Nohant : visite du domaine de George Sand

Lors d’un récent séjour dans le Berry, j’ai eu l’occasion de visiter Nohant, le domaine de George Sand. Une visite magique et pleine de surprise, de tendresse et de livres pour découvrir un peu de l’intimité d’une femme de lettres pas comme les autres. Car si George Sand est l’un des auteurs majeurs de la Littérature Française, elle est aussi l’une de ses figures les plus emblématiques par ses différents combats et son extrême modernité. Nohant invite donc les visiteurs à se familiariser avec cette figure incontournable.

Nohant, une maison de famille

Pour commencer, le Domaine de George Sand est un charmant petit château situé dans l’Indre en plein coeur du Berry, dans le village de Nohant. A vrai dire, il n’y a rien d’autre dans le village, mais c’est plein de charme. Une auberge porte le nom de La Petite Fadette, clin d’oeil à l’ouvrage de l’auteure. Et une charmante petite église complète le tableau figé dans le temps. On pénètre dans la cour de Nohant pour découvrir une splendide bâtisse, à mi-chemin entre la grande maison de campagne et le château de province. Tout autour, un splendide parc invite à la flânerie.

Parc de Nohant

La propriété de Nohant a été achetée par la grand-mère paternelle de George Sand alors qu’elle venait de devenir veuve. Elle se compose du château avec sa cour d’honneur et de quelques corps de ferme, dont l’un renferme aujourd’hui la boutique au rez-de-chaussée ainsi qu’un musée des marionnettes à l’étage. Dès l’entrée dans la boutique pour acheter les billets (toutes les visites se font avec un guide), on pénètre avec bonheur dans une atmosphère accueillante et un brin désuète. En revanche, j’ai eu plus de mal à m’enthousiasmer pour les marionnettes du premier étage, grande passion de Maurice, le fils de George Sand. De plus, le sol de l’étage est un peu branlant, avec du jour entre les lattes du plancher… Autant de raisons qui nous ont poussées, l’amie qui m’accompagnait et moi-même, à redescendre très rapidement !

nohant-3

On retiendra tout de même la grande affection de George Sand pour ses enfants. Elle fut une mère très présente pour ses enfants, et en particulier elle n’a eu de cesse d’encourager son fils dans ses entreprises créatives. Elle a même participé à la confection des marionnettes puisque c’est elle qui faisait les vêtements ! Autant de petites anecdotes très touchantes que la guide nous livre tout au cours de la visite.

C’est à la mort de son père que George Sand voit son destin se lier à celui de Nohant. Sa grand-mère paternelle propose de prendre la petite fille avec elle et de l’élever à Nohant. Elle n’est encore qu’une enfant, et elle va bénéficier d’une éducation très moderne pour une jeune fille (il faut comprendre par là qu’on lui apprend plus que la couture, ce qui à l’époque est une petite révolution pour une jeune fille de bonne famille). Choyée par cette grand-mère qui veut le meilleur pour sa petite-fille, George Sand associera tout au long de sa vie Nohant au bonheur de son enfance, et elle n’aura de cesse d’y revenir souvent.

Que ce soit pendant son mariage ou après, George Sand fait de fréquents séjours à Nohant. A la naissance de chacun de ses enfants, elle fait planter un cèdre dans le jardin, juste derrière la maison. Ainsi, quand on fait le tour de l’imposant bâtiment, on découvre avec tendresse « Maurice » et « Solange », deux magnifiques arbres marquant à jamais le passage de George Sand à Nohant. A la mort de sa grand-mère, George Sand hérite de la propriété et en fait son lieu de repos.

Lors de ses séjours, elle invite ses amants, ses amis, les amis de son fils… Elle fait faire plusieurs travaux de modernisation, notamment dans la cuisine ainsi que dans l’une des chambres à l’étage qu’elle réserve à Chopin et souhaite insonoriser pour qu’il puisse composer dans les meilleures conditions. Elle fait aussi aménager un petit théâtre avec deux scènes : l’une pour les marionnettes et l’autre pour de vrais acteurs (les invités) qui servent à monter des spectacles.

On peut aussi découvrir sa chambre, la chambre de ses enfants, et le cabinet de travail qu’elle avait fait installer à côté de la chambre d’enfants pour pouvoir écrire tout en veillant sur le sommeil des deux petits.

Au fil de la visite, le portrait de George Sand se profile avec beaucoup de réalisme. On découvre une femme dont l’ambition était d’écrire mais aussi de vivre sa vie en étant libre. Une mère aimante en même temps qu’une personne très attirée par la modernité, une femme du monde attachée à la vie culturelle de Paris mais qui reste aussi fidèle à ses racines berrichonnes.

C’est à Nohant que George Sand meurt en 1876. Elle est enterrée dans le petit cimetière familial qui se trouve sur la propriété. La propriété restera dans la famille encore quelques temps (jusqu’à la mort de la dernière petite-fille de George Sand dont le prénom n’était autre qu’Aurore) puis devient propriété de l’état en 1961. La guide nous a expliqué à quel point la restauration avait été difficile vu l’état dans lequel était la maison. Les Monuments nationaux ont pu s’appuyer sur des photographies d’époque pour refaire les pièces comme elles étaient du vivant de l’auteure.

En quittant le domaine, on passe par de charmantes petites rues bordées de maisons. Et en flânant ainsi, on peut découvrir une allée du romantisme !

nohant-2

Publicités
Cet article, publié dans Musées & Expos, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour Nohant : visite du domaine de George Sand

  1. Grandval dit :

    Et la librairie? je m’en suis occupée pendant 8 ans, objectif : l’exhaustivité des écrits de et sur George Sand.

    Virginie

    J'aime

  2. Fadette dit :

    C’est un plaisir de redécouvrir Nohant par le biais de ce reportage. Merci.

    J'aime

  3. Ping : Comment passer des vacances littéraires ? | A livre ouvert

Vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s