Agatha Christie : des inédits au Livre de Poche

Agatha-Christie

Mais qui est donc Mary Westmacott ? Pour les lecteurs qui ne sont pas de fins connaisseurs d’Agatha Christie, le nom peut déconcerter. Mais pour les autres, ce n’est rien de plus que le nom de plume sous lequel la reine du crime a tenté de vivre une seconde vie littéraire. Parfois un peu frustrée des romans policiers, Agatha Christie a publié quelques livres sous un pseudonyme. Des livres où on ne trouve pas de cadavre dans la bibliothèque à l’heure du thé, mais où les talents de la romancière en matière de psychologie humaine sont toujours présents. Ces romans sont longtemps restés inédits en France et leur publication ne s’est pas forcément faite avec tambours et trompettes. Le Livre de Poche a eu l’excellente idée de les proposer en petit format afin de les faire découvrir à un large public.

Au total, ce sont déjà quatre livres qui sont parus : trois romans et un récit autobiographique. De quoi permettre aux fans d’Agatha Christie de compléter leur collection en découvrant un pan méconnu de son œuvre. Pour les autres lecteurs, ces quatre livres peuvent être une entrée en matière originale dans l’univers de la romancière anglaise.

Ainsi vont les filles  

« Dans l’Angleterre de l’après-guerre, Ann, veuve de longue date, peut-elle se permettre de vivre un nouvel amour au risque de déstabiliser sa fille Sarah ? Et celle-ci doit-elle déplaire à sa mère et tomber amoureuse d’un garçon qui ne fait pas l’affaire ? N’est-ce pas dangereux de s’arroger le droit de diriger la vie de l’autre ? Ne l’est-ce pas tout autant de refuser de s’impliquer ? »

Loin de vous ce printemps

« Dans le train qui l’emporte de Bagdad vers Londres, en ce printemps 1938, Joan Scudamore envisage l’avenir avec satisfaction. D’ailleurs, sa vie toute entière n’est-elle pas un modèle de félicité ? N’a-t-elle pas réussi à concilier brillamment mariage, enfants et carrière de son mari ?

Lorsque survient l’imprévu, Joan n’y accorde qu’une importance toute relative : la voilà coincée pour plusieurs jours dans un relais du désert, qu’à cela ne tienne ! Elle en profitera pour écrire à ses amies, lire et se reposer. Mais le farniente pousse à la réflexion. La réflexion à l’interrogation. Et sans le savoir, alors que jour après jour l’attente se prolonge, Joan Scudamore devient peu à peu la proie des ombres noires du passé… »

L’If et la rose

« Comment John Gabriel, ancien candidat au Parlement, un opportuniste, séducteur, homme à femmes et grand buveur, a-t-il pu devenir celui que l’on nomme le père Clément, saint homme dont l’altruisme exemplaire est admiré et reconnu de tous ?

Revenant sur sa propre vie, Hugh Norreys raconte comment ce personnage charismatique marqua la petite ville de Saint-Loo et bouleversa la vie de nombre de ses habitants. Parmi eux, Isabella Charteris, une belle jeune femme aristocratique, silencieuse et mystérieuse, menant une vie paisible dans un château, avec trois vieilles dames pour seule compagnie. Norreys en tomba amoureux, mais il ne fut pas le seul. »

Portrait inachevé

« Publié sous le pseudonyme de Mary Westmacott en 1934, ce délicat portrait de femme annonce singulièrement l’image que, trente ans plus tard, Agatha Christie nous offrira dans son Autobiographie. Peut-être même peut-on imaginer que, la pudeur préservée par la fiction, la personnalité de l’auteur s’y livre avec plus de liberté. Autre facette du talent incontestable de la romancière, l’histoire de cette enfant choyée de l’époque victorienne, puis de cette jeune femme, avec ses amours, ses doutes et sa foncière angoisse, est aussi prétexte à une galerie de personnages savoureusement campés, où l’on reconnaît l’ébauche de bien des héros de l’œuvre policière d’Agatha Christie. »

Mention spéciale aux éditions du Livre de Poche qui ont eu une excellente idée en proposant cette belle mini-collection. En plus je trouve que les couvertures sont magnifiques, ce qui ne gâche rien ! J’ai hâte de lire ces quatre textes qui me semblent vraiment très intéressants, avec une petite préférence pour le portrait vu que j’avais lu avec un immense plaisir l’autobiographie d’Agatha Christie. Une lecture que je vous recommande à tous pour son humour et sa tendresse.

Bonne lecture à tous !

Publicités
Cet article a été publié dans Les Parutions. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s