Un Mariage (un peu trop) mortel, comĂ©die de Jesse Sutanto đŸ˜‚đŸ”Ș

Au moment de sa parution aux Etats-Unis, j’ai beaucoup entendu parler du roman de Jesse Sutanto : Un Mariage (un peu trop) mortel. Mais j’avoue que j’Ă©tais un peu perdue. Était-ce une comĂ©die romantique ? Une comĂ©die policiĂšre ? Une comĂ©die familiale ? D’habitude, je ne fais pas forcĂ©ment attention au genre littĂ©raire auquel appartient un livre. Mais Ă  force de mĂ©langer trop d’Ă©lĂ©ments, certains livres risquent de se perdre. Ayant peut de me retrouver avec une espĂšce de gloubi-boulga littĂ©raire, j’ai donc fait l’impasse. Jusqu’Ă  la rĂ©cente parution française du livre. Et lĂ  je me suis dit que c’Ă©tait trop bĂȘte de ne pas prendre un risque en lisant ce livre. Je me suis donc lancĂ©e dans ce qui s’est avĂ©rĂ© ĂȘtre un des livres les plus dĂ©lirants et les plus rĂ©ussis que j’ai lu depuis longtemps. J’ai adorĂ©, mais encore maintenant je serai bien en peine de vous dire Ă  quel genre d’histoire ce roman appartient !

Mon résumé du livre

Mariage-MortelAprĂšs ses Ă©tudes Ă  l’universitĂ©, Meddy, qui avait pourtant de grands rĂȘves, s’est rĂ©signĂ©e Ă  rejoindre l’entreprise familiale. Elle vit encore chez sa mĂšre, entourĂ©e par l’affection Ă©touffante de cette derniĂšre et de trois tantes pour le moins hautes en couleurs. Au sein du business familial d’organisation de mariages, Meddy s’occupe des photos. Une situation ironique pour la jeune femme qui a laissĂ© filer son seul amour Ă  l’universitĂ©, et qui ne sort plus jamais maintenant. Pour lui changer les idĂ©es, sa mĂšre dĂ©cide de l’inscrire sans la prĂ©venir sur un site de rencontres en ligne en se faisant passer pour elle. Et voilĂ  Meddy obligĂ©e d’aller Ă  un rendez-vous avec un inconnu. Un rendez-vous qui tourne tellement mal que Meddy tue accidentellement le soupirant importun ! Mais que faire ? En cas de coup dur, on peut toujours compter sur la famille. La mĂšre et les tantes dĂ©cident de prendre les choses en main pour se dĂ©barrasser du corps. Mais il faut aussi s’occuper du grand mariage qui a lieu le lendemain ! MalgrĂ© les meilleures intentions du monde, rien ne va se passer comme prĂ©vu avec le cadavre. Et l’organisation du mariage risque d’ĂȘtre compromise par de nombreuses pĂ©ripĂ©ties que ni les tantes ni Meddy n’avaient vu venir : un cambriolage, des garçons d’honneur en Ă©tat d’Ă©briĂ©tĂ©, une tempĂȘte tropicale en approche… Et pire que tout : voilĂ  que l’ancien amour de Meddy refait surface !

Mon avis sur Un Mariage (un peu trop) mortel

Quel dommage que je n’ai pas lu ce livre avant ! Il est tellement excellent que ça semble fou d’avoir eu des doutes ! Comme quoi, il faut parfois accepter de se lancer, quitte Ă  prendre le risque d’ĂȘtre déçue, car ce n’est que comme ça qu’on peut vraiment faire des dĂ©couvertes sensationnelles.

Le dĂ©but du livre m’a pris un peu au dĂ©pourvu tant il semblait normal. Je sais : c’est pour le moins ironique ! Quand on fait connaissance avec Meddy, ce qui frappe c’est la normalitĂ© de cette jeune femme qui cherche sa voie, sans vraiment oser le dire. Elle est tiraillĂ©e entre ce qu’elle veut faire de sa vie, et son devoir de loyautĂ© envers sa famille.

S’ajoute Ă  ça le fait que les personnages de la mĂšre et des tantes ne sont pas sensĂ©es bien parler l’anglais car elles ont Ă©migrĂ© depuis la Chine, en passant par l’IndonĂ©sie. Leurs dialogues sont volontairement mal Ă©crits, avec une grammaire approximative. Et des mots en mandarin et en cantonnais se glissent rĂ©guliĂšrement dans les dialogues. Heureusement, ça ne freine pas la lecture. Au contraire : comme Meddy elle-mĂȘme parle mal ces langues, ça devient un ressort comique car elle comprend presque toujours de travers ce que les tantes disent. Mais au dĂ©but, ça peut dĂ©stabiliser une lectrice comme moi qui ne connait rien aux langues orientales !

