Hachette et Amazon enterrent la hache de guerre

logo-hachette-livreAprès des mois d’un bras de fer suivi avec passion par les médias et les lecteurs, la querelle entre Hachette Livre et Amazon aux États-Unis vient enfin de prendre soir. Le rameau d’oliviers a été tendu jeudi 13 novembre au soir, après des négociations âpres entre les deux parties.

Pour rappel, le conflit portait sur le prix de vente des livres numériques d’Hachette sur amazon.com. Le géant américain, dont le modèle économique peine à décoller, s’était vu contraint par ses investisseurs de dégager plus de bénéfices de son activité de vente de livres. Une urgence qui l’avait poussé à mettre le couteau sous la gorge de plusieurs éditeurs afin de revoir à la hausse sa marge sur les ventes de ebooks notamment. Des méthodes quasi mafieuses : les éditeurs qui refusaient voyaient leurs livres déclassés dans les pages de présentation du site. Un comble pour les lecteurs qui étaient lésés, et les auteurs dont les ouvrages se retrouvaient pris en otage.

C’est alors que Hachette Livre avait surpris tout le monde en résistant vaillamment aux méthodes d’intimidation d’Amazon. Non seulement l’éditeur a refusé les tarifs imposés par Amazon, mais un vent de sympathie a soufflé pour le soutenir. Un peut partout aux États-Unis (mais aussi en Europe), les auteurs et les lecteurs se sont mobilisés pour faire entendre leur voix contre Amazon.

L’enjeu était de taille et le conflit a duré plusieurs mois, mais Hachette Livre a finalement eu gain de cause. Le communiqué de presse tombé jeudi 13 novembre au soir annonce un accord entre les deux parties qui entrera en vigueur dès début 2015 : « Hachette Book Group fixera les prix de vente de détail de ses ebooks et bénéficiera de conditions plus avantageuses s’il baisse ses prix » a indiqué Hachette Livre. C’est-à-dire qu’Amazon incite Hachette a proposé ses ebooks au prix le plus bas possible, mais ne l’impose pas. Une bonne nouvelle pour les lecteurs qui devraient donc bénéficier de tarifs attractifs.

Cette bonne nouvelle générale démontre deux choses : la première, c’est qu’en se mobilisant efficacement, le secteur du livre a encore assez de forces vives pour se faire entendre ; la seconde, plus inquiétante, c’est que pour dégager les bénéfices exigés par ses investisseurs, Amazon va devoir trouver une autre formule.

Publicités

Vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s