Est-ce une bonne idée d’offrir des livres à Noël ?

Chaque année, je vous propose des listes et des idées de livres à offrir. Et c’est vrai que ça me fait plaisir. Mais quand même, je voulais mettre la question sur le tapis. Est-ce vraiment une bonne idée d’offrir des livres à Noël ? Personnellement, je suis ravie quand on m’offre des livres… à condition que ce soient le genre de livres que j’apprécie. Or, quand on parle de lecture, on touche quand même à quelque chose de très personnel. Et finalement, on n’offre pas un livre comme un offrirait un autre genre de cadeau. Parfois, ça peut même s’avérer être une très mauvaise idée.

J’aime lire, donc j’aime offrir des livres

C’est un élan qui est naturel chez moi. Souvent je tombe sur un livre, et je me dis que ça plairait bien à telle personne de mon entourage. Comme je ne suis pas millionnaire, je n’achète pas tous ces livres. Des fois, je garde les titres dans un coin de ma tête en attendant une prochaine occasion cadeau. Mais le plus souvent, je n’offre pas ces livres. Pourquoi ? Parce qu’en fait, même si moi j’adore lire, ce n’est pas forcément le cas de tout le monde. Et même des gens qui lisent de temps à autres n’ont pas forcément envie qu’on leur offre des livres. C’est un cadeau piège : ça implique que les gens vont devoir le lire à un moment ou à un autre. Et quand vous leur demanderez, après coup, s’ils ont aimé le livre que vous leur avez offert, ils seront bien embarrassés !

Pour la lectrice que je suis, la saison des cadeaux a quelque chose de contre-intuitif. D’instinct, je voudrais offrir des livres à tout le monde autour de moi. Mais je lutte contre cet élan. Le but du cadeau, c’est de faire plaisir à l’autre, pas de se faire plaisir à soi-même. Il y a des personnes à qui j’offre des livres, parce que je sais qu’elles aiment vraiment beaucoup lire et que je suis certaine de mon coup. Mais à part ça, je fais l’impasse sur le cadeau livre.

Le cas de mon frère

Pendant des années, j’ai offert un livre à mon frère à Noël. Ce n’était que le cadeau secondaire. Et c’était presque devenu un jeu entre nous. Il s’agissait systématiquement de livres décalés. Une fois ce fut le Manuel du parfait gentleman. Une autre fois le Bro Code (un livre inspiré par la série How I Met Your Mother). Et une autre année, je lui ai offert le premier album des aventures de Francis Blaireau Farceur. Je crois que c’est le seul qu’il a vraiment lu (c’est une BD). Pour les autres, ça l’a fait marrer sur le coup. Mais en fait, il ne les a jamais ouvert par la suite.

Du cou, était-ce de bonnes idées cadeaux ? Non. Offrir un livre qui ne sera pas lu, c’est presque l’équivalent d’offrir un animal à quelqu’un qui finira par l’abandonner. A un gros détail près : ce n’est pas la personne qui ne lit pas le livre qui est en faute. C’est la personne qui l’a offert au départ. Dans le cas de mon frère, je n’ai absolument aucune envie de le culpabiliser pour ne pas avoir lu les livres offerts. C’est plutôt moi qui m’en veux d’avoir offert un cadeau finalement à côté de la plaque. En faisant un mauvais choix, je l’ai placé dans une situation délicate puisqu’en fait il n’aime pas lire. C’est déjà assez délicat de ne pas apprécier un cadeau qu’on vous offre sans avoir besoin de culpabiliser à ce sujet par-dessus le marché !

Pourquoi a-t-on envie d’offrir des livres ?

Je pense que, comme moi, la plupart des lectrices et des lecteurs ont envie de partager leur passion avec leur entourage. C’est probablement ce qui nous pousse à avoir envie d’offrir des livres. Peut-être qu’une faible part de lecteurs y voient le moyen de faire des cadeaux faciles sans se prendre la tête, mais franchement ce doit être une minorité. Surtout qu’en fait, bien choisir un livre à offrir est tout sauf facile !

Evidemment, c’est une belle idée de vouloir partager sa passion avec ses proches. Et on peut se dire que, tel un noble chevalier, on va sauver les âmes égarées des non-lecteurs en trouvant LE livre qui les rabibochera avec la lecture. Sauf que… justement ! Les non-lecteurs ne sont pas des âmes en perdition qui ont besoin qu’on les sauve ! C’est droit de ne pas lire. C’est tout à fait acceptable de ne pas aimer lire. En revanche, vouloir « forcer » les gens à lire, c’est une mauvaise idée.

