Meilleurs ennemis, comédie romantique de Sally Thorne

Meilleurs ennemis est un livre qui se trouve dans ma Pile de Livres à Lire depuis sa parution, l’année dernière. Autant dire que je ne suis pas fière de moi, parce que ce pauvre roman a traîné sur une étagère, écrasé par d’autres livres, pendant quasiment un an avant que je l’ouvre enfin. D’autres végètent depuis plus longtemps que ça ! En l’achetant, j’avais très envie de le lire rapidement, et puis d’autres lectures se sont intercalées. Vous savez comment ça se passe ? Du coup, le livre a été relégué aux oubliettes pendant plusieurs mois. Et je me suis souvenue que je l’avais au moment de préparer ce mois thématique consacré à la comédie romantique. Après avoir écumé les romans de Sarah Morgan avec une passion proche de la monomanie, j’ai reporté mon trop-plein de curiosité sur Meilleurs Ennemis, le seul roman de Sally Thorne paru en France à ce jour. Mieux vaut tard que jamais, non ?

Du jour où ils se sont rencontrés, Lucy et Josh se sont détestés. Il faut dire que tout les opposent. Ils sont les assistants respectifs des deux co-fondateurs d’une maison d’édition (qui se détestent cordialement). Ils sont coincés dans le même bureau, l’un en face de l’autre. Ils ont des personnalités et des goûts totalement opposés. Bref, rien ne va, et la responsable des ressources humaines en a marre de devoir jouer les arbitres entre ces deux-la ! Mais l’inimitié réciproque prend une nouvelle dimension le jour où leurs patrons leur font une grande annonce : un nouveau poste de responsable va être créé, et ils peuvent tous les deux présenter leur candidature. Cette promotion est un rêve… qui pourrait se transformer en cauchemar. Car celui qui sera promu deviendra le patron de l’autre. De quoi motiver Lucy et Joshua… au point de faire monter les enchères. Car aucun de deux ne veut s’écraser devant l’autre : le gagnant aura donc la promotion, et le perdant démissionnera. Tant mieux, puisqu’ils se détestent ! Enfin, peut-être pas tant que ça en fait…

On dit toujours que la haine est proche de l’amour, et les romanciers ont déjà largement traité de ce sujet au fil des siècles. Jusqu’ici, rien de neuf sous le soleil. En revanche, utilise cette dynamique haine-amour dans un contexte professionnel, en jouant sur l’inégalité entre les hommes et les femmes, là ça devient intéressant.

Sally Thorne a eu une très bonne idée de départ avec ce roman. Meilleurs Ennemis repose sur un jeu des contrastes où tout fonctionne à la perfection : l’antagonisme des personnages, le contexte de compétition professionnelle, mais aussi l’attirance entre les deux, la curiosité obsessionnelle qu’ils éprouvent l’un pour l’autre, et évidemment les situations cocasses dans lesquelles ils se retrouvent régulièrement (qui aurait pensé que placer deux personnes qui se détestent sur un terrain de paintball pourrait s’avérer potentiellement dangereux ?!).

Pour le lecteur, c’est particulièrement drôle et savoureux de suivre les tribulations de ces deux collègues que tout oppose. Lucy est une fille futée, forte mais terriblement seule, qui refuse de se laisser marcher sur les pieds. Elle n’a pas froid aux yeux et elle est passée maître dans le fait d’exaspérer le très rigide Joshua. Qui de son côté ne se prive pas de la titiller et de la provoquer.

L’un des aspects les plus drôles et les plus originaux du roman tient d’ailleurs aux jeux auxquels ils se livrent régulièrement. Puisque les RH leur interdisent de se taper dessus ou de se hurler dessus dans les bureaux, ils contournent le problème grâce à des petits duels du quotidien : jeu du regard, jeu du miroir, jeu de la fausse gentillesse, la roue des chemises ( !)… C’est totalement délirant, hyper drôle, et à chaque fois ça renforce encore l’attrait de leur relation d’amour/haine.

J’ai adoré ce livre car il est vraiment bourré d’humour. Chacun des personnages et très intéressant, avec une personnalité riche et un peu délirante, même si c’est de manière différente. Sally Thorne dose parfaitement la romance dans cette histoire qui est, avant tout, une comédie très réussie. Et ça donnerait presque envie d’avoir un collègue de bureau aussi horrible que l’irrésistible Joshua !

Vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s