Aux Ordres du prince, romance historique de Julia London

Ces derniers temps, j’ai été sage : j’ai lu assez peu de romances historiques. Oui je sais, je suis un peu accro et ça devenait nécessaire de lever le pied ! Ce mois-ci, j’ai quand même lu 2 romances historiques : La Réputation perdue de lord Ballentine et Aux Ordres du prince. J’ai adoré le premier roman, mais que vaut le second ? Réponse dans la chronique du jour !

Mon résumé du livre

Eliza est ravie : elle va rencontrer un prince ! Non pas qu’elle aime se comporter comme une jeune fille énamourée en rêve d’un mariage avec un prince. Mais pour cette vieille fille dont les journées se passent à s’occuper de son père aveugle et à réparer des horloges, la perspective d’un bal en présence du prince Sebastian du royaume d’Alucia est un divertissement bienvenu ! Hélas, rien ne se passe comme prévu. Eliza fait la connaissance d’un mystérieux inconnu masqué. Et plus tard dans la nuit, le secrétaire particulier du prince est retrouvé assassiné. Or, ce pauvre homme, Eliza l’a justement croisé quelques heures seulement avant le drame. Et elle est persuadée que le court échange dont elle a été témoin, entre la victime et un puissant banquier britannique, pourrait bien expliquer le meurtre. Aidée par sa soeur et sa meilleure amie, Eliza se lance discrètement dans une enquête palpitante. La seule chose qu’elle n’avait pas imaginé, c’est que le prince Sebastian viendrait un jour frapper à sa porte pour découvrir ce qu’elle sait.

Mon avis sur Aux Ordres du prince

L’idée de départ de ce roman était excellente. Donnez-moi une romance historique avec un prince charmant ET une enquête policière, et je ronronne de plaisir comme un chat dans une corbeille de pelotes de laine ! Malheureusement, il s’avère assez vite que le livre de Julia London peine à tenir ses promesses. Et le reste de la lecture ne remonte pas franchement le niveau.

L’histoire met un certain temps à se mettre en place. Et le début du roman, où on fait la connaissance d’Eliza, de sa soeur et de leur meilleure amie, est un peu trop lent à mon goût. Surtout, on ne sait pas trop sur quel pied danser. Julia Quinn veut nous installer des personnages de femmes libre penseuses qui éditent leur propre magazine pour dames. Or, il est surtout question de mode, de fanfreluches et de soin de beauté. Et la manière dont les ladies se retrouvent mêlées à l’histoire les fait ressembler à des jeunes midinettes inconséquentes. Ce n’est clairement pas l’idéal pour instaurer une connivence avec la lectrice que je suis.

Le reste est à l’avenant. Sebastian est un type incroyablement charmeur. En même temps, son passe-temps consiste à rédiger un traité sur l’histoire militaire de son pays. On veut nous faire croire qu’il déteste sa vie et qu’il aimerait plus de simplicité. Pourtant il est étonnamment à l’aise dans les cérémonies publiques et s’accommode très bien de son rôle de tombeur de ces dames. Toutes ces contradictions sont plutôt agaçantes. Au final, je ne sais pas quoi penser du personnage, et ça me le rend assez peu attachant.

L’enquête policière piétine pas mal. Elle n’avance qu’au petit bonheur la chance. Et d’une manière générale, Julia Quinn ne nous décrit jamais en direct les scènes intéressantes. Tout est raconté à posteriori. C’est frustrant au possible. Quant au dénouement romantique, là encore il semble précipité et tiré par les cheveux.

Aux Ordres du prince : une idée lecture pour qui ?

J’ai horreur d’éreinter un livre. En général, je considère que ce n’est pas parce que je n’aime pas un livre qu’il est mauvais. Et je pense que globalement j’arrive bien à faire la part des choses. Ici, les très nombreux défauts d’Aux Ordres du prince me font penser que le problème ne vient pas seulement de moi, mais bel et bien du roman. C’est une romance historique bancale, mal menée et décevante.

Si vous aimez les romances historiques, vous serez frustrés par le manque de qualité des personnages. Et si vous aimez les histoires policières, vous aurez l’impression désagréable d’être menés en bateau.

Donc ce n’est pas un livre que je vous recommande. Et si vous cherchez un bon mélange entre romance historique et intrigue policière, je me permets de vous recommander plutôt la saga de Celeste Bradley, Le Cercle des menteurs. Là vous aurez un mélange très réussi avec de vrais bonnes histoires policières et des histoires d’amour autrement plus passionnantes.

Aux Ordres du prince

Vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s