Interview de Natacha, fondatrice du blog Marmelade de livres

MarmeladeBonjour à tous ! Pour finir ce mois de mars en beauté, je vous propose aujourd’hui une belle rencontre avec une passionnée de littérature : Natacha, la bloggeuse qui se cache derrière Marmelade de livres. Sur les étagères de sa bibliothèque, vous trouverez des grands classiques de la littérature mondiale, des romans féminins, des romans policiers, du young adult… et beaucoup de livres de Francis Scott Fitzgerald ! Le plaisir de la lecture n’a pas de frontière de genre, et les pages du blog Marmelade de livres regorgent de pépites livresques à découvrir. J’ai eu la chance de rencontrer Natacha « en vrai » grâce à un déjeuner organisé par les éditions Charleston il y a quelques temps. Et tout naturellement, j’ai eu envie de vous faire découvrir ce bel univers littéraire, porté par l’enthousiasme d’une lectrice pétillante qui cultive le plaisir de partager ses découvertes.

Pour commencer, peux-tu nous parler un peu de toi : qui es-tu ? qu’est-ce que tu fais dans la vie ?

Je m’appelle Natacha, mais j’utilise souvent tachas (mon surnom et la première lettre de mon nom de famille) sur le net. J’ai 26 ans et je viens de Lorraine, plus particulièrement près de Metz en Moselle. J’ai fait des études d’histoire et d’histoire de l’art moderne à Nancy et Dijon. Je suis guide dans un château du XVIIIe siècle de ma région depuis peu et je prépare les concours de la Culture en ayant l’objectif final d’être attaché de conservation dans un musée ou Versailles idéalement.

Quand et comment as-tu commencé à te passionner pour les livres ? Ta sœur aussi est une fan de littérature, est-ce que c’est de famille ?

Ma passion pour les livres, a commencé au primaire. J’avais hâte de m’enfuir de la classe pour emprunter les romans qui semblaient mystérieux. Je voulais aussi écrire un recueil de poèmes ! Evidemment pour écrire, je m’inspirais des livres que j’empruntais et je pense avoir eu le déclic en lisant les poèmes de Paul Verlaine. Ma passion a grandi en même temps que ma volonté d’être aventurier ! Pour un être bon aventurier, il faut lire ! Je me voyais écrire mes aventures.

Oui, la lecture est un gène dans ma famille. Mes soeurs (nous sommes quatre comme Les quatre filles du Dr March) sont des folles de lectures. Mes parents lisent moins, mais on tient cette passion de notre grand-père Stanislas : fanatique de Tolstoi, qui s’enfermait des heures dans son bureau pour lire. Mon prénom est d’ailleurs le même que l’héroïne de Guerre et Paix ! Un signe ? Non ? J’ai d’ailleurs hérité de lui cette passion pour les vieux livres. Je lis de tous les genres, du Young Adult comme du Classique, mais j’ai pour ce dernier une affection particulière.

Peux-tu nous dire quand tu as créé ton blog Marmelade de livres ? Qu’est-ce qui t’a motivé ? Et comment as-tu trouvé ce nom hyper original ?

J’ai créé Marmelade de livres en 2010. Mon blog fête ses 5 ans à la fin du mois. Tout a commencé par une volonté de chercher de nouvelles lectures. J’avais envie d’avoir des coups de coeur. Je suis tombée par hasard sur un blog et en lisant les critiques, j’ai été intriguée. J’ai vu que cette personne était membre de livraddict. Je me suis inscrite sur ce forum et à force de parler lecture j’ai eu envie de publier mes avis. L’aventure a commencé. En fait, j’ai une expérience des blogs, il y a quelques années j’avais créé Marmelade de séries, un blog sur skyrock qui parlait des séries que j’aimais regarder. J’adore le mot Marmelade. Je voulais le garder et j’ai trouvé que Marmelade de livres sonnait bien et m’était agréable à l’oreille. Peu de temps après, j’ai lu que Marmelade venait de Madame est malade (en rapport avec un sirop créé pour Marie-Antoinette). Même si cette information n’a jamais été vérifiée, l’anecdote et ma passion pour le XVIIIe siècle m’a assez amusé. Madame est malade de livres ! Plutôt vraie dans mon cas !

Ce que j’aime beaucoup dans ton blog, c’est que tu traite d’un peu tous les genres : tu peux aussi bien nous parler de grands classiques que de chick lit, de policier ou de young adult. Comment choisis-tu les livres que tu lis ?

Un de mes objectifs de lectrice est de lire les classiques. Aujourd’hui avec tous les genres, on a tendance à oublier que Voltaire, Maupassant sont modernes pour leur époque et je me fixe comme challenge de découvrir ce patrimoine littéraire. Sinon, j’avoue que je fonctionne au coup de coeur pour la couverture, au titre qui m’intrigue ou alors aux conseils. Je suis très curieuse et je suis persuadée que chaque genre a sa place dans la littérature. J’évite de me faire influencer par l’effet marketing, même si j’en lis beaucoup car ma curiosité s’applique aussi aux romans à la mode. Mais je lis aussi des auteurs méconnus pour pouvoir partager ma découverte : qu’elle soit bonne ou mauvaise. Je choisi à l’instinct.

