeur de plusieurs décennies pour parcourir le chemin de vie de quatre femmes hors du commun et de la fille de l’une d’elles. Le genre de livre qui vous attrape et ne vous lâche plus. Si vous ne l’avez jamais lu, c’est l’occasion ou jamais de découvrir une pépite de la littérature américaine. Vous n’avez aucune excuse !

«  »Une danseuse de claquettes maltraite ses enfants… » Quand Vivi Walker lit dans le Sunday New York Times le portrait que brosse d’elle sa fille Siddy, metteur en scène à succès, elle la renie sur le champ. Afin d’aider à renouer le dialogue entre la mère et sa fille, les amies intimes de Vivi finissent par la persuader d’envoyer à Siddy son album de souvenirs : Les Divins Secrets des petites Ya-Ya. Siddy va alors plonger dans l’univers des Ya-Ya, du nom cajun que les quatre amies se sont donné lors de leur folle jeunesse en Louisiane. Elle découvre un petit groupe à part, soudé par une amitié que rien n’a jamais pu affaiblir. A travers ces souvenirs fragmentés, Siddy découvre une image inattendue de l’exubérante Vivi, une femme meurtrie que le seul le soutien indéfectible de ses amies a pu maintenir debout. »

J’ai découvert ce livre il y a déjà plusieurs années grâce à la sortie en France du film qui en est adapté. Le film est très bien, mais évidemment il ne restitue pas toute l’histoire dans sa complexité, et même si on passe un très bon moment en le regardant, il faut vraiment lire ce roman pour comprendre toute la tendresse et la subtilité de Rebecca Wells dans ce portrait croisé de femmes.

Les Divins Secrets des petites Ya-Ya n’est pas seulement un livre qui traite d’amitié féminine, c’est aussi et surtout un livre qui aborde la question des relations mères-filles. Rebecca Wells parle du fossé qui sépare les générations et qui empêche les unes et les autres de se comprendre. Peut-on imaginer que nos mères ont eu une vie avant notre naissance ? Ont-elles vraiment le droit d’avoir une vie privée et des secrets ? Autant de sujets absolument passionnants qui sont traités avec beaucoup de franchise dans ce livre.

Evidemment, ce qui ressort des Divins Secrets des Petites Ya-Ya, c’est aussi et surtout son côté carte postale : nous voyageons dans le temps pour découvrir la Louisiane il y a plusieurs décennies. La ségrégation existe encore, les filles n’ont pas d’autre carrière que le mariage et avoir des enfants. La religion est archi-présente. Ce n’est pas très drôle tous les jours, même pour des filles de bonnes familles, et il faut pas mal d’imagination et un sacré caractère pour passer outre les interdits. Mais ça tombe bien car ces deux qualités sont justement les spécialités de Vivi, personnage principal solaire de ce roman. A travers elle, la joie de vivre explose et on est porté dans ce livre par une passion dévorante pour la vie.

En même temps, ce livre n’est pas complètement rose. Rebecca Wells aborde certains chapitres beaucoup plus sombres. Elle brosse un portrait de femme réaliste et ne cache aucun thème, aucun tabou. Elle affronte en face toutes ces choses qui jalonnent la vie d’une femme et la façonnent pour devenir qui elle est.

Si vous n’avez jamais lu ce roman, je ne peux que vous conseiller vivement de le découvrir. Cette nouvelle édition de poche chez Charleston est une véritable aubaine et ne manquera pas de vous toucher. Toutes les générations de lectrices peuvent se retrouver dans ce livre qui, en plus d’être réaliste dans la vision qu’il dresse des femmes, offre une bonne humeur et un optimisme qui réchauffent le coeur.

Publicités
Cet article a été publié dans Littérature étrangère. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s