AprĂšs un dĂ©but un peu lent avec les tantes et le rendez-vous en lui-mĂȘme, les choses accĂ©lĂšrent Ă  partir du meurtre… enfin, de l’accident ! Et c’est lĂ  vraiment que le roman dĂ©colle pour de bon. DĂšs le lendemain de cette mort accidentelle, l’organisation du mariage se tĂ©lescope avec les tentatives familiales pour se dĂ©barrasser du corps. Et rien ne se passe comme prĂ©vu. Jesse Sutanto prend un plaisir quasi sadique Ă  plonger ses personnages dans les pires situations avec un cadavre sur les bras. Chaque fois que je pensais que ça ne pouvais pas ĂȘtre pire, une nouvelle pĂ©ripĂ©tie venait empirer la situation.

Au beau milieu de toutes ces aventures, la mĂšre et les tantes de Meddy sont une source intarissable d’humour. Elles ont une maniĂšre assez incongrue de gĂ©rer les choses. Ces respectables dames un peu ĂągĂ©es trouvent parfaitement normal d’aider leur fille et niĂšce. Et pour elle, la loyautĂ© n’a aucune limitĂ©. Evidemment, ce n’est pas parce qu’on essaye de disposer d’un corps qu’il faut en oublier les bonnes maniĂšres, comme prendre le thĂ©, Ă©viter les mots vulgaires, et mĂȘme faire sa sĂ©ance quotidienne de Tai Chi pour diminuer le stress !

Cette histoire de mort accidentelle et de mariage serait dĂ©jĂ  suffisante Ă  faire d’Un Mariage (un peu trop) mortel un bon livre. Mais ce qui le fait vraiment basculer dans la catĂ©gorie des romans excellents, c’est que Jesse Sutanto ajoute encore un fil Ă  son intrigue avec la vie amoureuse de Meddy. Elle retrouve de façon inopinĂ©e son ancien amoureux, Nathan. Un personnage masculin au charme ravageur. On a envie qu’ils aient une seconde chance. Mais comment flirter avec un homme qu’on n’a jamais cessĂ© d’aimer quand on planque un cadavre dans sa chambre d’hĂŽtel et qu’on est sans cesse dĂ©ranger par son envahissante famille ?!

Heureusement pour elle, et pour nous autres lectrices, Meddy a de la ressource. J’ai adorĂ© que Jesse Sutanto fasse d’elle un personnage qui se dĂ©couvre plus de courage qu’elle ne pensait avoir. Une jeune femme qui fait face Ă  la situation avec intelligence et dĂ©termination. Et, mĂȘme s’il lui arrive de commettre des gaffes, elle est bien dĂ©terminĂ©e Ă  tout arranger. J’ai beaucoup aimĂ© cet aspect optimiste et enthousiaste. A elle seule, Meddy insuffle une Ă©nergie communicative Ă  cette histoire dĂ©jantĂ©e et jubilatoire.

Un Mariage (un peu trop) mortel : une idée lecture pour qui ?

N’importe quelle personne qui a un minimum de sens de l’humour va forcĂ©ment adorer ce livre. Personnellement j’ai Ă©normĂ©ment ri en lisant ce roman. Jesse Sutanto rĂ©ussi un dĂ©fi colossal : offrir une histoire originale, avec un suspens presque insoutenable, des intrigues secondaires palpitantes, des personnages fabuleux… Et en plus, elle aborde de maniĂšre touchante la question de l’hĂ©ritage culturel sino-amĂ©ricain. C’est un aspect de l’histoire que j’ai trouvĂ© mouvant. Et la romanciĂšre elle-mĂȘme explique sa dĂ©marche Ă  la fin du livre. Elle voulait Ă©voquer les liens forts qui unissent les membres des familles Ă©migrĂ©es. Des gens qui ont tout quittĂ© pour offrir le meilleur Ă  leurs enfants. Et comment les enfants se sentent parfois Ă©touffĂ©s par cette dette qu’ils ressentent envers leurs parents. C’est un joli sujet. Et mĂȘme s’il est mis en scĂšne dans un cadre complĂštement irrĂ©aliste, il n’en reste pas moins sincĂšre.

Donc vraiment, je vous conseille chaleureusement de dĂ©couvrir ce roman. Vous ne serez pas déçues. Et vous ne verrez plus jamais les mariages de la mĂȘme façon Ă  l’avenir !

Vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icÎne pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s