Joséphine s’arrondit, le film

Josephine-sarronditAïe aïe aïe : la célibattante la plus célèbre de la BD française revient pour un second film. Petit rappel : après tout une cacophonie dans sa vie personnelle et professionnelle, Joséphine avait enfin réussi à trouver l’homme de sa vie, aka Gilles son ancien collègue. Mais qu’arrive-t-il après le happy end ? C’est ce que Marilou Berry se propose d’explorer dans ce second opus où elle reprend le costume de Joséphine. Avec cette fois un challenge supplémentaire : c’est aussi elle qui a réalisé le film et participé à l’écriture du scénario. Une vraie leçon de girl power ! J’étais bien triste de ne pas être allée voir le film à sa sortie au cinéma, alors évidemment la sortie en DVD a été l’occasion de rattraper le coup. Et je dois dire que ce film a été un très bon moment. Retour sur un succès qui fait du bien à la BD féminine.

Joséphine et Gilles filent le parfait amour. Ils ont même emménagé ensemble. Mis à part le fait qu’elle est au chômage et que sa sœur s’est incrustée depuis presque deux ans chez elle, Joséphine a donc tout pour être heureuse. Mais le bonheur l’angoisse et elle est certaine d’une chose : une tuile ne va pas tarder à lui tomber dessus. Le destin frappe effectivement à la porte le jour où elle se rend compte qu’elle est tombée enceinte. Panique à bord ! D’autant que Gilles et elle n’avaient pas encore prévu de fonder une famille. Et surtout, les parents catholico-dingos de Joséphine risquent de ne pas bien accepter le fait que leur fille ait un enfant avant de se marier. Mais avant même d’envisager tous ces paramètres, une question cruciale se pose : Joséphine sera-t-elle une bonne mère ? Vaste sujet mais heureusement au beau milieu de cette nouvelle aventure, Joséphine peut compter sur ses amis… enfin, ceux qui ne sont pas en plein psycho-crash émotionnel !

J’avais absolument adoré le premier Joséphine qui m’avait agréablement surprise en étant encore mieux que la BD, avec un grain de folie rafraîchissant et une originalité complètement assumée. Si ce second opus est légèrement moins barré que le second, on replonge en tout cas avec beaucoup de facilité dans l’univers survolté de Joséphine. Déjà parce que l’histoire se déroule juste à la suite du premier film. Mais aussi et surtout parce que tous les ingrédients qui faisaient du premier film une réussite sont tout de suite présents : l’humour, l’énergie, le délire des personnages, les situations incroyables… Et tout défile à vitesse grand V sans nous laisser le temps de reprendre notre souffle.

Du côté de l’histoire, forcément j’ai été séduite parce que le sujet du film parle à toutes les filles d’aujourd’hui qui ont la trentaine : avoir un enfant. Qu’on ait déjà soi-même un enfant ou que les copines commencent à tomber enceintes, à 30 ans il y a un paramètre bébé qui pointe le bout de son nez. Forcément, chaque fille a un avis sur le sujet. Et des angoisses aussi. Du coup, le fait que le film aborde pêle-mêle toutes ces questions sur le ton de la rigolade (mais aussi parfois avec un peu de sérieux), ça interpelle. D’ailleurs, ce n’est pas parce que la question bébé est abordée avec humour qu’elle n’est pas pertinente. Comment être une mère alors qu’on a encore du mal à s’assumer en tant qu’adulte et à trouver sa place dans le monde ? Vaste question existentielle… Le film a le bon goût de poser la question sans jouer les moralisateurs en apportant une réponse pré-empaquetée. Chacun doit trouver son chemin, et forcément celui de Joséphine est loin des sentiers battus !

Outre une histoire très sympa dans laquelle on se sent bien, l’autre grand point fort de ce film c’est bien sûr le jeu de Marilou Berry. Pétillante, vive, charmante, agaçante, grognon, girly, fêtarde, fashion-victime… On retrouve une Joséphine au meilleur de sa forme, qui n’hésite pas à bondir dans une montgolfière au décollage, à voler la voiture de sa sœur ou à jouer les conseillères matrimoniales pour sa meilleure amie. Elle file à cent à l’heure pour le plus grand plaisir des spectateurs, et on retrouve en elle toute la bonne humeur et l’humour décalé qu’on avait tant aimé dans la BD. Ce que j’ai le plus apprécié, c’est que Marilou Berry incarne vraiment une fille crédible malgré toutes les situations rocambolesques. Les problèmes de Joséphine (son poids, son chômage, la pression de la famille, l’angoisse de la grossesse) sont des problèmes que n’importe quelle fille peut rencontrer. C’est ce qui donne un aspect réaliste à l’histoire, même si on est résolument dans une comédie !

Ce second opus fait honneur à la BD de Pénélope Bagieu en donnant à voir une fille bien dans ses baskets qui ne manque ni d’imagination ni de courage pour faire face à la vie de tous les jours. Une fille enquête de bonheur qui fait tout pour réussir, quitte à parfois se retrouver dans des situations délicates. On aimerait toutes se sortir aussi bien des problèmes du quotidien. Ce film est un vrai booster de moral, une comédie de fille qui ne verse pas dans la pink attitude et préfère de loin le punk spirit. Parce que les filles n’ont pas peur de s’assumer. Et ça fait sacrément du bien !

Publicités
Cet article a été publié dans Films. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

6 commentaires pour Joséphine s’arrondit, le film

  1. Folavril dit :

    J’avais aussi beaucoup aimé le premier film adapté de la BD… 🙂 et je n’ai pas eu l’occasion de découvrir ce second opus au ciné, il va falloir que je me rattrape en DVD !! Merci pour ton avis enthousiaste !

    J'aime

  2. J’avais beaucoup aimé le premier film mais j’hésite à regarder ce second, je ne sais pas trop pourquoi…

    J'aime

  3. J’ai adoré ce film 🙂

    J'aime

  4. Audrey dit :

    Regardé il y a peu mais j’ai été un peu déçue… Je m’attendais à plus drôle mais il m’a permis de passer une soirée sympa en amoureux 🙂

    J'aime

Vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s