Les Nouveautés de Juillet 2016

books-plage

Comme chaque mois, je vous propose de découvrir les nouveautés qui vont faire chavirer votre compte en banque et grandement enrichir votre libraire ! Je plaisante à peine ! Toutefois, comme vous le savez, le mois de juillet est traditionnellement le plus pauvre en termes de nouveautés puisque les éditeurs se sont mis en ordre de bataille avant l’été et qu’ensuite ils attendent la deuxième quinzaine d’août pour préparer la rentrée littéraire. Je profite donc de ce moment de calme pour vous parler de livres parus en juin (voire en mai) dernier et dont je ne vous avais pas parlé parce que je n’avais pas eu le temps ou même parce qu’ils étaient passés entre les mailles de mon filet. Eh oui : même mon radar personnel à nouveautés n’est pas infaillible ! Régalez-vous donc avec ces belles nouveautés !

BelgraviaBelgravia, de Julian Fellowes aux éditions JCLattès

On retrouve le créateur de la série à succès Downton Abbey avec un nouveau roman situé en plein cœur de Londres, dans l’un des quartiers riches les plus emblématiques de la capitale anglaise. Ce roman brasse les mêmes ingrédients que la série : intrigues sentimentales, relations entre les classes sociales et aussi un côté carte postale qui nous plonge dans un temps révolu.

« Le 15 juin 1815, le bal devenu légendaire de la duchesse de Richmond réunit à Bruxelles tous les grands noms de la société anglaise. La plupart des beaux officiers présents ce soir-là périront quelques heures plus tard sur le champ de bataille de Waterloo, faisant de cette réception l’une des plus tragiques de l’histoire. Mais cette nuit va aussi bouleverser le destin de Sophia Trenchard, la ravissante fille du responsable de l’intendance du duc de Wellington. Vingt-cinq ans plus tard, les Trenchard, en pleine ascension sociale, se sont installés dans le nouveau quartier de Belgravia et pensaient laisser derrière eux ces terribles événements. Mais dans un monde en mutation où l’aristocratie côtoie désormais la classe émergente des nouveaux riches, certains sont prêts à tout pour que les secrets du passé ne menacent pas leurs privilèges… »

Stella-GibbonsLa Ferme de cousine Judith, de Stella Gibbons aux éditions Belfond

« Flora Poste avait reçu une éducation à la fois dispendieuse, sportive et variée. Lorsqu’elle eut vingt ans et que ses parents furent morts tous deux, à quelques semaines d’intervalle, pendant l’épidémie annuelle de grippe espagnole, elle découvrit que la nature lui avait dévolu tous les dons, hormis celui de gagner sa vie. Dans l’Angleterre du début du XXe siècle, les aventures désopilantes de Flora Poste, jeune orpheline déterminée à transformer les vies chaotiques des excentriques cousins qui l’hébergent dans leur ferme décrépite, au fin fond du Sussex. »

Perles-Noires-JackieLes Perles noires de Jackie O., de Stéphane Carlier aux éditions du Cherche-Midi

« Gaby, la soixantaine déprimée, est femme de ménage dans les beaux quartiers new-yorkais. Un matin, elle trouve par hasard la combinaison du coffre-fort d’un de ses employeurs, un vieux marchand d’art fortuné. Décidée à mettre la main sur son contenu – et notamment sur un collier ayant autrefois appartenu à Jackie Onassis –, elle imagine un plan particulièrement audacieux. Seulement, cambrioler un appartement huppé de l’Upper East Side, c’est un peu comme plier un drap sans se faire aider, ça demande un certain entraînement… »

Ete-Victor-HugoUn été avec Victor Hugo, de Guillaume Gallienne et Laura El Makki aux éditions Equateurs

