Quel livre choisir ensuite ? Un guide pour vos prochaines lectures

piles-livresVous venez de refermer le livre que vous lisiez. Après avoir passé plusieurs heures/jours/semaines en compagnie de son auteur, de ses personnages et de ses lieux, vous le laissez glisser hors de vous et vous allez le poser sur une étagère de votre bibliothèque, ou bien vous le rapportez là où vous l’avez emprunté. Maintenant que vous avez fini cette lecture, vous vous retrouvez subitement confronté à une lourde question existentielle : et maintenant, qu’est-ce que je vais lire ? Pas de panique, alivreouvert vous aide dans votre quête du prochain livre.

D’expérience, je sais qu’il est parfois difficile de faire la jonction entre deux livres. Si j’ai beaucoup aimé un livre et que je viens de le finir, je n’ai pas envie de me jeter dans n’importe quel livre ensuite ! A contrario, si j’ai passé un mauvais quart d’heure, j’ai tout de suite besoin de rentrer dans une lecture salvatrice. Dans tous les cas, la question reste la même : comment choisir ce prochain livre ? Car même les lecteurs qui ont comme moi une pile de livres pas encore lus doivent bien décider d’une manière ou d’une autre lequel ils vont cueillir. Je vous propose donc aujourd’hui un petit tour d’horizon de cinq méthodes qui permettent de trouver votre prochaine lecture.

La collection

Quand on aime un auteur, la tentation est grande de se laisser aller à tout lire. D’autant que si vous êtes dans une saga en huit tomes, il serait dommage de laisser tomber entre deux livres. Le grand avantage de collectionner ainsi tous les livres écrits par votre auteur fétiche, c’est que ça vous cale pour un temps ! Le risque, c’est que la lecture-marathon devienne un peu monotone. On risque l’overdose littéraire ! En ce qui me concerne, je pratique cette méthode avec parcimonie. Il y a quelques auteurs dont je suis une inconditionnelle, mais je ne lis pas tous les livres les uns à la suite des autres : j’espace mes lectures pour garder un peu de fraîcheur. Par exemple, je sais que je lis un Nancy Mitford par an. De la même manière, je boucle petit à petit l’intégrale des histoires Jeeves de Woodehouse.

Internet à la rescousse

C’est avec une grande fierté que l’on peut observer à quel point les littéraires ont pris d’assaut le territoire virtuelle. Sur le web, les fans de littérature sont bien représentés, et de nombreuses initiatives ont vu le jour pour les accompagner dans leur passion, faire connaître des livres et recommander des lectures. Sous l’impulsion des sites marchands, les systèmes de recommandation en fonction de votre historique personnel se sont développés, et on trouve désormais des moteurs de recommandations très pertinents.

Celui que je connais le mieux est le site américain Goodreads : il vous propose de tenir à jour votre journal de lecture en listant les livres que vous lisez, en les notant et en utilisant ces informations pour vous faire des recommandations très précises. Si vous avez lu le dernier roman policier de John Le Carré et que vous l’avez noté 0, Goodreads ne vous proposera pas d’autre livre de cet auteur. En revanche, si vous avez aimé Mrs Queen takes the train en lui mettant 5 (note maximale), alors le moteur vous aiguillera vers les autres ouvrages de l’auteur, mais il vous donnera aussi des livres dans le même genre. Mieux, Goodreads est capable de croiser votre historique avec celui des autres lecteurs pour vous recommander des livres en fonction des associations des autres lecteurs. Si globalement les lecteurs qui ont aimé Mrs Queen takes the train ont aussi aimé The Supremes, c’est cet ouvrage que Goodreads vous recommandera en priorité.

Evidemment, internet n’est pas la solution miracle à tout. Et d’ailleurs, si vous voulez une bonne idée lecture, il existe un groupe de personnes à qui vous pouvez aussi vous fier : on les appelle des libraires, et en général ils connaissent plutôt bien leur métier ! La plupart des gens ont une image un peu limitée du libraire, presque comme s’il ne s’agissait que d’un caissier… ce qui est absolument faux ! Les libraires font un métier formidable, et si vous prenez le temps d’échanger avec eux, vous verrez que ce sont avant tout des passionnés. Leur connaissance des catalogues des éditeurs vous aidera forcément à trouver une bonne idée de lecture. Souvent, c’est l’occasion de découvrir des livres méconnus qui valent le détour.

Le courant alternatif

Ce n’est pas forcément une méthode très scientifique, mais j’ai déjà remarqué qu’après avoir lu un livre d’un certain genre, j’avais envie de varier les plaisirs et de faire un choix radicalement différent pour ma lecture suivante. Je m’explique : une fois avoir refermé le deuxième tome du Trône de fer, j’avais envie d’un bon roman de chick lit. Et après avoir lu deux Accro du shopping, je me suis dirigée vers un bon roman policier. C’est une lecture en réaction et ça m’aide à entrer dans mon nouveau livre avec des idées fraîches. Lire deux romans policiers à la suite, c’est être sûr qu’on va tout de suite les comparer… au risque de passer une mauvaise lecture avec le petit second.

