5 filles, 3 cadavres mais plus de volant, d’Andréa Japp

5filles-3-ca-10Habituellement, je vous parle surtout des livres que j’ai appréciés. Et même s’ils ne sont pas tous du même niveau ou bien qu’ils ne m’ont pas tous plût autant, mes critiques sont globalement portées par l’enthousiasme. Je vous préviens tout de suite qu’aujourd’hui ce ne sera pas le cas car cette chronique sera entièrement négative.

J’ai eu l’occasion de lire un autre livre de la collection chick lit/roman policier des éditions Marabout, et j’en garde un bon souvenir. C’est donc assez confiante que j’ai choisi le roman d’Andréa Japp intitulé 5 filles, 3 cadavres mais plus de volant. Et cette fois, la lecture a été un calvaire à tel point que je n’ai même pas pu finir le livre ! Ce qui ne m’arrive jamais ! C’est vous dire à quel point je suis parvenue à un niveau d’ahurissement, de stupeur mêlée à un sentiment très dérangeant du style « on se fiche de moi, c’est pas possible ? »

L’histoire est celle d’une bande de cinq copines assez différentes les unes des autres, avec des parcours professionnels et personnels très différents. Chacune est un pur cliché : ça commence bien ! On a la fausse bimbo chef d’entreprise, l’esthéticienne en prise avec une vie amoureuse compliquée, la mère au foyer qui se fait plaquer par son mari, l’intellectuelle au cœur de pierre et la psy un peu paumée qui a des aventures avec des types qui ressemblent plus à des épaves qu’à des princes charmants. Ça vous dit quelque chose ? Normal, ces clichés ont déjà été vus mille fois dans les livres et les films. Aucun traitement original ici pour rafraîchir des stéréotypes.

Tout va basculer un soir quand une des filles se retrouve nez à nez avec un cadavre menotté dans sa voiture… puis tombe sur un deuxième cadavre dans son appartement… Bon, l’élément de surprise aurait pu être intéressant voire drôle, mais la narration est tellement à côté de la plaque que rien ne semble crédible un seul instant, et l’on n’est pas près une seule seconde à y croire. Quand la fille découvre le cadavre et appelle une amie à la rescousse, ça ne semble pas la perturber plus que ça de devoir gérer un cadavre. Et tout de suite, on envisage de planquer ledit cadavre dans une poubelle que l’on va elle-même déplacer deux rues plus loin… Pardon, on est dans un roman d’espionnage ? Aucune fille normale ne se comporterait comme ça ! De page en page, les attitudes des filles ne sont pas du tout naturelles, et même leurs dialogues sonnent faux.

Je ne vais pas faire durer cette chronique hyper négative trop longtemps, car ce ne serait pas constructif et il ne sert à rien de s’appesantir sur les erreurs qui minent ce roman. Ce n’est pas drôle, pas fluide, pas naturel et ça sonne creux, comme si l’auteure n’était pas du tout à l’aise avec le style chick lit. Ce qui est peut-être le cas, mais alors je me pose des questions sur l’opportunisme d’éditer un tel roman. J’ai été très déçue sur ce coup par les éditions Marabout, qui sont habituellement très sélectives. Si je n’avais simplement pas accroché au roman, je pourrais me dire que tous les goûts sont dans la nature, que c’est une force pour un éditeur d’avoir un catalogue varié, et donc tant pis pour moi si c’est une lecture décevante. Mais ici, j’ai la très nette impression que cette publication est due à un manque de rigueur, comme si le terme chick lit permettait de proposer n’importe quoi.

J’en profite donc pour rappeler qu’on peut aimer la chick lit sans pour autant être décérébrée. Les lectrices ont le droit d’être exigeantes et de ne pas être prises pour des courges à qui on essaye de vendre des lieux communs éculés en les saupoudrant juste d’un peu de paillettes ! Je rappelle que pour faire un bon livre, il faut une bonne histoire, des bons personnages et une narration qui tient la route. Je n’ai trouvé aucun de ces éléments dans ce roman/fiasco et j’en déconseille donc très fortement la lecture.

Vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s