Inaccessible, roman de Jessica Brody

InaccessibleQuand le roman de Jessica Brody, Inaccessible, est sorti en librairie… je suis passée complètement à côté sans le remarquer ! Honte sur moi. Mais bon, il y a tellement de livres qui sortent tous les mois, que même moi je peux avoir des faiblesses et manquer une perle rare. Fort heureusement, je ne passerais pas la nouvelle année avec cette erreur à mon tableau de chasse. Car en apprenant que le deuxième tome de la trilogie allait paraître début 2016 en France, l’occasion m’a été donnée de réparer mon erreur et d’enfin lire le premier roman. Ma dernière chronique de l’année est donc consacrée à ce roman young adult. Et c’est la preuve qu’un lecteur aguerri peut toujours compter sur les intuitions du hasard pour apporter un peu de surprise dans sa liste de lecture…

La jeune fille qui s’éveille à l’hôpital est désorientée, et pour cause : elle ne sait plus qui elle est. Amnésique, apeurée, elle sait seulement qu’elle est la seule survivante d’un crash d’avion. De quoi faire d’elle un individu à part. Mais quand un garçon d’à peu près son âge débarque pour tenter de la convaincre de fuir avec lui, elle comprend que quelque chose ne tourne pas rond. « Violette », comme on l’appelle bientôt, ne se souvient de rien, et pourtant elle fait preuve d’aptitudes surprenantes : son sens de l’observation aiguisé, ses capacités intellectuelles, sa force et son endurance… sans compter sa très grande beauté. Comment expliquer autant de qualités réunis en un seul être ? Alors que le jeune revient dans sa vie, il lui révèle qu’elle est en danger : une entreprise en a après elle et veut à tout prix la récupérer car elle leur appartient…

Comme toujours dans les romans à suspens, c’est difficile de résumer l’intrigue sans trop en dévoiler ! Je vais commencer par spécifier que ce roman s’adresse à la catégorie Young Adult (il est d’ailleurs publié dans cette collection du Diable Vauvert). Pourtant, je pense que des lecteurs plus âgés pourront très bien s’intéresser à l’histoire de Séra (spoiler, il s’agit de son véritable nom, mais ça reste anecdotique) car les ressorts narratifs sont bien trouvés et l’histoire est plaisante malgré quelques éléments que je qualifierais de « facilités ».

Tout d’abord, l’histoire de cette jeune fille est passionnante car elle est racontée à la première personne. Et puisqu’on part d’un personnage amnésique, on découvre les choses en même temps qu’elle. Dans les premières pages, j’ai trouvé le procédé un peu ennuyeux, je trouvais que ça n’avançais pas assez vite. Mais en fait, Jessica Brody a l’intelligence de donner des indices dès le tout début de son histoire, et on comprend mieux après pourquoi le début était important.

Au fur et à mesure que les choses se mettent en place, on commence à comprendre que le livre n’est pas un roman policier mais plutôt un roman d’anticipation. L’histoire se déroule dans notre monde, mais dans un futur relativement proche où la technologie a déjà pas mal évoluée. Du coup, les révélations successives changent le climat général de l’histoire, son atmosphère, et le lecteur plonge de plus en plus dans l’histoire de Séra, qui devient de plus en plus fascinante.

Les ressorts de l’intrigue sont bien travaillés, et on est vraiment surpris pas plusieurs des révélations que l’on découvre pendant la lecture. Et si je n’ai pas accroché à l’histoire d’amour (qui à mon avis est placée là pour séduire un public un peu plus jeune), il faut reconnaître que le personnage principal de la jeune fille est attachant et on la suit avec plaisir. Le déroulement en lui-même est intéressant, et même si l’écriture n’est pas d’un niveau très soutenu, elle est efficace et énergique. Bref, on ne s’ennuie pas en lisant ce livre, ce qui est déjà un point très positif ! Le résumé de la quatrième de couverture évoquait plusieurs références, dont Inception et La Mémoire dans la peau. Sans être aussi ambitieux qu’Inception, il faut reconnaître que ce roman joue dans la même catégorie que La Mémoire dans la peau. Il tisse une toile dans laquelle l’intrigue se déploie avec efficacité, ce qui laisse présager de bonnes choses pour la suite puisqu’il s’agit d’une trilogie.

Le seul bémol que je mettrais concerne deux points : l’intrigue amoureuse que je trouve surfaite (comme je l’ai dit plus haut) ; et le fait que certaines scènes soient parfois un peu convenues dans leur déroulement. Mais dans les deux cas, je pense que c’est à mettre sur le compte de la catégorie du livre. Il s’agit d’un roman Young Adult, donc on ne peut pas s’attendre à trouver la même chose que dans un « vrai » roman de science fiction. Quoiqu’il en soit, ce roman s’est avéré intéressant. Il fera certainement plaisir à un ado si vous en avez un autour de vous. Et sinon, vous pouvez toujours le lire vous-même car comme beaucoup de Young Adult, ce roman de Jessica Brody peut facilement s’émanciper de sa tranche d’âge pour faire le bonheur de lecteurs plus âgés… pardon, plus grands !

Publicités
Cet article a été publié dans Jeunesse & Young Adult. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Inaccessible, roman de Jessica Brody

  1. Bon, eh bien figure-toi que j’étais moi aussi passée à côté de ce livre. Je vais m’y intéresser de plus près 🙂

    J'aime

Vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s