Quel type de lecteur êtes-vous ?

Le mois de juin touche à sa fin, et avec lui c’est aussi la fin du thème Crimes & Délices. j’espère que ça vous a plut ! Mais rassurez-vous, avant de quitter les eaux troubles du roman policier, il reste encore quelques beaux articles à découvrir, notamment un panorama des genres policiers (qui arrive très bientôt) et aujourd’hui un petit focus sur les différents profils de lecteurs. Un peu comme dans le film Usual Suspects, je compte bien faire défiler sous vos yeux plusieurs grandes catégories de lecteurs… dans lesquelles vous vous reconnaîtrez peut-être ! Donc en avant pour la parade…

Les lecteurs compulsifs

Ils lisent deux livres par semaine, voire plus s’ils ont du temps. Pas besoin de leur poser des questions pièges sur la future rentrée littéraire car ils savent déjà quels livres vont faire parler d’eux. Ils connaissent la liste complète des maisons d’édition françaises et le nom du poisson rouge de leur libraire. Ceux-là sont insatiables, boulimiques, passionnés voire effrayants. Ils se sont donné pour mission de redresser le secteur du livre à la seule force de leur poignet, en achetant et lisant tous les livres qui leur font envie. Si la sécurité sociale remboursait les frais de lecture, les lecteurs compulsifs lui feraient mettre la clef sous la porte une bonne fois pour toutes. Dernière précision : ne les laissez pas seuls dans une librairie, ils sont capables d’en ressortir avec leur poids en livres.

Les lecteurs vacanciers

Hormis les vacances d’été, ils ne leur viendraient jamais à l’idée d’ouvrir un livre. En fait, à moins d’avoir trois heures de train ou d’avion, ils n’ont aucune raison de lire. Mais l’été, l’héliotropisme induit chez eux un besoin irrationnel de passer le temps en lisant un livre. C’est le seul de leur année alors ils le savourent et le font durer un mois entier. Ils favorisent les écrivains à la mode plutôt que les grands auteurs et rentrent de vacances avec le sentiment du devoir accompli… jusqu’à l’année prochaine, les prochaines vacances et donc le prochain livre. Ces lecteurs migrateurs ont le mérite d’être fidèles à leur mode de lecture. Et après tout, rien ne sert de lire vite, il faut d’abord se faire plaisir.

Les lecteurs snobs

Hors de question pour eux de se faire surprendre sur une plage avec le dernier Marc Levy ! Ces lecteurs là cultivent le snobisme avec la conviction de défendre une juste cause : celle de la grande littérature. Ils emportent donc Proust dans leur sac de plage, le coeur heureux. En faisant leurs courses au supermarché, ils grimacent en passant devant les têtes de gondole qui flattent les 50 nuances de Dieu sait quoi. On raconte qu’ils se regroupent les soirs de pleine Lune pour brûler des poupées à l’effigie d’Amélie Nothomb (trop commerciale). Convaincus que la littérature française n’a plus jamais produit rien de bon depuis Camus, mais surveillant tout de même Houellebecq au cas où il commettrait un chef d’oeuvre, ces drôles d’oiseaux sont heureusement facilement reconnaissables car leurs vêtement sont tamponnés aux couleurs de l’AOC « Snob litt » (« snob littéraire » en français dans le texte).

Les lecteurs collectionneurs

Phénomène intéressant, les collectionneurs sont des compulsifs qui manquent d’organisation. Toute l’année, ils achètent les livres au fur et à mesure des publications, des critiques élogieuses et envies… sans jamais avoir le temps de les lire. Les piles grossissent, et si vous rentrez chez eux, l’éboulement est un danger qui ne doit pas être pris à la légère. Une fois le temps des vacances arrivé, les collectionneurs effectuent un tri pour décider quels livres ils vont prendre le temps de lire. Dilemme cornélien s’il en est ! Ils rentrent de vacances en ayant un peu éclusé leur amalgame de livres, prêts à repartir pour une nouvelle année de livres à entasser.

Les lecteurs obsédés

Pas vraiment collectionneurs mais franchement compulsifs, les lecteurs obsédés ont trouvé leur vocation dans la vie : que ce soit un auteur ou un genre en particulier, ils ont voué leur vie à TOUT lire de cet auteur ou de ce genre. Les fans de Simenon, avec 205 romans au compteur, sont carrément des sportifs de la lecture de haut niveau, tandis que les émules de J.D. Salinger sombrent dans les limbes de la relecture, frôlant parfois la folie. Ces monomaniaques sympathiques peuvent disserter pendant des heures de leur lubie, ce qui peut les faire passer pour des cinglés face à un public non-averti. Aficionados des librairies, ils guettent la nouvelle parution qui leur permettra de compléter leur curriculum de lecture. Ne jamais tendre la main devant un de leurs livres, ils pourraient vous mordre.

Et ceux qui ne lisent pas

« Bienheureux les fêlés car la lumière passera à travers. » Cette excellente phrase d’Audiard irait comme un gant aux non-lecteurs. Le fait de ne pas lire… ou plutôt le fait de ne pas VOULOIR lire suffit à les faire rentrer malgré eux dans le profiloscope des lecteurs. Ils sont résistants à toute forme de lecture, et les librairies sont des endroits dénués de plaisir pour eux. Plutôt que de les regarder avec condescendance, pitié, ou de leur faire la morale, pourquoi ne pas choisir un bon livre qui a des chances de leur plaire ? Faites- leur cadeau d’un bon livre : on ne sait jamais, ils pourraient aimer ça…

En conclusion, j’espère que ces profils vous auront plut. Je dois confesser que je suis à cheval sur deux profils (compulsifs et snob), mais globalement je le vis plutôt bien ! Et vous, quel profil de lecteur êtes-vous ?

Publicités
Cet article, publié dans Les Articles, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

6 commentaires pour Quel type de lecteur êtes-vous ?

  1. Mitidollz dit :

    Y_Y je suis une Snob si j’amène Thérèse Raquin, Madame Bovary, etc à la plage ? Y_Y

    J'aime

    • Alivreouvert dit :

      Absolument !! Mais aucune honte à avoir, nous sommes nombreux à être comme toi ! Il devrait y avoir des plages réservées pour les lecteurs avec coins bibliothèques sous parasols… après tout, il y a bien des plages pour les nudistes !

      Aimé par 1 personne

  2. axelletea dit :

    Je ne suis pas snob, je n’apprécie pas particulièrement Lévy, ni Musso, et Gray ne me dit rien devant l’engouement. Je préfère trouver des perles (rares), lire des pépites qu’elles soient anciennes ou récentes. Et je vote pour les boîtes à lire sur la plage avc un distributeur de crème solaire juste à côté! 😉 Mais comme je suis aussi une compulsive-collectionneuse, reste à savoir si je m’y retrouverais! 😀

    Aimé par 1 personne

  3. Maned Wolf dit :

    Haha, tu m’as fait bien rire (surtout avec cette allusion aux pauvres fans de Salinger 😉 ) !
    J’avoue que je suis plutôt compulsive avec parfois des pointes de snobisme (mais j’essaie de me soigner)(pour la partie snob, parce que compulsive je crois que c’est trop tard pour que ça s’arrange 😉 )… Mais c’est agréable de voir qu’on est pas tout seuls 😉

    J'aime

  4. Goran dit :

    Et bien voilà que je suis snob 🙂

    J'aime

Vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s