Citation de Gabriel Garcia Marquez

En l’honneur de Gabriel Garcia Marquez, récemment décédé, j’ai voulu partager avec vous l’une des plus belles phrases de début de roman. Il s’agit de l’incipit de l’un des plus célèbres romans de l’auteur colombien, L’Amour au temps du choléra :

« C’était inévitable : l’odeur des amandes amères lui rappelait le destin des amours contrariées. »

Vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s