Sidney Chambers et l’ombre de la mort, histoires policières de James Runcie

Sidney-ChambersÔ joie ! Les lecteurs français, depuis ce beau mois béni de février, peuvent enfin profiter d’une traduction de l’œuvre de James Runcie. Le romancier britannique aura mis du temps avant de trouver sa place dans le catalogue d’un éditeur français, et c’est finalement Actes Sud, avec sa belle collection Actes Noirs, qui a remporté le pompon ! Pour ma part, c’est grâce à la formidable Natacha (de l’excellent blog Marmelade de livres) que j’ai connu ce livre. Elle l’avait lu en anglais et l’avait chroniqué, partageant son enthousiasme pour ces histoires policières, ce qui avait suscité ma curiosité. Entre temps, le livre a été adapté pour la télévision anglaise en série, Grantchester, qui a même été diffusée en France. Avec tout ça, il était inévitable que je finisse par lire ce premier tome sobrement intitulé : Sidney Chambers et l’ombre de la mort.

Sidney Chambers est un jeune homme tout ce qu’il y a de plus ordinaire : charmant, généreux, aimant passer du temps avec ses amis au pub, amateur de musique jazz et de rugby, pas forcément doué avec les jeunes filles, encore moins doué avec les chiens… Ah oui, et il est prêtre aussi. Mais en ce début des années 1950, ce n’est pas une tare, et on peut très bien trouver un équilibre entre sa vie personnelle et son sacerdoce. Enfin, c’est ce que Sidney pensait avant d’être approchée par une femme lors de l’enterrement de l’associé de son mari. Contrairement à ce que tout le monde pense, Pamela est certaine que l’homme ne s’est pas donné la mort. Et elle a un bon argument : cet homme était son amant, et quelques jours après ils devaient s’enfuir ensemble. Sidney se dit alors que la confession n’a pas toujours du bon. Car pour aider cette femme à faire éclater la vérité, il n’a d’autre choix que de mener lui-même l’enquête vu que la police est persuadée d’avoir résolu l’affaire. A partir de cette première enquête, le chanoine Chambers va passer de plus en plus de temps à jouer les Sherlock Holmes. Car la vie dans les petites paroisses anglaises n’est pas de tout repos !

Je ne sais pas si c’est une réalité, mais à force de lire les auteurs de romans policiers anglais, j’en viens à me dire que les petits villages anglais regorgent tous de criminels très dangereux ! En tout cas, c’est un peu la morale de ces histoires ! Mis à part cette prise de conscience inquiétante, la lecture de ce livre a été pour moi un immense bonheur. Après avoir vu la série, j’avais presque peut d’être déçue, mais pas du tout : j’ai accroché dès les premières pages. Sidney Chambers est un personnage très attachant qu’on a immédiatement l’impression de connaître depuis toujours. On le suit avec plaisir dans ses aventures policières… et religieuses.

L’idée même d’avoir choisi un prêtre pour jouer les enquêteurs n’est pas du tout une nouveauté. Tout comme l’enquêteur, le prêtre doit avoir certaines qualités d’observation et d’écoute ; c’est aussi un érudit à qui on ouvre facilement la porte pour le laisser pénétrer partout où il veut. Des qualités essentielles pour démêler les fils d’une enquête. Mais jusqu’à présent, il me semble que tous les prêtres enquêteurs venaient du moyen-âge ou une autre période temporelle très éloignée. Ici, la grande originalité, c’est de prendre un pasteur des années 1950 qui n’a rien d’austère : il va au pub, sort dans les boîtes de jazz… bref il est moderne, ce qui fait de lui un personnage plus proche du lecteur, plus chaleureux.

Le livre en lui-même ne présente pas qu’une seule intrigue. A ma grande surprise, il ne s’agit pas d’un roman mais d’un recueil de nouvelles. Et je dois avouer que cette surprise a été très agréable : il y avait plus d’histoires policières à résoudre ! Chaque nouvelle se construit autour d’un mystère, ce qui fait que la lecture est très rapide et très agréable car on va à l’essentiel. Au fil des nouvelles, l’auteur construit son univers avec les différents lieux de la paroisse de Grantchester, et surtout avec les personnages secondaires qui vont et viennent au gré des enquêtes. Tout ce petit monde se met en place sous nos yeux et on a forcément envie d’y passer le plus de temps possible.

J’ai adoré ces histoires qui sont toutes excellentes. Elles font entrer sur scène un personnage d’enquêteur atypique et charmant qu’on a envie de revoir dans d’autres histoires. Le cadre des années 1950, avec les souvenirs encore vivaces de la dernière guerre, donnent un côté rétro aux histoires qui est très agréable, et l’écriture très fluide est à la fois efficace et plaisante (seul bémol pour cette édition française : ça manque de traductions pour les quelques phrases allemandes qu’on trouve dans le texte). En tant que grande fan de romans policiers, je me suis tout de suite sentie chez moi dans ces histoires. Sidney Chambers est un personnage que j’ai déjà hâte de retrouver. Et ça tombe bien car James Runcie a déjà publié d’autres livres en Angleterre. J’espère donc qu’Actes Sud les proposera bientôt en France. Si vous aimez les romans policiers, et particulièrement les romans policiers anglais, n’hésitez pas à lire celui-ci : vous ne serez pas déçus !

P.S : je signale à toutes fins utiles que la couverture correspond à la charte de la collection Actes Noirs. Pour le coup, je ne la trouve pas du tout en cohérence avec le style du livre. Elle pourrait laisser croire qu’on va se retrouver avec un thriller nordique, mais je vous assure que ce n’est pas le cas. N’ayez pas peur !

Publicités
Cet article a été publié dans Roman policier. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour Sidney Chambers et l’ombre de la mort, histoires policières de James Runcie

  1. juneandcie dit :

    Je ne connais pas du tout mais je vais m’empresser d’aller à sa découverte !
    Et peut-être qu’une partie des anglais dans les petits villages sont de dangereux psychopathes ! La faute à la pluie, la brume et l’excès de thé ?

    J'aime

  2. Natacha dit :

    Ah je suis ravie de voir qu’il t’a plu ! Un immense coup de coeur, il me tarde de lire le quatrième tome (je l’attends en paperback).

    Aimé par 1 personne

Vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s