La Chronique des Bridgerton – Hyacinthe

Le quatrième volume de l’intégrale de La Chronique des Bridgerton vient de paraître, et c’est le moment de découvrir l’histoire de Hyacinthe. Ce septième tome de la série de romance historique imaginée par Julia Quinn était très attendu. En tout cas, moi je l’attendais beaucoup ! Tout simplement parce que Hyacinthe est un personnage vraiment très attachant, et j’avais donc hâte de découvrir son histoire. Dans les précédents romans, la petite dernière de la famille n’a pas sa langue dans sa poche. Son humour acide et son fort tempérament pourraient faire d’elle un personnage détestable. Mais Hyacinthe est tellement drôle et espiègle qu’on ne peut que l’apprécier. Surtout, il lui arrive d’avoir un tempérament assez aventurier, comme lorsqu’elle se met en tête de trouver l’identité de Lady Wistledown dans le quatrième roman de la série ! Ici, Hyacinthe doit faire face à la plus importante de toutes les aventures : trouver un mari !

Mon résumé du livre

A présent que toutes ses soeurs aînés sont mariées, Hyacinthe vit seule avec sa mère. Or, la redoutable vicomtesse douairière Bridgerton n’a qu’une obsession : voir TOUS ses enfants convoler en justes noces. Dans le cas de Hyacinthe, les choses risquent d’être difficiles. Avec son franc parler et son tempérament bien trempé, elle est loin de l’idéal de jeune fille docile que la bonne société espère chez une future épouse. Et il est vrai que les prétendants ne sont pas nombreux ! Heureusement, Hyacinthe trompe son ennui auprès de la vieille lady Danburry, toujours aussi redoutable. Il se trouve justement que lady Danburry est la tante du fringuant Gareth Saint-Clair. Il ferait un excellent parti pour Hyacinthe si sa réputation n’était pas aussi scandaleuse. Ces deux-là on plein de choses en commun… à commencer par le goût de l’aventure. Gareth, qui est à la recherche d’un héritage cachée par sa grand-mère paternelle d’origine italienne, détient pour indice un journal intime… écrit en italien ! Une langue que Hyacinthe Bridgerton pratique. Et comme la demoiselle n’aime rien tant que résoudre des énigmes, voici donc un duo d’enquêteurs de choc lancés sur la piste d’un secret de famille. La question se pose : que trouveront-ils en premier, le trésor ou l’amour ?

Mon avis sur La Chronique des Bridgerton – Hyacinthe

Comme je l’ai dit plus haut, Hyacinthe est un personnage que j’adore. Depuis le début de la Chronique des Bridgerton, il s’agit d’un de mes personnages préférés de la famille. Elle est pétillante, pleine d’assurance, et dès qu’elle apparaît dans une scène, on sait d’avance qu’on va rire. Ses conversations en forme de disputes avec sa mère sont un des éléments comiques qui servent de fil rouge entre les livres. Et cette fois encore, nous avons droit à de belles scènes mère-fille !

Julia Quinn a décidé de capitaliser sur l’esprit d’aventure et l’intelligence de Hyacinthe. Elle nous propose une histoire d’amour déguisée en intrigue policière, avec un trésor à la clé. L’idée fait des étincelles, et on se prend au jeu, en oubliant presque au passage que ce livre est une romance. Rassurez-vous : on a quand même droit à une belle romance entre Hyacinthe et Gareth ! Mais c’est vrai que l’histoire donne lieu à pas mal d’action, ce qui fait de ce septième volume un tome un peu différent des autres.

L’introduction de Gareth, un personnage masculin particulièrement charmeur, est l’occasion de voir un peu plus la formidable (ou redoutable !) lady Danburry. Il s’agit là encore d’un fil rouge entre les livres. Et c’est un personnage pour lequel j’ai développé une tendresse particulière lors de ma lecture du quatrième roman. La vieille lady n’a pas sa langue dans sa poche, et elle a un sens de la répartie qui la rend forcément attachante pour les lectrices. Ici, c’est elle qui sert de lien entre Hyacinthe et Gareth. Et ce n’est que justice que lady Danburry soit enfin, d’une certaine façon, au centre d’une histoire d’amour !

En plus de la romance et de la dimension aventure policière de l’histoire, ce livre offre encore une fois beaucoup d’humour. J’adore l’humour de Julia Quinn ! Elle est tellement originale, et les éléments comiques qu’elle apporte dans ses livres tombent toujours juste. Ils se marient à la perfection avec l’histoire. C’était déjà le cas dans le troisième roman consacré à Benedict avec la guerre des femmes de chambre. Ici, on a droit aux aventures de miss Butterworth. Il s’agit du personnage d’une série de romans que Hyacinthe lit à lady Danburry. Il s’agit en fait d’un pastiche assez grossier des romances historiques, grâce auquel Julia Quinn fait preuve d’auto-dérision. C’est à hurler de rires, et je regrette presque que Julia Quinn n’ait pas écrit le roman pour de vrai. Je l’aurais acheté, juste pour rire encore plus !

La Chronique des Bridgerton – Hyacinthe : une idée lecture pour qui ?

Evidemment, si vous avez lu les autres tomes de la Chronique des Bridgerton, vous aurez envie de lire Hyacinthe. Ne vous en privez pas : ce roman est excellent ! Julia Quinn y déploie tout son humour, son sens du rythme et des rebondissements. Elle imagine la rencontre de deux personnages faits l’un pour l’autre. Ils font des étincelles ensemble, et on tombe immédiatement sous leur charme tellement ils sont irrésistibles.

Pour celles d’entre vous qui n’ont pas encore lu de romans de la saga Bridgerton, vous pouvez tout à fat commencer par celui-ci. D’accord, en théorie, c’est toujours mieux de lire dans l’ordre ! Mais moi-même, il m’arrive régulièrement de me mélanger les pinceaux. Et d’ailleurs, je n’avais pas lu les livres Bridgerton dans le bon ordre la première fois ! Hyacinthe est un roman qui vous donnera un bon aperçu de toute la richesse de cet univers. C’est un mélange détonnant de romance, d’humour et d’un petit truc en plus qu’on ne trouve vraiment que dans les romans de Julia Quinn. Je serais tentée de dire qu’il s’agit de chaleur humaine. Je sais que ça sonne un peu ringard, mais il y a vraiment un supplément d’âme dans cette série qui fait qu’on s’y attache d’une manière particulière.

Alors, bonne lecture !

Bridgerton-4

3 réflexions sur “La Chronique des Bridgerton – Hyacinthe

Vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s