En ce qui me concerne, ça m’a pris longtemps avant de regarder les choses en face. Je ne peux pas forcer tout le monde autour de moi à aimer lire. Et tant mieux, sinon on basculerait dans un régime dictatorial ! C’est peut-être rassurant de vouloir que les autres nous ressemblent davantage. Mais ce n’est pas leur rendre justice. Et en fait, je pense que nous avons le devoir de respecter le choix des autres de ne pas lire.

Cela étant dit, si vous avez vraiment des lectrices et des lecteurs dans votre entourage, ne vous privez pas de leur offrir des livres. Vous savez qu’ils seront contents !

22 réflexions sur “Est-ce une bonne idée d’offrir des livres à Noël ?

  1. Light And Smell dit :

    Très jolie réflexion…
    J’offre peu de livres car je pars du même principe que toi, on offre un cadeau pour faire plaisir à l’autre pas pour se faire plaisir.
    Et j’ai souri parce que depuis plusieurs années, j’offre en cadeau secondaire un livre à mon frère pour son anniversaire et Noël. Il lit peu ayant deux jeunes enfants, mais je sais que les livres que je lui offre seront lus avec plaisir (en général, des thrillers que j’ai moi-même aimés…).

    J’aime

    • Alivreouvert dit :

      Je vois que je ne suis pas la seule adepte du « cadeau petit plus » ! Dans le cas d’un lecteur occasionnel comme ton frère, ça doit être sympa d’avoir ce petit rendez-vous lecture dans l’année, et finalement lui offrir un livre c’est l’encourager à prendre du temps pour lui. Je trouve que c’est une belle attention.

      Aimé par 1 personne

      • Light And Smell dit :

        Tu as raison, ça lui donne l’occasion de prendre du temps pour lui ! Même chose pour ma belle-sœur qui finit en général par les lire ensuite. D’ailleurs, c’est également l’une des rares personnes à qui j’offre des livres, cette dernière étant une grande amatrice de BD…

        Aimé par 2 personnes

  2. Petite Plume dit :

    Je suis tout à fait d’accord avec toi ! J’offre rarement des livres car mon entourage lit peu, et même si j’ai envie de partager l’amour des livres, je sais pertinemment que ça ne fera pas autant plaisir à l’autre. En plus je trouve cela délicat car même pour un lecteur il y a un risque qu’elle n’aime pas le livre ou qu’elle l’ait déjà lu.

    Aimé par 1 personne

  3. Angélique dit :

    C’est une bonne question. Bon, je ne vais pas m’attarder sur Noël parce que je ne fais rien pour cette occasion.
    Par contre, j’offre des livres à découvrir. Dernièrement, tous ceux que j’aime ont reçu un livre d’écriture guidée (Mon jour d’après) et tous sont plongés dedans chaque matin.
    Les seules personnes auxquelles je n’offre pas de livre sont mes parents. Mon père était fan d’Astérix mais ses goûts ont changé et je n’ai pas vraiment suivi.
    Un livre est une découverte et le choix est large.
    Pour Noël, tu peux gagner les livres de Chloé Garcia sur mon blog 😉. Je ne lisais pas ce style avant de la rencontrer.
    Je viens de terminer son roman et sincèrement, c’est très bien écrit et cet univers est prenant.
    En fait, je me demande si je connais vraiment quelqu’un qui ne lit pas 😉
    Belle réflexion sur tu m’offres.
    Je te souhaite une excellente journée.

    Aimé par 1 personne

  4. topobiblioteca dit :

    Ah vaste question qui donne matière à réflexion ! Il est vrai qu’il faut savoir si le livre va être lu ou non parfois c’est plus simple d’offrir un beau livre à feuilleter ou une bd pour la rapidité de lecture. Mais cela dépend aussi des goûts de chacun et si la personne aime lire un peu ou pas du tout. Merci de cet article !

    J’aime

  5. Cecile dit :

    Personellement j’offre peu de livres, car comme tu le dis c’est personnzl. J’ai pas envie de viser à cotè. Et penser que mon cadeau sera mis de cotè, ça me fait mal au coeur. On en reçoit systèmatiquement de la part de nos famille et souvent , on arrive pas à rentrer dedanq. Avant de s’en sèparer on lui laisse au moins une annèe de rèpis mais sans succès, il finit à la ressourcerie pour faire des heureux. Aurais tu une idèe, pour influencer discrètement? J’ai bien essayè de laisser trainet mon livre dans le salon, ou de parler avec passion du dernier livre lu, mais en vain. Belle maman, se laisse influencer par les prix littèraires ou les algorythmes du Grand mèchant Am…

    Aimé par 1 personne

Vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s