Ma sélection pour la rentrée littéraire 2017

Voilà nous y sommes : la rentrée littéraire pointe le bout de son nez et avec 581 romans sur la ligne de départ, il va falloir, comme chaque année, par mal d’organisation afin de ne pas se perdre dans les rayons des librairies ! J’ai pris le temps de surfer sur les sites des différentes maisons d’édition tout en continuant à profiter du soleil estival, et je vous propose aujourd’hui de découvrir ma petite sélection. Une shortlist qui est déjà assez longue mais qui vous permettra de faire un premier tri dans les très nombreuses parutions du moment. J’aurais l’occasion de vous reparler plus en détails de plusieurs livres lors de mes chroniques, mais en attendant je vous laisse découvrir des romans qui donnent envie de lire, de voyager, de rêver, de s’interroger sur notre monde, sur nous-mêmes… bref, de bons livres !

C’est le coeur qui lâche en dernier, de Margaret Atwood

« Stan et Charmaine ont été touchés de plein fouet par la crise économique qui consume les États-Unis. Tous deux survivent grâce aux maigres pourboires que gagne Charmaine dans un bar sordide et se voient contraints de loger dans leur voiture… Aussi, lorsqu’ils découvrent à la télévision une publicité pour une ville qui leur promet un toit au-dessus de leurs têtes, ils signent sans réfléchir : ils n’ont plus rien à perdre. À Consilience, chacun a un travail, avec la satisfaction d’oeuvrer pour la communauté, et une maison. Un mois sur deux. Le reste du temps, les habitants le passent en prison… où ils sont également logés et nourris ! Le bonheur. Mais le système veut que pendant leur absence, un autre couple s’installe chez eux avant d’être incarcéré à son tour. Et Stan tombe bientôt sur un mot qui va le rendre fou de désir pour celle qui se glisse entre ses draps quand lui n’y est pas :  » Je suis affamée de toi.  »

Les sables de l’Amargosa, de Claire Vaye Watkins

« Une terrible sécheresse a fait de la Californie un paysage d’apocalypse. Fuyant Central Valley devenue stérile, les habitants ont déserté les lieux. Seuls quelques résistants marginaux sont restés, prisonniers de frontières désormais fermées, menacés par l’avancée d’une immense dune de sable mouvante qui broie tout sur son passage. Parmi eux, Luz, ancien mannequin, et Ray, déserteur  » d’une guerre de toujours « , ont trouvé refuge dans la maison abandonnée d’une starlette de Los Angeles. Jusqu’à cette étincelle : le regard gris-bleu d’une fillette qui réveille en eux le désir d’un avenir meilleur. Emmenant l’enfant, ils prennent la direction de l’Est où, selon une rumeur persistante, un sourcier visionnaire aurait fondé avec ses disciples une intrigante colonie. »

Zero K, de Don DeLillo

« Choisir de mourir pour prendre la mort de vitesse, décider de se transformer en créature-éprouvette dans l’attente de jours meilleurs afin de revenir au monde en être augmenté : telle est l’offre d’un centre de recherches secret auquel son principal actionnaire, le milliardaire Ross Lockhart, décide de faire appel. Sa seconde épouse vient d’être diagnostiquée avec une maladie uncurable et le sexagénaire veut tout faire pour la sauver… quitte à programmer lui-même la fin de sa vie. »

A noter que Don DeLillo n’avait pas publié de nouveau roman depuis déjà plusieurs années et que les fans attendaient donc son retour en librairie avec impatience.

La maison des Turner, d’Angela Flournoy

« Cela fait plus de cinquante ans que la famille Turner habite Yarrow Street, rue paisible d’un quartier pauvre de Detroit. La maison a vu la naissance des treize enfants et d’une foule de petits-enfants, mais aussi la déchéance de la ville et la mort du père. Quand Viola, la matriarche, tombe malade, les enfants Turner reviennent pour décider du sort de la maison qui n’a désormais plus aucune valeur, la crise des subprimes étant passée par là. Garder la maison pour ne pas oublier le passé ou la vendre et aller de l’avant ? Face à ce choix, tous les Turner, de Cha-Cha, le grand frère et désormais chef de famille, à Lelah, la petite dernière, se réunissent. Et s’il fallait chercher dans les secrets et la mythologie familiale pour trouver la clef de l’avenir des Turner et de leur maison ? »

Underground Railroad, de Colson Whitehead

« Cora, seize ans, est esclave sur une plantation de coton dans la Géorgie d’avant la guerre de Sécession. Abandonnée par sa mère lorsqu’elle était enfant, elle survit tant bien que mal à la violence de sa condition. Lorsque Caesar, un esclave récemment arrivé de Virginie, lui propose de s’enfuir, elle accepte et tente, au péril de sa vie, de gagner avec lui les Etats libres du Nord. De la Caroline du Sud à l’Indiana en passant par le Tennessee, Cora va vivre une incroyable odyssée. Traquée comme une bête par un impitoyable chasseur d’esclaves qui l’oblige à fuir, sans cesse, le  » misérable coeur palpitant  » des villes, elle fera tout pour conquérir sa liberté. »

Juste pour info : Underground railroad s’annonce comme LE livre incontournable de cette rentrée littéraire !

Je m’appelle Lucy Barton, d’Elizabeth Strout

« Hospitalisée à la suite d’une opération, Lucy Barton reçoit la visite impromptue de sa mère, avec laquelle elle avait perdu tout contact. Tandis que celle-ci se perd en commérages, convoquant les fantômes du passé, Lucy se trouve plongée dans les souvenirs de son enfance dans une petite ville de l’Illinois – la pauvreté extrême, honteuse, la rudesse de son père, et finalement son départ pour New York, qui l’a définitivement isolée des siens. Peu à peu, Lucy est amenée à évoquer son propre mariage, ses deux filles, et ses débuts de romancière dans le New York des années 1980. Une vie entière se déploie à travers le récit lucide et pétri d’humanité de Lucy, tout en éclairant la relation entre une mère et sa fille, faite d’incompréhension, d’incommunicabilité, mais aussi d’une entente profonde. »

Voilà pour ma shortlist personnelle de cette rentrée littéraire 2017. Je vous laisse faire votre tri et commencer vos lecture. Avez-vous déjà lu certains de ces ouvrages ? Quels sont les livres qui vous font envie ?

Publicités
Cet article a été publié dans Les Parutions. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour Ma sélection pour la rentrée littéraire 2017

  1. Underground Railroad me tente énormément aussi !

    J'aime

  2. WordsAndPeace dit :

    stp, pourquoi en tête les images de Kong et de La serpe, mais tu n’en parles pas?

    J'aime

    • Alivreouvert dit :

      Bien vu ! Ils étaient dans ma liste de départ et finalement je ne les ai pas mis car je n’aurais pas le temps de tout lire et je ne voulais pas non plus vous mettre une sélection trop large. Néanmoins ils ont vraiment l’air intéressants donc si tu les lis, ça m’intéresserais beaucoup d’avoir ton retour.

      J'aime

Vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s