Je remarque aussi qu’après avoir fait une lecture au long cours en finissant un livre de 800 pages, j’ai envie de quelques chose de plus court. Une fois la biographie d’Agatha Christie terminée (un peu plus de 900 pages pour une vie bien remplie), je suis spontanément tombée sur le roman de Beigbeder Oona et Salinger (200 pages environ à petite foulée). J’ai du mal à analyser cette nécessité, mais j’observe simplement que mon système se régule de lui-même. Et c’est une bonne chose car qu’il s’agisse de genres ou de tailles, cela me permet d’avoir des lectures assez variées… et donc d’autant plus enrichissantes !

La publicité et les médias

Les médias et la publicité que fait une maison d’édition autour d’une parution sont de bonnes sources d’inspiration pour trouver votre prochaine lecture. C’est un peu classique, mais il est vrai qu’à force d’entendre parler d’un livre, on finit par éprouver un peu de curiosité pour lui… En tout cas, on finit par enregistrer presque malgré nous des informations de base sur ce livre. On appelle cela la présence à l’esprit, et ça marche plutôt très bien ! Un exemple avec 50 nuances de Grey : on en a tellement entendu parler que j’ai l’impression de le connaître par cœur. Pourtant, je ne l’ai pas ouvert ! Globalement, je dois avouer que je ne me laisse pas trop impressionner par ce genre de méthodes. Un livre dont tout le monde parle a tendance à me faire fuir. Ma dernière expérience en date, c’était avec L’Élégance du hérisson. J’ai fini par flancher, j’ai acheté le livre et c’était tellement mauvais que je me suis jurée de ne plus me laisser avoir ! Notez qu’il faut aussi se méfier de nos sources : ce n’est pas forcément dans les pages de votre programme télé que vous trouverez les meilleures recommandations de lecture. A contrario, si vous cherchez une lecture de vacances, ce n’est pas forcément la peine d’acheter Livres Hebdo qui risque de vous décevoir !

Malgré mes commentaires négatifs sur les médias, je dois tout de même souligner deux choses. Tout d’abord, je tiens moi-même un blog littéraire (donc un petit système médiatique) et j’espère que mes chroniques vous fournissent des idées de lecture utiles. Ensuite, je pioche moi-même des idées de lecture dans certains magazines spécialisés sur la littérature, qu’ils soient français ou étrangers. Et puis, il y a la rentrée littéraire, cette période un peu folle de l’année où tout le monde parle de livres tous les jours. Souvent, dans ce capharnaüm, je fuis les grosses têtes d’affiches, les auteurs qui font tous les plateaux télé… Je suis rapidement dégoûtée par la surmédiatisation des auteurs. Et j’aurais plutôt tendance à penser qu’un livre dont on parle trop n’est pas assez bon pour se vendre par lui-même.

Au petit bonheur la chance…

Cette dernière méthode est certainement la moins scientifique des cinq, mais c’est aussi la plus « bucolique ». Elle consiste à flâner, à se laisser un peu porter par le cours des choses et attendre de rencontrer le livre qui va vous séduire et que vous ramènerez à la maison. Je la pratique moi-même très souvent, et même s’il est vrai qu’il ne faut pas être très pressé de trouver un nouveau livre, c’est l’occasion de rencontrer des livres que l’on n’aurait pas forcément acheté sinon. J’ai quelques librairies de référence, des beaux endroits dans lesquels j’aime me promener et où je suis sûre de trouver une large sélection. J’y passe pas mal de temps, je m’arrête devant les têtes de gondole, les tables de présentation, je scrute les couvertures, je retourne les livres pour lire leur quatrième de couverture… Et assez souvent, je tombe sur des livres épatants que je n’aurais jamais trouvés sans cette méthode hasardeuse ! L’intérêt d’une telle méthode, c’est de sortir un peu de nos habitudes de lecteur et de prendre le risque (ou plutôt de saisir la chance) de découvrir de nouvelles choses.

J’espère que ce petit guide vous aura donné des idées. Bonne chasse à tous pour vos prochaines lectures !

2 réflexions sur “Quel livre choisir ensuite ? Un guide pour vos prochaines lectures

  1. Catherine dit :

    C’est tres bon article et une bonne idee! Personnellement je me fie a mes envies et humeurs du moment. C’est vrai que je ne parle pas assez aux libraires mais il faut dire que ma Pal est enorme, que celle de mon Kindle l’est encore plus et que les blogs me donnent beaucoup d’idees de lecture du coup le pauvre libraire, on lui a rafle son boulot!Lorsque je viens a Paris j’ai toujours ma petite liste de livres que j’aimerais trouver et utilise souvent la methode que tu appelle au petit bonheur la chance que j’aime beaucoup 🙂

    J'aime

Vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s