Tu es une grande fan de Fitzgerald. Comment est venue ta passion pour cet auteur ? Qu’est-ce qui te plait le plus dans ses livres ?

Ma passion pour cet auteur est venue par une coïncidence. Le film Benjamin Button venait de sortir au cinéma et j’ai acheté le folio à 2 euros de la nouvelle de Fitzgerald dont l’histoire était tirée. J’ai adoré cette histoire et je l’ai trouvé très originale, comme un conte moderne. Peu de temps après, j’ai lu Alabama Song de Gilles Leroy : un véritable coup de coeur pour cette histoire ! Quand j’ai su que l’auteur s’était inspiré d’une histoire vraie, à savoir la vie de Zelda Fitzgerald, j’ai été subjuguée ! Je voulais tout connaitre de cette femme et je me suis rendue compte à cette occasion que la jeune femme était l’épouse d’un auteur américain : Scott Fitzgerald ! Celui-là même dont je venais de lire la fabuleuse nouvelle. Pendant des jours, j’ai épluché les sites internet, parcouru les librairies à la recherche de livres ou romans sur ou par Scott et Zelda. Ma passion est née. Ce qui me plait dans les oeuvres de Fitzgerald c’est cette vérité, cette lucidité. Fitzgerald n’embellit pas la vie, il est très moderne pour son époque et quand on lit Gatsby ou L’envers du Paradis, on se rend compte que les mentalités n’ont presque pas changé aujourd’hui même si quasiment un siècle nous sépare. Quand on lit Fitzgerald on découvre son époque et j’ai l’impression à chaque fois que l’auteur me précipite dans une vérité de la société. Tout est dramatique, tout est vrai : l’amour, le désespoir, le questionnement.

Quel livre de cet auteur recommanderais-tu à quelqu’un qui ne l’a jamais lu ?

Sans hésitation, je recommande deux livres. Son premier : L’envers du Paradis, Scott n’avait que 24 ans à sa sortie. Il est hallucinant de voir toute la maturité de sa plume et puis l’histoire plonge le lecteur dans le milieu universitaire à l’aube de la première guerre mondiale. Remarquable. Enfin, je conseille toujours son dernier : Le dernier Nabab, Fitzgerald était presque tombé dans l’oubli, oublié par ses pairs. Quand on lit ce roman inachevé (malheureusement Scott est mort avant de l’avoir fini), on sent que l’auteur y met ses tripes et ses dernières forces. Un chef d’oeuvre.

Cette année tu fais partie des lectrices Charleston, c’est une belle aventure. Peux-tu nous en dire plus et nous expliquer le principe ?

Oui, je suis heureuse et privilégiée d’être une lectrice Charleston. C’est vraiment une expérience unique et humaine à vivre au moins une fois dans sa vie de lecteur. Avant chaque parution, Elise (responsable communication mais aussi des lectrices) nous envoie le roman que l’on doit lire et une fiche à remplir. On nous demande notre avis sur les couvertures, des questions pour les auteurs. On est libre dans nos choix : d’aimer ou non .

Un véritable échange est mis en place et l’équipe n’hésite pas à nous faire participer pour un avis sur un titre ou encore nous invite à des événements autour de leurs sorties. Quand on est lectrice Charleston, on est des participants et des spectateurs d’une maison d’éditions qui chouchoute son lectorat ! Vraiment, à chaque rencontre, je pars à regret car l’équipe de la maison d’édition sont des passionnées et cet amour des livres est communicatif.

L’aventure avance très et trop rapidement ! J’ai découvert de nouveaux auteurs et c’est notamment, ça qui me séduit chez Charleston. Mettre en avant de nouveaux auteurs, de nouvelles plumes. Grâce à eux, j’ai découvert Susanna Kearsley et son roman Une mer en hiver qui sera publié normalement en juin ! Une parution à suivre.

Et enfin : quel a été ton dernier livre coup de cœur ?

Mon dernier coup de coeur est Guerre et Paix de Leon Tolstoi. Une fois terminé, on est épuisé, à bout de souffle mais je n’avais qu’une envie : le relire. Sinon, dernièrement la plume et poésie de Benjamin Alire Saenz m’a conquis avec Aristotle and Dante discover the secrets of the Universe : un petit bijou que je conseille vivement.

Je remercie chaleureusement Natacha d’avoir répondu à mes questions et de nous avoir fait partager sa passion pour les belles lectures. Si vous avez envie d’en savoir plus sur ses trouvailles littéraires, n’hésitez pas à aller faire un tour sur son blog Marmelade de livres. Je vous souhaite une très bonne lecture à tous !

Publicités
Cet article a été publié dans Interviews. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour Interview de Natacha, fondatrice du blog Marmelade de livres

  1. Merci pour cette interview qui renforce encore l’idée que les lectrices et lecteurs forment une grande et indestructible famille où amours et haines (pour des bouquins) peuvent se côtoyer très justement sans provoquer d’autres guerres que celles de bons et louables échanges. Il y a pire comme relations humaines, non ?

    J'aime

  2. C’était une interview très intéressante à lire. C’est chouette de découvrir un portrait de lectrice Charleston, qui plus est. 🙂

    J'aime

Vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s