Les Etoiles brillent plus fort en hiver, roman de Sophie Jomain

Quand j’ai entamé mes lectures de romances de Noël, le roman de Sophie Jomain, Les Etoiles brillent plus fort en hiver, était en haut de ma liste. Je n’avais jamais lu aucun livre de cette romancière française. Et le résumé avait l’air vraiment très attirant. Donc, ce fut ma seconde lecture de la saison. Je l’ai lu assez vite, mais pour être honnête mon avis est très mitigé.

Mon résumé du livre

La saison des fêtes est toujours chargée pour Agathe. Normal : elle est responsable de la décoration dans un grand magasin de Lille. Et ça tombe bien : elle adore Noël. Mais cette année, la saison festive s’annonce compliquée. Son patron vient de mourir, et voilà que le fils et héritier débarque pour réclamer un changement de décoration, quelques jours seulement avant le lancement des animations de Noël ! Agathe n’en revient pas du culot de ce type en costume, même pas fichu de décrocher une guirlande lumineuse tout seul ! Autre défi de taille : alors qu’Agathe a la garde de Chloé, sa nièce, voici que sa soeur réapparaît, avec l’idée de passer plus de temps avec sa fille. Une bonne idée qui risque fort de déboucher sur une nouvelle déception pour la petite Chloé. Mais Agathe n’est pas du genre à baisser facilement les bras. Elle est prête à tenir tête à son nouveau patron, à faire face à sa soeur… Et d’ailleurs, depuis l’arrivée providentielle du nouveau Père Noël chargé d’amuser les enfants au rayon jouets, le succès est dans l’air. Agathe en est certaine : ce Noël sera une réussite. Il le faut !

Mon avis sur Les Etoiles brillent plus fort en hiver

On m’avait promis une ambiance festive de Noël. Promesse tenue haut la main ! Avec son roman, Sophie Jomain nous embarque pour Lille, et elle recrée à merveille l’atmosphère chaleureuse des fêtes. La frénésie de l’animation commerciale dans les boutiques : je connais, ça me parle ! Du coup, je me suis tout de suite sentie comme un poisson dans l’eau avec le personnage d’Agathe et son travail. A côté de ça, il y a toute l’histoire familiale d’Agathe qui apporte l’aspect touchant qu’on est en droit d’attendre d’un roman de Noël. Tout ça a très bien fonctionné pour moi. Sophie Jomain nous plonge dans un petit monde qu’on sent habité par une belle énergie festive. La lecture est donc dépaysante, ce qui est LA première chose que j’attends d’une romance de Noël.

J’ai aussi aimé le petit twist surnaturel. Le Père Noël engagé par les Galleries Hartmann est-il LE Père Noël ? Mystère ! Sophie Jomain introduit des éléments qui laissent croire qu’une magie opère par moment. Mais en même temps, elle laisse planer le doute sans trancher. J’ai adoré ! C’est une bonne idée, et je trouve que les histoires de Noël sont vraiment idéales pour jouer avec ces thèmes ludiques. C’est bien dosé, ça prête à sourire. Et en même temps, elle n’en fait pas trop donc on ne bascule pas non plus dans une histoire fantastique. L’équilibre est parfait, et je pense que beaucoup de lectrices seront séduites, comme moi, par cet aspect amusant et original de l’histoire.

Là où je suis plus mitigée, c’est sur l’écriture des dialogues. Je dois dire que je n’ai pas trop apprécié les dialogues du roman, ce qui est quand même un sacré point noir qui a en partie gâché ma lecture. J’ai trouvé que les répliques des personnages sonnaient faux. C’est trop écrit, trop emprunté, pas assez naturel. Il y a des tournures de phrases qui m’ont vraiment fait tiqué. C’est d’autant plus dommage que le reste de la narration est très fluide, avec un récit au présent dynamique, qui va droit au but.

L’autre chose qui m’a fait tiqué, c’est l’histoire de la soeur d’Agathe. Je ne veux pas vous spoiler, mais il y a toute une intrigue autour de Valeria, qui souffre de troubles mentaux. Et je dois dire que j’ai trouvé que cet aspect de l’histoire était traité avec assez peu de subtilité. Il n’y a aucun propos constructif sur ce type de maladies. Au contraire, le personnage de Valeria apparaît comme quelqu’un d’égoïste, qui n’est pas fiable et qui n’en a rien à faire de sa famille en général, et de sa fille en particulier. Ce qui me gêne, c’est qu’une vision assez réductrice et culpabilisante des maladies mentales. Donc soit c’est une mère indigne, soit c’est une mère malade. Mais le fait d’avoir les deux éléments en même temps m’a posé un problème. Je comprends bien que le propos de Sophie Jomain n’est pas de culpabiliser les personnes malades, mais cette intrigue secondaire est traitée avec maladresse. Et au final, elle n’apporte pas grand chose à l’histoire.

Les Etoiles brillent plus fort en hiver : une idée lecture pour qui ?

Est-ce que malgré tout je conseille ce roman ? Oui, absolument. Je pense que c’est une charmante comédie romantique de Noël. Une fois qu’on fait abstraction des détails qui peuvent faire tiquer, la lecture est quand même un vrai plaisir. C’est original et festif. Agathe est un personnage au fort tempérament, quelqu’un qui n’a pas peur de se battre pour les choses qui lui tiennent à coeur. On suit son histoire avec plaisir. Donc globalement, le contrat de la romance de Noël est rempli.

Charleston-1

2 réflexions sur “Les Etoiles brillent plus fort en hiver, roman de Sophie Jomain

Vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s