« Victor Hugo rêvait d’être « Chateaubriand ou rien ». Sa vie et son œuvre dépasseront cette ambition. Il sera un océan à lui seul : romancier, poète, dramaturge, pamphlétaire, académicien, pair de France, député. Tout en conservant le génie de l’enfance, Victor Hugo empoigna le XIXème siècle, combattit les injustices, la peine de mort, et toutes les formes d’aliénation. Il croyait au mouvement, au progrès. Son défi était de n’avoir jamais peur. Malgré les épreuves, les deuils familiaux, l’exil, Victor Hugo choisit de vivre : « Je suis celui que rien n’arrête/Celui qui va ». Il mit sa force, son souffle dans l’amour des siens, la conquête des femmes, la création et la passion de l’humanité : « Ma vie est la vôtre, votre vie est la mienne, vous vivez ce que je vis ; la destinée est une. »

Passer un été avec Victor Hugo, ce n’est pas seulement se reposer à l’ombre d’un géant mais aussi voyager en sa compagnie, aimer jusqu’à l’épuisement et partager son sens de l’humour loin de l’image scolaire. »

Andy-WarholAndy Warhol va à Hollywood, de Déborah Davis chez Rivages Rouge

« New York, septembre 1963 : Andy Warhol, une caméra Bolex en bandoulière, s’embarque dans un break Falcon à travers l’Amérique avec l’acteur Taylor Mead, le poète Gerard Malanga, et l’artiste Wynn Chamberlain. Direction Los Angeles, où l’attendent une exposition de ses sérigraphies à la Ferus Gallery et, surtout, une « soirée de star de cinéma » organisée en son honneur par Dennis Hopper et sa femme Brooke Hayward. Sur la mythique Route 66, tout en écoutant « Be My Baby » des Ronettes ou « Sally Go ’Round the Roses » des Jaynetts, le peintre découvre alors un diaporama pop de panneaux publicitaires, d’enseignes de néon, de motels et de diners à l’architecture Streamline Moderne, avant de débarquer Hollywood, d’y croiser son idole Marcel Duchamp, et d’y tourner un délirant film underground Tarzan and Jane Regained . . . Sort Of, qui l’imposera quelques temps après comme un maître du genre.

Une cinquantaine d’années plus tard, la romancière et biographe Deborah Davis a refait, pour les besoins de ce document exceptionnel, la  route exacte qu’Andy Warhol a arpenté lors de ce road trip haut en couleurs et évoque, à travers cet épisode méconnu (et pourtant fondateur) de la vie de l’artiste, cette Amérique pop des Campbell’s Soup et du Coca Cola qui irrigue l’ensemble de son œuvre. »

Voyageuses-françaisesLe Roman des voyageuses françaises du XIXe siècle, de Françoise Lapeyre chez Payot

Ce livre n’est pas un roman mais une plongée au cœur de l’Histoire aux côtés de femmes qui n’avaient peur de rien. L’ouvrage fait partie d’une collection poche des éditions Payot entièrement consacrée aux voyageurs. On y trouve de nombreux titres fascinants (entre autre un livre sur Aldous Huxley qui me fait aussi très envie) qui feront des lectures de vacances dépaysantes. N’hésitez pas à aller faire un tour sur le site de l’éditeur pour découvrir ce joli catalogue. Il y a des perles rares !

« Enfin un livre pour raconter les voyageuses françaises du XIXe siècle, trop longtemps éclipsées par les Anglaises. Artistes, expatriées, touristes, militantes, ethnologues de terrain ou missionnaires, elles partirent vers tous les horizons. Certaines endurèrent la captivité entre les mains de pirates chinois, la solitude au fin fond de l’Amazonie, le naufrage de La Méduse… Leurs témoignages interpellent nos consciences sur les questions de la condition féminine, de la colonisation ou de l’esclavage. »

J’espère que cette petite sélection vous aura plut et vous donnera des idées pour paresser au soleil avec un bon bouquin. Je vous souhaite de très belles lectures pour ce mois de juillet !

Publicités
Cet article a été publié dans Les Parutions. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Les Nouveautés de Juillet 2016

  1. Effectivement il n’y a pas grand chose à se mettre sous la dent ce mois-ci…

    J'aime

  2. juneandcie dit :

    Ah les Perles Noires de Jackie O ! Je me suis régalée avec, j’ai hâte d’avoir ton avis.

    J'aime

Vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s