Mort compte triple, roman policier de Robert Thorogood

Son nom ne vous dit peut-être rien, et pourtant Robert Thorogood est l’auteur qui est derrière la série policière à succès Meurtres au paradis. Le scénariste britannique est devenu romancier au fil des années. Il a commencé en écrivant sous forme de livres des histoires inédites qui se déroulent dans l’univers de Meurtres au paradis. Et depuis peu, Robert Thorogood s’attaque au roman policier original avec une nouvelle saga policière : Les Dames de Marlow. Mort compte triple est le premier tome de cette série, et il est paru l’année dernière en France. Etant donné que j’adore les romans policiers et que je suis fan de Meurtres au paradis, j’avais donc deux bonnes raisons de découvrir cette histoire.

Mon résumé du livre

Judith Potts a beau avoir presque 80 ans, elle ne perd pas la tête pour autant. Aussi, le jour où elle nage dans la rivière et qu’elle entend des bruits suspects suivi d’un coup de feu dans le jardin de son voisin, elle n’hésite pas : elle appelle la police. Les forces de l’ordre ont beau de pas prendre l’alerte très au sérieux, il s’avère rapidement que Judith avait vu juste : un meurtre a bel et bien été commis. Et quand on retrouve le cadavre de son voisin, Judith décide de ne pas laisser l’incompétence de la police se mettre en travers de la justice. Cette adepte des mots croisés n’a pas son pareil pour dénouer les fils d’une énigme. La voici donc qui se lance dans une enquête de détective amateur. Malheureusement, c’est plus facile à dire qu’à faire. Et Judith ne tarde pas à se retrouver à cours de piste… jusqu’à ce qu’elle croise la route d’une femme de pasteur au bord de la crise de nerfs et d’une promeneuse de chiens au caractère bien trempé. Ensemble, ces drôles de dame comptent bien tirer l’affaire au clair !

Mon avis sur Mort compte triple

Avec Mort compte triple, Robert Thorogood signe un cosy mystery dans les règles de l’art. Nous voici plongés dans un petit village de la campagne anglaise. A priori, il n’y a rien de particulier et la vie est paisible. Jusqu’au moment où les cadavres viennent à pleuvoir ! Ici, il y a trois meurtres à résoudre, chacun plus mystérieux que l’autre. Et les pistes ne manquent pas… mais elles ne mènent pas forcément au tueur !

Dès le départ, c’est impossible de ne pas apprécier le personnage de Judith. Elle est pleine d’énergie, avec un sacré tempérament, un peu misanthrope sur les bords, et on la suit avec bonheur. Il faut attendre plusieurs chapitres avant qu’elle ne fasse connaissance avec les deux autres personnages. Et pour moi c’est un point noir à l’histoire car j’attendais avec enthousiasme que le trio se forme. Hors cette attente au départ est un peu frustrante.

Ensemble, les trois personnages féminins forment un ensemble très drôle et assez chaotique. Elles sont très différentes les unes des autres. Elles ont un peu de mal à rester sur la même longueur d’onde. Et ce n’est pas forcément une équipe de choc pour résoudre un meurtre. Mais l’idée des détectives amateurs, c’est de prendre des personnes ordinaires qui vont révéler leurs ressources au fil des histoires. Et ici c’est bien ce qui se produit. Chacune à leur façon, les dames de Marlow prouvent qu’elles sont de taille à lutter contre des criminels. Et leur intrépidité aussi bien que leur ingéniosité produisent des effets surprenants pendant l’enquête !

L’intrigue en elle-même est un peu en-dessous d’autres histoires que j’ai pu lire de Robert Thorogood. Il reprend un schéma déjà utilisé dans d’autres romans policiers. Du coup, les amateurs du genre (dont je fais partie) auront de bonnes chances de découvrir l’identité du coupable avant la fin du roman. Ce qui est quand même un peu dommage.

Par contre, la fin du livre ménage un rebondissement absolument énorme ! Et j’ai déjà hâte de lire le prochain tome pour en apprendre plus, car cette ultime péripétie est vraiment très bien trouvée.

Mort compte triple : une idée lecture pour qui ?

Si vous aimez les romans policiers en général et les cosy mysteries en particulier, alors vous apprécierez la lecture plaisante de ce livre. Mort compte livre installe un petit univers où il fait bon enquêter. Son point fort est indubitablement le trio de personnages (plus la policière) qu’on suit avec bonheur. Reste à savoir si les intrigues seront meilleures dans les prochains livres ? Connaissant un peu l’oeuvre de Robert Thorogood, je pense qu’on peut s’attendre à mieux à l’avenir. Et il est probable que Mort compte triple soit un peu « faible » car c’est le premier tome d’une série, et que l’auteur était plus préoccupé par l’installation de son univers que par l’originalité de l’histoire.

Mort compte triple

Une réflexion sur “Mort compte triple, roman policier de Robert Thorogood

Vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s