Spellman et Associés, de Lisa Lutz

spellman-et-associes1J’ai entendu beaucoup de bien des romans des Spellman écrits par Lisa Lutz, et c’est l’une des raisons pour lesquelles je me suis finalement décidée à acheter Spellman et associés, le premier tome des aventures de la famille Spellman. L’autre raison tenant au fait que j’aime les romans policiers, et quand il y a de l’humour c’est encore mieux.

L’histoire est celle de la famille Spellman, et plus particulièrement d’Isabelle, leur fille aînée. Cette famille de détectives privés vit aux États-Unis et on ne peut pas dire que la réputation de normalité les menace. Chez eux, tout le monde espionne tout le monde. La filature n’a aucun secret pour eux. L’oncle fait des fugues dans des motels minables, la jeune fille est accro aux sucreries à un stade pathologique, le fils est avocat, et les histoires auxquelles ils sont tous mêlés sont souvent difficiles. Dans l’ensemble, notre charmante famille s’aime bien, même si les répliques cinglantes fusent régulièrement, et quelques phares de voiture volent en éclat à l’occasion.

Pour dire les choses franchement, j’ai été déçue de ce livre. C’est difficile de vous résumer l’histoire car il n’y en a pas vraiment. L’auteur nous plante un décor plaisait, des personnages savoureux que l’on a plaisir à suivre, les répliques sont excellentes et il y a beaucoup de bonnes idées… Mais bon sang, quel bazar ! La trame narrative est aussi emmêlée qu’une pelote de laine attaquée par une portée de chatons !

L’histoire commence sur les chapeaux de roues, sauf qu’on ne comprend rien de ce qui se passe. Et pas la peine d’espérer avoir plus d’explications par la suite, tant il est difficile de retrouver par la suite notre pont de départ. Les épisodes de l’histoire s’alternent avec les anecdotes dont le lecteur se passerait bien. D’ailleurs, il n’y a pas une histoire principale, mais trois histoires principales. La hiérarchie n’existant pas, impossible de démêler l’essentiel du reste. Et c’est sans compter les nombreuses ficelles narratives qui viennent encore s’intercaler.

L’auteur fait presque preuve de trop d’inventivité. Il ya trop d’idées, elles sont mal présentées, mal priorisées, et le rythme n’est pas judicieux. Car si le style d’écriture est agréablement vif, on a parfois l’impression que l’auteur confond un peu vitesse et précipitation. Certains personnages secondaires passent comme des ombres dans le récit, à tel point qu’il aurait presque mieux valu ne pas les mettre.

Je regrette en particulier que l’histoire de l’oncle ne soit pas mieux exploitée. On a envie d’en savoir plus, de le voir davantage. Un tel développement aurait aussi fait gagner le récit en intensité dramatique, ce qui manque un peu.

Du coup, vous allez dire que ce livre est mauvais et que ma critique est très négative. C’est vrai qu’il y a de nombreux défauts, mais comme je l’ai dit, l’auteur arrive avant tout à planter un décor séduisant et à nous accrocher avec des personnages vraiment originaux et amusants qu’on a plaisir à lire. Donc, malgré tout, les faiblesses du livre s’effacent derrière ces deux points forts.

J’aurais donc plaisir à lire la suite des aventures des Spellman à l’occasion. Même si je ne vais pas me précipiter pour lire les autres livres, je pense que je les mettrais sur ma liste pour mes prochaines vacances d’été.

Et vous, vous avez pensé quoi de ce livre ?

Publicités
Cet article, publié dans Roman policier, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s