Beauté à l’épreuve du temps

Couverture du livre BeautéS’il est un sujet qui fascine, c’est bien sûr celui de la beauté. Et les livres qui prétendent aider les femmes à être plus belles, à se sentir mieux dans leur corps ne manquent pas. Partout, à la Fnac ou au supermarché, les éditeurs sans scrupules essayent de nous vendre des pseudo guides remplis de conseils inutiles, tous plus déceptifs les uns que les autres.

Je ne m’intéresse pas à ces livres là. Je les observe de loin, comme les jeux de grattage que vendent les bureaux de tabac. Dans mon paysage quotidien, ces livres sont anecdotiques. Pourtant, pas plus tard qu’il y a deux semaines, je suis littéralement tombée sur un livre traitant de la beauté. L’ouvrage en question était dans un carton, lui-même posé par terre, et c’est en me prenant les pieds dans ledit carton que j’ai repéré le livre Beauté : Histoire, florilèges et astuces d’Anne de Marnhac.

Il faut d’abord rendre justice aux éditions de La Martinière qui ont fait un effort honorable en therme de couverture. En effet, la couverture a une allure fifties très plaisante, dans des tons poudrés évocateurs. Parfait pour un livre sur la beauté ! En le feuilletant, deuxième bonne surprise : toute la mise en page est dans ce même style rétro poudré, à la fois gai et sobre. Beaucoup de rose, c’est vrai, mais un rose lumineux, atténué par des touches marron très classe.

Pour ce qui est du fond, j’ai tout de suite accroché avec le propos de l’auteur qui n’est pas de nous asséner des leçons de vie du genre « Le démaquillage est un impératif de la vie des femmes. Il faut le faire comme ci et comme ça… ». Rien de tout ça ! Au contraire, elle nous prend par la main et nous emmène dans un voyage à travers le temps pour découvrir l’attitude de nos ancêtres à l’égard de la beauté. De la grande vogue du vermillon en 1700 aux leçons de coquetterie de madame de Géry, en passant par l’invention du « Rouge Baiser » par Paul Baudecroux et le multiplication des méthodes d’épilation dans les années 1970, on apprend vraiment plein de choses.

Bien sûr, il ne s’agit pas d’informations vitales. Mais toutes ces anecdotes sont passionnantes à découvrir. Très bien écrit, l’ouvrage est vivant, drôle et léger. Il se lit d’un trait. On y apprend aussi d’où viennent certains canons de la beauté ou à l’inverse certains tabous. Ce livre présente en quelque sorte une anthropologie de la beauté occidentale. Et pour nourrir son propos, Anne de Marnhac cite de nombreux extraits de livres célèbres dans lesquels certaines parties du corps féminin et de sa beauté sont mises en scène et jugées d’un oeil extérieur. Une façon particulièrement ludique de replacer dans un contexte social plus vaste un sujet qui n’est pas aussi futile qu’on ne le croit habituellement.

Pour couronner cette épopée en beauté, l’auteur propose en fin de livre un carnet pratique rempli de trucs et astuces à tester ainsi qu’une bibliographie bien fournie. De quoi s’occuper cet été !

2 réflexions sur “Beauté à l’épreuve du temps

Vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s