Le Trône de fer, tome 1, de G.R.R. Martin

trone-fer-t1Comme certainement beaucoup d’entre vous, je n’avais pas entendu parler des livres de la saga du Trône de fer avant que la série de HBO ne vienne accaparer nos écrans de télévision. Les fans de fantasy me jetteront la pierre, mais après tout il n’est jamais trop tard pour faire preuve de curiosité.

Mes premiers rapports avec cet univers furent basés sur le scepticisme. L’ensemble avait l’air de ressembler au Seigneur des anneaux en moins original, plus violent, avec des scènes de sexe et pas forcément une grande histoire. Comme j’étais loin du compte ! Heureusement que ma curiosité m’a sauvé de mon propre jugement hâtif.

Après avoir acheté le premier tome de l’intégral de la saga (soit deux livres en un car les éditeurs français en charge de ces romans ont un peu cafouillé dans le découpage), je me suis lacée avec frénésie dans une histoire tellement prenante que je n’arrivais plus à lâcher mon livre.

L’histoire se passe dans un monde imaginaire féodal, très marqué par le style moyen-âgeux, mais dans lequel on trouve aussi des teintes plus originales de Rome antique. Dans ce monde où les dragons ont jadis existé, et où certaines forces obscures menacent, les hommes sont en lutte pour le pouvoir : le garder ou l’obtenir. Seul Eddar Stark, seigneur des terres du nord, se tient aussi éloigné qu’il le peut de la vie de la cour. Aux côtés de sa famille, il demeure fidèle aux traditions de ses ancêtres. Mais l’arrivée du roi et une proposition à laquelle il ne peut pas dire non vont rapidement changer son existence, en même temps que le destin de sa maison.

Au cœur de ce livre, on retrouve plusieurs intrigues : une ancienne guerre qui a laissé bien des séquelles, la mort mystérieuse de l’ancien premier ministre, les complots qui grondent, la folie de l’ancien roi, les complots de certains pour arriver à leurs fins… Vous l’aurez compris, on ne s’ennuie pas ! Mais ce qui est remarquable, c’est qu’on ne se perd pas car la trame narrative est très bien maîtrisée par l’auteur. Les fils sont tissés avec talent. Chaque chapitre repose sur un personnage. Un certain nombre de personnages « principaux » servent ainsi de clef d’entrée dans le récit, et nous voyons à travers leurs yeux les enjeux de chaque histoire.

Il faut ainsi souligner que G.R.R. Martin laisse le champ libre à des personnages d’horizons très différents. Il n’y a pas à proprement parler de « gentils » ou de  « méchants », et les a priori que l’on pourrait avoir sur les personnages ont tendance à rapidement voler en éclats. Ne vous reposez pas trop sur vos certitudes, car les personnages pourraient bien vous surprendre.

On compare beaucoup la saga du Trône de fer au Seigneur des Anneaux. Je retiens une filiation évidente dans la volonté de vouloir créer un univers complet, riche de détails et d’une histoire qui lui est propre, dans lequel le lecteur plonge avec plaisir. Il faut aussi souligner le brio de l’auteur pour mener de front plusieurs histoires à travers des personnages qui ne vivent pas tous la même chose. Et le tour de force de l’auteur réside dans le fait de maintenir un excellent rythme de narration, ce qui fait que le suspens est intense à tous les niveaux.

J’ai eu une préférence pour certains personnages : Jon, Aria et Tyrion sont irrésistibles. Daenerys est aussi un très beau personnage, avec du caractère et une histoire tellement à la marge des autres que l’on ne peut qu’être pris par son périple.

La mythologie des dragons disparus et des loups garous apporte aussi une dimension fictive intense à l’histoire. Nous sommes plongés dans un monde où de telles créatures existent, et ont une relation intime avec les hommes. La symbolique est donc très forte, et donne un niveau de lecture supplémentaire à l’histoire.

J’ai aussi beaucoup apprécié le fait que l’auteur ne nous dise pas tout sur son histoire. Certaines choses nous sont rapportées, mais sans beaucoup de détails. La fan de romans policiers que je suis ne pouvais qu’apprécier de telles énigmes ! On ne sait pas qui est la mère de Jon, on découvre tardivement l’histoire de Tyrion… Certains personnages dont on entend parler n’arrive que tardivement dans le récit, ce qui ménage encore le suspens.

Pour résumer, j’ai adoré ce livre, et j’ai hâte de lire le deuxième tome de l’intégral. L’histoire est particulièrement addictive. Dès qu’on a commencé l’histoire, on ne peut pas lâcher le livre. Ce qui est encore le meilleur critère pour juger de la qualité d’un livre.

Vous l’avez lu ? Qu’en avez-vous pensé ?

Vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s