Remède de cheval, roman policier de M.C. Beaton

Remède-de-chevalAprès avoir découvert M.C. Beaton le mois dernier et lu le premier roman des aventures policières d’Agatha Raisin, La Quiche fatale, je n’ai pas pu résister à l’envie de lire la suite : Remède de cheval. Dès que je l’ai vu, j’ai eu un coup de cœur pour ce livre à cause de son titre cocasse et de sa charmante couverture. J’ai lu ce livre presque dans la foulée du premier tellement je n’arrivais pas à me retenir. Heureusement qu’Albin Michel a publié les deux romans en même temps car encore une fois, la curiosité m’a emporté ! Mais si la lecture de ce livre m’a coûté un petit retard dans ma lecture du second tome de Guerre et Paix, ça le valait amplement tellement j’avais aimé l’univers de M.C. Beaton. Je l’ai retrouvée avec un grand plaisir dans ce second livre dans la droite lignée du premier : campagne anglaise, thé et meurtres entre voisins sont au programme… pour le plus grand plaisir des lecteurs !

Agatha Raisin s’est enfin adaptée à la vie à la campagne et à sa retraite anticipée. Elle a maintenant un chat adorable et un non moins adorable voisin, le fringant James Lacey, colonel à la retraite jamais marié qui fait déjà craquer toutes les veuves et les vieilles filles des environs. C’est vrai qu’Agatha le trouve bien à son goût, mais malheureusement les deux voisins ne semblent pas être sur la même longueur d’onde, et James reste insensible au charme de l’énergique Agatha. Qu’à cela ne tienne : notre quinqua préférée se console dans les bras du vétérinaire. Malheureusement, celui-ci décède subitement dans des circonstances mystérieuses. Agatha flaire la piste et commence à mener son enquête, épaulée par James que l’idée de jouer au détective amuse beaucoup. L’affaire prend un tour beaucoup moins drôle lorsqu’Agatha commence à recevoir des menaces de mort. Serait-elle allée trop loin ? Est-elle proche du coupable ? Et comment se fait-il qu’elle ait maintenant deux chats ?!

M.C. Beaton est fidèle à elle-même dans ce second opus absolument savoureux. Le rythme de l’intrigue, la drôlerie des personnages, la vivacité de l’écriture et l’originalité constante dans laquelle on baigne font de ce roman policier une excellente lecture. J’ai même préféré ce deuxième tome au premier. Dans le livre précédent, Agatha tergiversait un peu parce qu’elle n’arrivait pas à se décider : rester vivre à la campagne et tenter de s’adapter, ou alors retourner en ville dans son environnement habituel. Dans Remède de cheval, Agatha a vraiment coupé les ponts et pris ses marques dans sa nouvelle vie ; du coup, le lecteur aussi est beaucoup mieux installé pour suivre ses aventures et ses déboires.

En ce qui concerne l’intrigue, elle est très bien construite et ménage plusieurs rebondissements qui permettent de tenir le lecteur en haleine. L’histoire est efficace et ne s’étend pas inutilement : on est dans l’efficacité avec même plusieurs scènes d’action. Néanmoins, la narration se permet aussi de prendre un peu le large pour maintenir la légèreté du roman. On a droit à plusieurs scènes d’humour qui nous rappellent que M.C. Beaton aime marier le meurtre et le rire dans un style chaleureux qui lui est vraiment propre. Le caractère bien trempé de son personnage principal permet d’ailleurs de bien mettre en valeur cette particularité de son style.

Parlons d’ailleurs des personnages : c’est un régal ! Comme nous avons désormais l’avantage d’avoir déjà lu un livre, nous avons appris à faire connaissance avec plusieurs figures locales, notamment la femme du pasteur et le patron du pub. Du coup, c’est très agréable de les retrouver et de se sentir en terrain connu. Dans la foulée, nous faisons connaissance avec James Lacey, le voisin qui emménageait à la fin du roman précédent. Ce personnage très sympathique fait des étincelles avec Agatha, et ça promet pour les livres à venir.

Comme pour le premier livre, je me suis amusée comme une petite fille à lire Remède de cheval. C’est une comédie policière qui se lit avec délice en peu de temps. Impossible de lâcher le livre avant la fin, on le dévore d’un seul trait tellement c’est bon. Les amateurs de roman policier apprécieront la légèreté de l’écriture de M.C. Beaton ; les adeptes de romans légers peu habitués au roman policier pourront mettre un pied dans le monde du crime sans perdre l’humour auquel ils sont habitués. Un excellent compromis donc vous n’avez aucune excuse pour ne pas découvrir cet excellent roman.

Publicités
Cet article a été publié dans Roman policier. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour Remède de cheval, roman policier de M.C. Beaton

  1. WordsAndPeace dit :

    en fait, le titre français semble meilleur que l’original : The Vicious Vet

    J'aime

  2. Cette série de romans policier à l’air aussi loufoque que réussie ! Ces deux romans donnent bien envie ^^

    J'aime

Vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s