La Maison d’hôtes, roman de Debbie Macomber

maison d'hotesCe mois-ci, les éditions Charleston ont publié en France le troisième tome de la saga Retour à Cedar Cove de la romancière américaine Debbie Macomber. Et comme je n’avais pas lu les deux premiers tomes, j’ai préféré rattraper mon retard avant de me lancer dans la lecture du troisième volume. C’est ainsi que La Maison d’hôtes s’est retrouvée en haut de ma pile de livres à lire !

Ce premier tome nous présente Jo Marie, une jeune femme énergique mais profondément triste à cause de la mort de son mari moins d’un an auparavant. Pour aller de l’avant, Jo Marie décide de changer de vie et de réaliser son rêve : ouvrir une maison d’hôtes. Elle jette son dévolu sur un petit coin de paradis non loin de Seattle, un village au bord de l’Océan qui s’appelle Cedar Cove. Là, elle va reconstruire sa vie tout en accueillant ses deux premiers clients : Abby est hantée par la culpabilité à cause d’un accident de voiture qui a coûté la vie de sa meilleure amie ; Josh revient dans la ville de son enfance pour accompagner son beau-père mourant dans ses derniers instants, et peut-être faire enfin la paix avec lui.

J’ai entamé cette lecture avec beaucoup d’enthousiasme car l’histoire me semblait très intéressante, et je dois avouer que je suis ressortie avec une impression mitigée. Il y a certains aspects du livre qui m’ont vraiment plut et tenu en haleine, et d’autres qui m’ont fait lever les yeux au ciel. Le bon exemple, c’est le cas de Jo Marie, qui est sensée être le personnage principal puisque c’est autour d’elle que tout gravite. Je suis désolée de dire que je n’ai pas ressenti la moindre compassion à son égard. Je l’ai trouvé trop molle, ses différentes rencontres avec des habitants de la ville n’avaient pas de sens pour moi et ne menaient nulle part, elle ne m’a pas semblé capable d’établir une réelle connexion avec ses clients, elle semble un peu ailleurs.

C’est un sentiment très bizarre que j’ai eu avec Jo Marie, alors que j’ai été très touchée par les personnages d’Abby et de Josh. J’ai trouvé leurs histoires très intéressantes, très bien construites, émouvantes et honnêtes à la fois. Ces deux personnages ont vécu des choses dures dans leur vie, et ils cherchent chacun un moyen de faire la paix avec leur passé pour s’accorder enfin le droit d’être heureux. Leurs histoires sont très belles, très fortes et j’ai vraiment été émue par ces deux personnages.

Alors, comment expliquer que certains aspects du livre m’aient tant plut alors que d’autres m’ont vraiment repoussé ? Je pense que ça vient du traitement que fait Debbie Macomber du personnage de Jo Marie. Je l’ai trouvé trop attentiste parce qu’à mon avis ce premier tome sert à planter le décor des futures histoires du personnage. Contrairement à Josh et Abby qui ne reviendront apparemment pas, Jo Marie n’a pas l’obligation de clore son histoire en un seul tome. Du coup, son histoire prend un peu trop son temps, ça traîne en longueur et c’est sûrement pour ça que je me suis ennuyée avec elle et que je n’ai pas accroché.

Dans l’ensemble, je dirais que ce livre est bon, même si j’ai été très déçue par le personnage principal. Je vais lire le second tome parce qu’il y a une chance pour que ce qui ne m’a pas plut dans le premier livre ne soit plus là dans le second. Je pense que La Maison d’hôtes est un roman qui plaira à toutes les lectrices qui aiment les belles histoires, les drames qui aboutissent sur des happy end. Le message du livre est d’ailleurs très positif : il n’est jamais trop tard pour reconstruire sa vie. Mais pour ceux et celles qui aiment les romans dans lesquels il se passe beaucoup d’action, je dirais que ce n’est pas le livre vers lequel vous devriez vous orienter.

Publicités
Cet article a été publié dans Littérature étrangère. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s